Nicolas39 - Pêche à la mouche

La pêche à la mouche sur le blog de Nicolas Germain, un Jurassien amoureux de sa rivière, la Haute Rivière d'Ain.
Le poisson Voyageur, le rêve de pêche à votre mesure !

Accès au Fly Shop Signez le livre d'or Suivez-moi sur facebook Le Fly Shop sur facebook

Mot-clé - Montage de nymphes

Fil des billets - Fil des commentaires

mercredi 19 mai 2021

À la découverte de Lords of Rivers !

Aujourd'hui je vais vous faire découvrir ou mieux connaitre une maison spécialisée dans la vente de Fly Tying. Une de plus me direz-vous. J'ai envie de vous répondre non. C'est avant tout une philosophie unique. Bonne lecture.

Nicolas : Pour mes lecteurs qui découvrirait votre site, merci de nous faire une petite présentation.

Lords of Rivers :  Fabien Gutin, mon associé, développeur /Webmaster de métier, mais surtout mon compagnon de pêche depuis 22 ans – rencontré sur les bancs du lycée .Nous ferons ensuite nos premières armes à la mouche ensemble sur ses terres de Corrèze dont sa famille est originaire. Argentat étant notre camp de base depuis nos débuts avec un fouet. Fabien n’a pas pratiqué d’autre pêche que la mouche, il a une approche cartésienne et pragmatique de celle-ci, il m’a prouvé à plusieurs reprises…que le bas de ligne avec 45 nœuds dégressifs n’était pas forcément nécessaire…

Thibault Breton, moi-même donc. Photographe de métier, après des études de biochimie, plongeur et apnéiste - je me vois plus poisson que terrestre. Famille paternelle vivant au bord de l’eau, je pêche depuis …que je ne m’en souviens pas. Au coup en premier lieu avec quelques compétitions, puis les carnassiers au lancer etc. – la mouche exclusivement depuis 22 ans. Je pêche en soie naturelle les ¾ du temps pour l’odeur, le bruit et la discrétion.

La société Lords Of Rivers est une SAS fondée autour des 2 quo-fondateurs et d’une équipe de free-lance. Le site a été lancé le 17 septembre 2018 après 1 an ½ de travail. Nous avons réalisé l’ensemble des visuels et descriptions pour proposer le premier site en full HD.

Nous avons sciemment pris le parti de nous spécialiser dans le Fly Tying .Cela nous permet de proposer des dizaines de plumes que l’on ne trouve pas ailleurs ou encore…56 dubbing différents (et nous parlons bien de dubbing différents et non de couleurs…)

Nicolas : Outre le fait que votre site est très complet au niveau fly tying, vous avez développé une section de plumes d’exception. Comment en êtes vous  arrivés là ?

Lords of Rivers : Oulà…Nous allons essayer d’être synthétiques…mais cela ne va pas être évident. En fait, l’idée originale est venue d’une première constatation, terrible malheureusement. L’existence d’un vrai marché noir concernant ces plumes qui, pour certaines, peuvent valoir une à plusieurs centaines d’euros pour 1 paire.

Pour comprendre, il faut quelques lignes d’histoire. La pêche à la mouche est une activité aristocratique, anglaise à l’époque victorienne. Le soleil ne se couchant pas sur l’Empire anglais comme le dit la devise. Certains Lords sont envoyés aux 4 coins de la planète.. Ils chassent par ennui ou pour garder la main. Des oiseaux font les frais de ces pratiques. Leurs plumages souvent extraordinaires font germer une idée dans la tête de certains…ils devraient être parfaits pour fabriquer des mouches à saumons pour les parties de pêches au pays…en caricaturant et avec beaucoup de raccourcis, les mouches victoriennes à saumon sont nées. Bien sûr, l’homme et sa démesure a décimé les populations et certains oiseaux ont disparu, d’autres se sont heureusement vus protégés par la convention de Washington (cites). Leurs commerces sont donc devenus théoriquement interdits ; l’homme étant ce qu’il est, un marché parallèle s’est donc développé.

L’idée de L.O.R a donc été de se renseigner et de se mettre en relation avec les autorités compétentes pour savoir si nous pouvions mettre en place un marché légal. À force de travail et d’énormément de…paperasse, la réponse est oui ! Nous proposons donc un département de plumes d’exception 100% légale et surtout écoresponsable ! Exclusivement des plumes de mues, tombant de façon naturelle et cyclique des oiseaux.

