Nicolas39 - Pêche à la mouche

La pêche à la mouche sur le blog de Nicolas Germain, un Jurassien amoureux de sa rivière, la Haute Rivière d'Ain.
Le poisson Voyageur, le rêve de pêche à votre mesure !

Accès au Fly Shop Signez le livre d'or Suivez-moi sur facebook Le Fly Shop sur facebook

Mot-clé - Montage de nymphes

Fil des billets - Fil des commentaires

mardi 12 mai 2020

Heureux de vous accueillir à nouveau !

En ce 12 mai, nous vivons le retour de certaines de nos libertés avec en tête que le covid est bel et bien toujours présent. C'est donc dans ce contexte bien particulier que les commandes du Fly Shop reprennent tout à fait normalement. Le bureau de poste de mon village étant de nouveau fonctionnel.

Plus important à mes yeux, je peux de nouveau accueillir les pêcheurs qui désirent acheter leurs mouches directement chez moi. Bien entendu, la barrière des 100 kilomètres va faire que vous serez moins nombreux que les années précédentes, mais sachez que c'est possible. Toujours sur rendez-vous pour être certain que je sois là pour vous recevoir.

La période de confinement a été productive.

Pour les nymphes et les mouches, aucun problème, le stock est bien présent. Si vous désirez des bas de ligne, merci de me donner vos références au moment de la prise du rendez-vous. Je les fabrique au fur et à mesure des demandes.

Atelier bas de ligne.

La visite de l'atelier sera de nouveau possible...Mais sans éternuer hein ;-)

mardi 28 avril 2020

Monteur de mouches artificielles, un vrai métier.

Fabriquer ses mouches résulte avant tout d'un besoin. Effectivement, pour pêcher à l'aide d'une canne à mouche, il faut obligatoirement des imitations artificielles de nos insectes naturels dont se délectent les truites et les ombres. Ce besoin peut devenir pour certains d’entre nous, une véritable passion. Au point même de fabriquer plus de mouches que de besoin. 

Cela n'a jamais été mon cas. La passion du montage de mouches ne m'a jamais habité. J'ai toujours fabriqué mes propres artificielles uniquement par besoin. Pour pêcher, et rien d'autre. Bien entendu, j'ai fait des recherches, que cela soit sur les matériaux ou encore dans les techniques de montage, mais toujours dans l'idée de prendre une truite plus efficacement, non par plaisir. Le plaisir justement, je le trouve uniquement au bord de l'eau.

Depuis bientôt 9 ans, j'en ai fait mon métier. Une fois de plus, par besoin.

Oui, monteur de mouches artificielles est un véritable métier. Une fois bien installé et la fidélisation d'une clientèle conséquente acquise au fil des années, la petite aventure devient un métier à part entière. Si j'insiste sur ce point, c'est que parfois, certaines remarques, certains regards et autres indifférences me font penser que ce n'est pas le cas dans l'esprit de tout le monde. Peut-être est-ce dû justement au fait que cette activité découle d'une passion. C'est fort possible.

Sauf que non, il y a un véritable gouffre entre le fait de monter quelques mouches de temps en temps pour son propre besoin, et celui d'en fabriquer plusieurs dizaines par jour, tous les jours, toute l'année, sur plusieurs années. La répétition journalière sur la durée n'est parfois pas simple à gérer.  Alors oui, c'est un choix que j'ai fait comme d'autres, je ne m'en plains pas du tout. Je savais ce qui m'attendait et finalement, c'est très bien comme ça.

Ce qui fait mal, c'est cette non considération qu'il m'arrive parfois de ressentir. Que cela vienne de contacts internet ou plus encore de proches. Comme si toutes ces heures passées derrière mon étau était simplement un passe-temps.

C'est justement tout le contraire. Sans parler du fait que chaque produit est identifié à mon nom avec tout ce que cela impose. La satisfaction de chaque client est omniprésente dans mon esprit. C'est, selon sa propre mentalité, très lourd à porter. C'est mon cas. Ce métier comporte toutes les spécificités des autres. La relation client, celle avec les fournisseurs, le temps de travail (20 à 25 heures/semaine en plus de mon 1er métier), l'administratif, et donc tous les soucis liés qu'ils soient physiques ou psychologiques.

Je suis très heureux et plutôt satisfait de ce que j'ai accompli depuis septembre 2011, mais qu'on se le dise, monteur de mouches artificielles n'est pas un passe-temps, c'est un métier au même titre que bien d'autres.

samedi 11 avril 2020

Deux nouvelles vidéos de montage de nymphes.

Confinement oblige, il nous faut trouver des occupations. Les boites de nymphes n'auront aucune excuse, elles devront être pleines !

Je vous livre aujourd'hui deux nouvelles vidéos afin que vous puissiez, si le cœur vous en dit, réaliser vous-même deux de mes références. Alors bon montage, bon confinement et surtout, prenez soin de vous.

L'Aindispensable. Références 3TA-14 et 3TA-12 sur le Flyshop.

Le Tricho cul-vert. Références TCV-14 et TCV-12 sur le Flyshop.

samedi 28 décembre 2019

Montage de mouches à tout va !