En clair, c’est un approvisionnement exclusif en France, auprès d’amateur qui participe par exemple au maintien et à la reproduction d’espèces en danger (il s’agit d’élevage d’oiseaux d’ornement, qui ne sont pas élevés justement pour leurs plumes, mais pour le maintien de l’espèce par exemple). Ces élevages sont détenus par des personnes Capacitaire, c’est-à-dire diplômées d’état et enregistrées auprès de celui-ci. Enfin, nous fournissons des certificats Cites pour les plumes ou oiseaux qui le réclament.

Tout cela sans utopie...bien sûr. Il y aura toujours 1 marché parallèle, surtout que nous sommes souvent plus chers que celui-ci, étant donné que nous rémunérons les éleveurs qui nous font confiance et qui récoltent les plumes, tout comme la désinfection, tri ,etc qui s’effectue exclusivement en France. Mais aujourd’hui, en achetant chez Lords Of Rivers ce type de plumes, vous savez que vous n’avez aucun impact négatif sur les populations sauvages, le seul impact est même pour certaines espèces positif , car la vente des plumes participe à la sauvegarde des oiseaux dans leur milieu naturel.

Nicolas : Il me semble que vous avez une démarche éco-responsable sur vos produits. Pouvez-vous nous la détailler en nous donnant quelques exemples ?

Lords of Rivers : La dimension écologique est très importante pour nous. Nous ne prétendons pas être ce qui se fait de mieux mais nous avons une forte aspiration à l’impact environnemental le plus réduit possible !

Nos expéditions s’effectuent dans des cartons recyclés, le scotch est sans solvant et lui aussi en papier recyclé. Même si cela a un coût beaucoup plus important , nos « chips » d’emballage ne sont pas en polystyrène mais en amidon de maïs bio ! On pourrait les manger…plus sérieusement elles sont biodégradables, se dissolvent dans l’eau et peuvent être incorporées dans un compost ou autre !

À terme nous proposerons des sachets « plastique » biodégradables à prix coutant (malheureusement le choix de taille est malheureusement trop réduit pour l’instant). Nos gaines plastiques sont d’ores et déjà en plastique recyclé. Bref, nous faisons de notre mieux pour diminuer notre impact environnemental même si cela ne sera jamais parfait et toujours à améliorer, mais il nous parait ubuesque de proposer du matériel de pêche si c’est pour participer sciemment à la pollution de notre environnement !

Nicolas : Quels sont les produits atypiques que l’on peut trouver chez vous ?

Lords of Rivers : Notre marque de fabrique entre autres, ce n’en est pas vraiment une, cela tient plus d’une philosophie, le fameux « think out the box », beaucoup de sites vendent la même chose, notre spécialisation dans le Fly Tying nous permet de certes vendre ce que tout à chacun s’attend à trouver sur un site de pêche à la mouche mais surtout d’agrandir l’offre au maximum.

 Nous ne proposons pas que les sempiternelles queues de faisan pour les pheasant tail mais aussi les plumes de queue et de corps des 5 principaux faisans ! Ainsi la plume latérale de queue de faisan lady Amherst, exceptionnelle pour moi, un côté du rachis faisant un support idéal pour la fabrication d’ailes de sedge avec la technique de « bruleurs d’ailes/spray pansement » l’autre offre une alternative légèrement différente et géniale pour la confection de pheasant tail. Nous y voyons un formidable potentiel de nouveaux matériaux, de nouvelles techniques et d’idées créatives de nouveaux montages originaux pour la pêche en sèches et en nymphes sur nos rivières. Certains, de façon plus ou moins confidentielle, les utilisent déjà.

Pour exemple le Ara, Il suffit de taper macaw dry/nymph flies sur Google pour s’apercevoir que l’utilisation de ces plumes n’a plus rien d’anecdotique ! Et pour les plus sceptiques nous avons lancé la gamme TryMe, des pochettes qui comportent des portions de 5 cm minimum (lorsque des barbes sont abimées nous augmentons la taille de l’échantillon pour compenser) de plumes soit de Ara, de Cacatoès ou encore des 2, pour un prix modique. Cela permet d’essayer quelque chose de différent !

Les dubbing aussi, du classique lièvre…à l’opossum et bientôt du Bison ! Français qui plus est. Une découverte chez Lords de ce dubbing, le plus hydrophobe au monde et le plus fin.

Les plumes de petit duc…en micro nymphes...quel matériaux exceptionnel !  Ces plumes comportent sur les barbes des sortes de poils, oui, oui des poils qui permettent à la chouette de voler silencieusement, du coup cela donne une vie extraordinaire aux nymphes fabriquées avec ! Bref. Nous proposons donc le classique...et de nombreux chemins de traverses qui sont notre passion !

Nicolas : Vous travaillez avec de nombreuses marques.  Quelques exemples ?

Lords of Rivers : Il y a la nôtre en premier lieu ! –Lords développe beaucoup de produits et ceux-ci en France.

Après, d’autres plus célèbres ou plus confidentielles. Hareline est un partenaire depuis l’ouverture, la qualité de leurs produits surtout en dubbing est exceptionnelle. Hends dans une autre gamme de prix et qui fait aussi de très bons produits .Swiss CDC pour les culs de Canard, aux produits certes chers mais de qualité premium. Danica , Cottarelli sous peu pour les étaux.

Au ver à Soie, un partenaire de premier ordre, maison bi centenaire ! À la qualité de produits démentiels ! Là aussi, essayez !! Un corps en soie naturelle sur une sèche…aucun synthétique n’a cette captation de la lumière. Mais aussi Veevus,synthétique lui, qui propose en micro fils des choses parfaites pour les micros nymphes et en gros diamètre des choses tout aussi génial pour les streamers. Et en vrac, Metz, Keought , Jmc ,Withing.

Nicolas : Quels sont les derniers produits rentrés dans la gamme qui pourraient intéresser les monteurs fous ?

Lords of Rivers : La pintade Vulturine, les plumes de gorge bleu Cobalt sont superbes en touche mélangé à du cdc...ou les lancettes pour faire des streamers…parfait pour les truites ou les brochets pour les XL ! La spatule rose. Enroulements corps de nymphes à ombres. Le petit duc pour revenir sur lui.

Pour le matériel, les résines colorées Solarez, les étaux Cottarelli dans quelques semaines, qui sont vraiment des Rolls. (Je suis un inconditionnel)

Les soies Naturelle Pèche à Soie, qui sont de Vraie Naturelle…il faut avoir essayé pour comprendre la discrétion qu’apporte une naturelle.

La grue couronnée…parfait substitut de Condor (bien meilleur que la dinde..).

Nous ce que l’on adore chez Lords, ce sont les gens qui ont l’esprit ouvert...Un jour, une sommité du montage s’est dit :Tiens ,cette plume de cul de canard... je dois pouvoir en faire quelque chose...Tout comme un certain André…il y a toujours eu des précurseurs, des gens en recherche, la recherche c’est partir à l’aventure. Et l’on peut commencer derrière son étau.

 

Nicolas : Lorsque vous n’êtes pas en train de trier des plumes, vous pêchez quand même un peu ?

Lords of Rivers : Non…Bon plus sérieusement...Le déficit est malheureusement chronique, surtout ces 2 dernières années avec la pandémie et les déplacements limités. Mais autant que possible, oui. La Corrèze nous manque, et nous espérons pouvoir à nouveau y passer du temps. Nos escapades à l’étranger et en France aussi, elles nous permettent de faire de vraies coupures, ayant un seul but avoué. Pêcher !

Nicolas : Merci d’avoir répondu à mes questions et tous mes vœux de réussite pour le futur.

Lords of Rivers : Merci beaucoup Nicolas, on en profite pour te rendre un hommage sincère et appuyé !

On suivait ton blog depuis longtemps en tant que lecteurs lambda, avant d’avoir le plaisir de cette interview et on a toujours été très sensible au ton de celui-ci et à ta démarche générale vis-à-vis de la pêche à la mouche et de l’écologie.

Loin des ayatollahs, tu as su et sais toujours faire passer des idées novatrices sans jamais oublier ta propre évolution, fruit de ton expérience .J’ai à titre personnel des photos de moi petit dans le jardin de mes parents, posant fièrement devant 3 ou 4 truites posées sur l’herbe…fier comme 1 coq ! Fier comme un petit garçon de 6/7 ans à l’époque.. Une autre époque justement ! Aujourd’hui les choses ont évolué, l’avènement des appareils numérique et des smart phone permet de ramener des souvenirs de ses prises, sans qu’elles finissent au fond du congélateur…mais même grâce à ceux-ci, tu as été lanceur d’alerte car rien ne sert de gracier sur le moment si notre soif de Like, fait mourir un peu plus loin et surtout hors de notre vue !