Vous allez me dire que dans mon cas, le montage de mouches c'est toute l'année. Ce n'est pas faux, même si je tente de m'accorder un peu de répit lors des vacances familiales estivales. Mais il y a toujours des coups de feu durant l'année et ces derniers jours, mon étau n'a vraiment pas eu le temps de s'engourdir.

Entre les commandes spécifiques, les séries de mes références standards et quelques bricoles pour notre consommation perso à Thibaut et moi, je suis bien occupé. À cela s'ajoute ma séance annuelle de tri et rangement de l'atelier et la première partie des vacances de Noël fut bien remplie. Il me reste un peu de temps pour faire grossir le stock de mouches et de nymphes car une chose est certaine, nous n'avons jamais été aussi près de l'ouverture !

Petite série de nymphes légères sur TMC9300 en 14.

Commande spécifique avec au premier plan quelques fournis parachutes, une première pour moi.

Ces mouches sont destinées aux truites islandaises.

Grande série de sedges passe-partout disponibles au Fly Shop.

Commande de nymphes à corégones. Tailles et couleurs sur demande.

L'Aindispensable en série...

Quelques sèches pour ma conso perso ;-)

Pour votre information et comme chaque année depuis la création de mon Fly Shop, je n'exposerais sur aucun salon pêche en 2020. Mes deux petites mains ne me permettant pas de produire le volume nécessaire pour les demandes régulières cumulé aux besoins d'un ou plusieurs salons.
Donc comme l'an dernier, si vous voulez en savoir/voir plus, il faudra passer à l'atelier (sur rendez-vous bien entendu).

Bon montage si vous êtes sur l'étau et dans tous les cas, une très bonne fin d'année !

jeudi 21 novembre 2019

L'Aindispensable, nouvelle référence au Fly Shop.

Ce billet pour vous présenter la nouvelle référence de nymphe de mon Fly Shop disponible à partir d’aujourd’hui.

Alors, pour être franc, je ne pêche pas avec. Je sais, on a connu des messages plus vendeurs que celui-ci, mais c’est la stricte vérité. En fait, si je mets en référence cette nymphe, c’est parce que mon fils pêche avec depuis quelques années et qu’il en a fait son modèle de prédilection. Jusqu’à ce jour, c’est son pote Victor qui, après lui avoir fait connaitre, lui en offrait de temps à autres. Du coup, je me suis dit qu’en la mettant en référence, il ne serait plus dans le besoin car toujours en stock à la maison.

De plus, cela me permets de proposer une imitation sur une référence d’hameçon différente. Il s’agit du TMC9300 de Tiemco. C’est un hameçon plus fort de fer que le TMC100 et un peu moins que le TMC3769. Cette référence est considérée comme l’une des meilleures par les nympheurs à vue par sa fiabilité.

Mon fils, qui possède déjà un solide vécu sur la rivière d’Ain, est devenu au fil des saisons un fan des grosses nymphes légères. Il leurs trouve une efficacité parfois supérieure aux plus petites nymphes avec des tailles standards comme le 16. C’est pourquoi, par rapport à son besoin, j’ai sélectionné 2 tailles, le 12 et le 14. Ces deux modèles seront plombés de la même manière avec 3 tours de plomb en 4 dixièmes. Des grosses nymphes, mais légères, ce qui permet de faire de grandes dérives même avec un courant très faible, le grand plaisir de Thibaut. Cette référence d’hameçon permet également de pêcher avec un gros diamètre de fil sans risque d’ouverture.

La nymphe en elle-même n’est autre qu’une pheasant tail tête noire. Pour les personnes qui suivent l’histoire de la nymphe à vue en France, vous n’êtes pas sans savoir qu’elle était l’imitation de base de Norbert Morillas. Il l’avait dans sa boîte en toutes tailles et nombreux lestages. Ses pêches sur les belles farios sauvages francomtoises ne laissent aucun doute sur l’incroyable efficacité de cette bestiole. D’ailleurs, comme pour les autres références de mon catalogue, il sera possible (sur demande) de les fabriquer sur d’autres tailles ou/et avec d’autres lestages.

Pour la fabrication, j’ai pris soin de sélectionner mes plus belles plumes de faisan. Bien entendu, comme pour « la cuivre », je dépose une goutte de colle forte sur le fil de montage avant d’enrouler les fibres de faisan afin de confectionner le corps. Par rapport à l’originale, je rajoute un cerclage de trois tours en fil de cuivre noir. Il ne se voit pas pour ainsi dire, mais il apporte une solidité supplémentaire, ce qui me tient à cœur. Le fil de montage n’est autre qu’un polyfloss noir. Il permet de former un sous corps de bonne taille et il s’étale parfaitement. La tête, qui est conséquente, est vernie une fois la nymphe terminée. Pas loin de cinq couches afin d’obtenir une tête noire bien lisse et brillante. Une dernière étape avant la mise en vente consiste à repasser 100% des œillets à l’aiguille pour qu’ils ne soient pas bouchés.

Il ne me reste plus qu’à vous dévoiler son nom : l’Aindispensable. Merci à Stéphane pour m’avoir soufflé cette idée qui va si bien à cette imitation dont Thibaut ne saurait se passer lorsqu’il va tenter les belles sauvages de la rivière d’Ain.

Si vous aussi vous aimez pêcher avec des nymphes de bonnes tailles et peu lestées, cette imitation est pour vous. Rendez-vous sur le Fly Shop.

- page 1 de 20