Tu as donc pris pour règle de ne plus sortir tes poissons de l’eau et plus que le geste, c’est l’évolution qui est à mettre à l’honneur ! Il faut sans cesse nous remettre en question. L’enfer c’est les autres disait Sartre...Mais on est toujours l’autre de quelqu’un. Le pollueur, ce n’est pas que l’autre, c’est nous même, en premier lieu et nous pensons que chaque geste compte chez Lords Of Rivers.

Pour information, cliquez sur le lien suivant pour accéder au site : Lords of Rivers

vendredi 29 janvier 2021

En visite chez mon fournisseur.

En cette période où nous sommes tous un peu isolés les uns des autres, il est bon de pourvoir passer du temps avec de belles personnes. J'avais donc planifié dernièrement une visite chez mon fournisseur historique pour les besoins de mon Fly Shop.

Lors de ma précédente virée entre les murs de la maison Mouches de Charette, c'était l'emblématique duo Manu / Andrew qui était aux commandes. Mercredi, j'ai eu le plaisir d'être accueilli par Thibault et Claire. J'ai pu très vite me rendre compte de leur motivation incroyable pour développer encore et toujours la maison des Mouches de Charette. Ils m'ont fait part de leurs nombreux projets à venir et je suis impatient de voir tout cela. Sincèrement. 

Mouches de Charette, c'est plus de 15 salariés. Ce n'est pas rien. Je suis très heureux d'être client là-bas car par le biais de mes commandes pour les besoins de mon fly Shop, je participe à mon échelle au maintien d'emploi sur le sol français.

J'ai bien entendu profité de ma venue pour faire le tour de tous les rayons dans cet immense espace de stockage. Du coup, j'ai eu la main lourde et j'ai de quoi monter quelques bestioles pour mes clients dans les jours à venir.

Petite visite virtuelle des lieux.

Les soies...

Un choix de cous de coq extraordinaire !

Des plumes, des poils de toute sorte.

Un vrai magasin de friandises pour le monteur que je suis.

Vue d'ensemble du site côté stock.

Ma commande du jour. Au boulot cette fois !

Pour le boulot justement, je n'en manque pas et ce grâce à la fidélité de mes clients. Il n'y a rien qui me rend plus heureux qu'un client satisfait de ses précédentes commandes et qui revient pour le réassort de ses boites. C'est hyper motivant. 

Comme les années précédentes et si la situation le permet, vous pourrez venir chercher vos mouches directement chez moi. Il suffit juste de convenir d'un rendez-vous ensemble. N'hésitez pas à me contacter.

Exemple de commande. Celle-ci, je la reçois tous les ans depuis très longtemps. Même client, même besoin. Un fan des olives passe-partout !

Il m'est arrivé de prendre des commandes à la carte de ce type également. A voir ensemble selon ma charge de travail et le délai souhaité.

Et bien sur, du classique, toujours du classique.

jeudi 12 novembre 2020

Quelques news du SC FlyShop !

Parmi mes partenaires de longue date, il y a le SC FlyShop dirigé de main de maître par l'ami Sylvain. L'occasion pour moi de vous donner des nouvelles de cette "petite" boutique en ligne qui ne cesse de grandir de part son offre, mais aussi et surtout de part sa réputation mêlant sérieux et professionnalisme.

Nicolas : Salut Sylvain. Je te reçois sur mon blog pour parler de ton Shop. Pour mes lecteurs qui ne te connaitraient pas encore (ils doivent être rares !), peux-tu nous faire un rappel de l’historique de ta boutique ainsi que sa philosophie ?

Sylvain : Bonjour Nicolas, merci de m’accueillir.

Voila déjà 7 ans que j’ai décidé d’ouvrir le SC FlyShop sur une idée assez simple, celle de ne proposer que ce que j’utilise pour monter mes mouches. Surement une idée un peu folle, surtout si l'on ajoute à cela le choix d’avoir un  stock suffisant pour pouvoir expédier le plus rapidement possible. Mais après ces quelques années d’activité, je pense que mon idée n’était pas si farfelue que cela.

Nicolas : Au départ très recentré sur le montage de mouches, bien d’autres références se sont ajoutées au fil du temps. Un shop qui devient complet !

Sylvain : Oui, et c’est tout le problème d’être passionné par le matériel. Je ne peux pas m’empêcher d’essayer des nouveaux matériels pour me faire une idée. C’est comme cela que j’ai trouvé un produit pour faire flotter la soie, l’Overton’s Supreme Fly Line. J’avais besoin de changer mes soies, et après des essais de plusieurs références, une soie synthétique Vision Attack que je trouve assez incroyable a été référencée. Cela reste toujours dans la philosophie du Shop : je test, j’utilise...je référence.

Page d'accueil du Shop de Sylvain.

Nicolas : Quelles sont les dernières nouveautés que tu as rentré ? Peux-tu nous en parler, merci.

Sylvain : Je viens de sortir des demi cous de coq qui sont vraiment d’un rapport qualité/prix assez incroyable; le dubbing 100 % lièvre que j’ai fait produire pour le Shop et qui a reçu un accueil enthousiaste; les billes tungstène olive foncée qui ont été peintes à ma demande; la gamme des couleurs de CDC qui s'étoffe. Tout au long des ces années, la gamme d’hameçons s’est étendue aussi pour aujourd’hui proposer 17 références. Pour un petit Shop comme le mien ça commence à être correct J

Notre homme en action !

Nicolas : Travailles-tu toujours pour agrandir ton offre ? En quoi est-on en droit de s’attendre dans les prochains mois ?

Sylvain : Je suis en phase de finalisation pour proposer un nouveau nylon qui sera packagé SC FlyShop. C’est actuellement un axe de travail pour moi de proposer des produits sous ma marque. C’est un peu plus de travail (non en vrai c’est beaucoup plus !!) mais c’est passionnant. Les retours sur mon CDC ou mon dubbing de lièvre me conforte dans cette voie là.

Des nouveautés arrivent dans les semaines à venir, des nouvelles couleurs de billes laiton et de fil de montage, des fibres pour les streamers brochet et réservoirs. Tout cela sera annoncé, comme d’habitude, sur les réseaux sociaux ou sur la page d’accueil du Shop.

J’ai aussi quelques autres  projets "sur le feu" mais les journées sont trop courtes !!!

Ombre normand !

Nicolas : La saison des salons reste bien indécise. Si nous retrouvons une vie normale, où tes clients et les autres auront la chance de te croiser ?

Sylvain : Malheureusement la saison des salons (fin 2020 début 2021) est compromise. Les prochains ne seront que meilleurs pour ces rendez-vous que j’affectionne. Si tout va bien vous pourrez me retrouver au salon de Morigny en région parisienne, Fleurus en Belgique, Carhaix en Bretagne, et j’ai bon espoir de vous retrouver à Muret, et qui sait peut être à Saint Etienne si un jour ma candidature est acceptée !!!

J’ai en projet d’ouvrir mon showroom quand la Covid aura daigné nous laisser tranquille.

Sinon au bord de l’eau :-)

Truite slovène.

Nicolas : Merci Sylvain et surtout, une très bonne continuation. Je te souhaite une pleine réussite pour tes projets à venir.

Sylvain : Merci Nicolas pour ton soutient, et ce depuis le début.

J’en profite aussi pour remercier tous les encouragements que je reçois, les personnes qui partagent les publications ou le lien du SC FlyShop sur les réseaux sociaux et sur les forums. C’est pour un petit Shop comme le mien, qui passe sous les radars des publications papiers, la meilleur des communications. Merci à vous tous.

jeudi 29 octobre 2020

Fly Shop : promotion d'automne.

Je profite aujourd'hui de la visibilité de mon blog pour communiquer sur l’activité de mon Fly Shop. Le contexte est vraiment particulier. En effet, lors des prochaines semaines, j'aurais dû travailler presque exclusivement pour des clients préparant leurs voyages de pêche dans des contrées lointaines comme la Nouvelle-Zélande ou bien encore en grande partie sur des commandes typées "réservoir". Oui mais voilà, la situation est ce qu'elle est depuis les dernières annonces hier soir. Je peux oublier l'essentiel de mon chiffre d'affaire pour les mois à venir.

Je lance donc la promotion ci-dessous valable à partir de ce jour et ce jusqu’au 15 novembre :

1 bas de ligne OFFERT pour toute commande supérieure à 50 euros.

Vous pouvez choisir votre bas de ligne dans les 4 références existantes ou bien encore selon le service à la carte. Dans ce cas-là, vous me donnerez vos dimensions.

En passant commande, vous soutenez ainsi l’artisanat local. La situation n’est pas simple du tout, mais on s’accroche. Merci pour votre fidélité.

Souvent imité, jamais égalé ;-)

dimanche 11 octobre 2020

Préparation de la saison du montage de mouches.

La fin septembre correspond pour moi à la période pleine intensité à l'étau. Les semaines qui arrivent et ma capacité à être régulier dans mon travail sont primordiales. La période actuelle et à venir va conditionner mon temps de pêche au printemps. Effectivement, si je veux être en capacité de fournir les besoins de mes clients dans quelques mois et à la fois avoir du temps de pêche suffisant, il faut que je sois capable de faire de gros stocks cet automne et cet hiver.

La période débute donc par une préparation des matériaux afin de ne pas être pris au dépourvu. Je pense en particulier à ceux que j'utilise énormément, à savoir les plumes de faisan et le dubbing de lièvre.

Pour les grandes plumes de faisan mâle, j'ai depuis quelques années un fournisseur. Les plumes sont perdues par les volatiles au fil des semaines dans les volières avant leur mise en liberté. Ces plumes sont donc récupérées au sol. Elles sont la plupart du temps souillées par la terre et les fientes. Il y a donc un travail important de nettoyage. Cette année, j'ai fait tremper environ 150 plumes dans un bain d'eau chaude. Je laisse ainsi environ trente minutes. J'effectue un premier rinçage avec le pommeau de douche. Ensuite, à l'aide d'une brosse à poils doux, je frotte les plumes par paquet de dix. Ceci afin de retirer les saletés qui s'accrochent. Un dernier rinçage et il reste à faire sécher les plumes sur le fourneau. Pour mon utilisation, je fais un tri. Je mets les belles plumes pour la série "aindispensable" et les plumes de grade inférieur (mais qui restent de qualité) pour les "cuivres" et les "passe-partout brune".

De quoi monter quelques nymphes.

Ensuite vient le temps de préparer le dubbing de lièvre. Je cherche toujours des fournisseurs de peaux de lièvre. C'est un peu plus compliqué. Cette année, j'ai eu la chance d'avoir 5 dos à préparer. Je fais mon dubbing au ciseaux depuis peu en fait. Mais finalement, on est jamais si bien servi que par soi-même. De plus, la qualité s'en ressent grandement. C'est donc un plus pour mes clients à mon avis.

C'est beaucoup de temps mais le résultat est là. Par pincé, une à une, je coupe les poils sur le dos des peaux des animaux. Une fois coupée, je serre la pincé de poils entre le pouce et mon index de la main gauche pour retirer la bourre avec ma main droite. Je laisse néanmoins quelques brins de bourre pour apporter un peu de liant au dubbing final. Aucune idée du pourcentage, c'est au feeling.

Les peaux de lièvre, merci Igor !

Le début du long travail.

Le rendu final est vraiment top. Ce dubbing sera utilisé pour les sedges et olives passe-partout. Ainsi que pour les tricho cul-vert. J'ai longtemps acheté mon dubbing et je dois dire que depuis que je le fais, j'apporte une plus value à mes imitations. C'est indéniable.

Avec 5 peaux, j'ai pu remplir 4 pots de confiture. De quoi faire des centaines de mouches.

Belle quantité et grande qualité.

Voilà, il reste maintenant à passer à l'étau sans faire semblant. Une peu comme hier matin où j'ai réalisé une belle série d'aindispensables en 14. Il va falloir tenir ce rythme quelques semaines...Sans oublier de prendre l'air de temps à autres au bord de la belle.

Je profite de cet article pour faire un appel au troc. J'ai une grosse vingtaine de plumes de faisans obscurs. Je ne m'en sers pas. Je souhaiterais un échange avec des plumes de croupion de bécasse. Si vous êtes intéressé, faites moi signe.

- page 1 de 22