Nicolas39 - Pêche à la mouche

La pêche à la mouche sur le blog de Nicolas Germain, un Jurassien amoureux de sa rivière, la Haute Rivière d'Ain.
Le poisson Voyageur, le rêve de pêche à votre mesure !

Accès au Fly Shop Signez le livre d'or Suivez-moi sur facebook Le Fly Shop sur facebook

vendredi 13 décembre 2019

Carte de pêche Jura 2020.

Nous sommes le 13 décembre 2019. Dès dimanche prochain, soit le 15 décembre, vous pourrez acheter votre carte de pêche pour la saison 2020. Il suffit pour cela de vous rendre sur le site carte de pêche.fr. Avec mon article précédent, vous avez les informations pour choisir votre AAPPMA sur la haute rivière d'Ain. Cela reste important. Soutenir financièrement une AAPPMA qui suit une politique qui ne vous convient pas est totalement ridicule.

Si les tarifs ne bougeaient pas depuis quelques années, ce n'est pas le cas pour 2020. Une fois de plus, les AAPPMA n'y sont pour rien (en tous les cas la nôtre). L'augmentation se fait essentiellement par le timbre CPMA qui prend 2 euros. Certaines AAPPMA ont augmenté elles aussi leur cotisation pour compenser, pas la nôtre. C'est ce qu'a fait la fédération également à hauteur de 1 euro. Soit, une augmentation de 3 euros au final pour atteindre la somme totale sur une carte fédérale du Jura à 100 euros.

Récapitulatif :

  • Carte Fédérale Majeure Jura 100€ (+3€)
  • Carte Fédérale Majeure Jura sans CPMA 63.80€ (+1€)
  • Carte Fédérale Mineure (12à18ans) Jura : 36€ (+0.50€)
  • Carte Fédérale Femme Jura : 55€ (+2€)
  • Carte découverte (-12 ans) : 6€ (inchangé)

Pour rappel et pour exemple, notre AAPPMA (Crotenay), sur les 100 euros de votre carte complète, ne conserve que 19 euros (=). Le reste est décomposé comme suit : 36.20€ de timbre CPMA (+2€), 18.80€ de cotisations fédérales (=) et 26€ de réciprocité fédérale (+1€). Soit 26+18.80+36.20+19= 100 euros. La cotisation de l'AAPPMA diffère selon les associations.

Merci à toutes les personnes qui feront une nouvelle fois confiance à notre AAPPMA (Crotenay). Rendez-vous à partir de dimanche 15 décembre sur le site Cartedepeche.fr.

Pour votre information il y a une nouveauté en 2020. Vous pouvez mensualiser vos cotisations. Il sera désormais possible, dès le 15 décembre donc, de mensualiser ses cotisations. Il s’agit d’un nouveau moyen de paiement mis en place par la Fédération Nationale. Cela permettra aux pêcheurs d'étaler leur paiement si besoin à hauteur de 10 € par mois. Ceci est valable seulement sur le site cartedepeche.fr jusqu’au 15 février 2020.

lundi 9 décembre 2019

Quelle AAPPMA soutenir sur la Haute Rivière d'Ain ?

Dans quelques jours, soit le 15 décembre, chaque pêcheur pourra prendre sa carte de pêche pour la saison 2020. Par contre, est-ce que chaque pêcheur a le même niveau d'information sur les changements qu'il peut y avoir pour cette nouvelle année ? Il me semble que non. L'arrêté 2020 n'étant pas encore signé, donc par le fait pas mise en ligne pour la consultation publique donc au final encore moins validé.

J'ai tenté de me renseigner. La fédération de Pêche du Jura m'a renvoyé vers la DDT qui elle-même m'a renvoyé vers la fédération. Balle au centre et c'est les pêcheurs qui en pâtissent. Rien de très grave au final pour les personnes qui prennent leur carte sans trop se soucier où et à qui. Mais pour les pêcheurs que je qualifierais de responsables, qui achètent leur carte de pêche de façon réfléchie pour soutenir une AAPPMA, c'est beaucoup plus dérangeant. Pour résumer, vous achetez une voiture sans connaitre ses options...

Edit : la mise en ligne de l'arrêté et l'information qui s'en est suivie ont été réalisé après la parution de cet article. Arrêté visible et en consultation sur le site de la préfecture. 

Je vais donc vous donner les informations que je possède, qui bien sûr ne sont pas officielles. Mais malgré tout, il n'y a pas de fumée sans feu comme on dit, donc je pense ne pas être loin de la vérité pour les 4 principales AAPPMA qui possèdent des linéaires sur la Haute rivière d'Ain. Je débute par l'amont pour finir par l'aval.

  • AAPPMA de Sirod.

Pour les personnes qui prennent habituellement la carte dans cette AAPPMA, il faut que vous sachiez auparavant que le bureau a demandé le retrait pur et simple du parcours No Kill de la Papeterie. C'était un parcours historique du département où un grand nombre de pêcheurs s'est fait plaisir. Dès l'ouverture 2020, toutes les truites passant les 30 centimètres pourront être prélevées. À notre époque, avec si peu de parcours encore poissonneux, un tel retour en arrière me laisse sans voix. Je vous laisse en juger.

  • AAPPMA de Champagnole.

Très gros changement en attente de validation préfectorale sur cette AAPPMA également, mais dans le sens inverse à celui de Sirod. Le parcours No Kill existant va être allongé jusqu'à la limite aval de l'AAPPMA sous Taravent. Soit une longueur de parcours protégé de 3.5 kilomètres. C'est une immense avancée. Bravo à toutes les personnes qui ont travaillé dans ce sens.

  • AAPPMA de Crotenay.

Petit changement mais qui compte. Nous avons réussi à mettre en No Kill les 400 mètres aval du parcours avec l'accord des Riverains de Pont-du-Navoy concernant la rive gauche. Du coup, la totalité des 3 kilomètres de notre parcours sera protégée. Au final, c'est près de 11 kilomètres qui seront protégés de bout en bout avec les parcours de Champagnole, La Masselette et Crotenay.

  • AAPPMA de la Truite de l'Ain.

L'information qui circule est que cette AAPPMA "devrait" fusionner avec celle de Clairvaux. Bonne ou mauvaise nouvelle, aucune idée, je vous donne juste l'information. Quoi qu'il en soit, il faut savoir que cette AAPPMA a une nouvelle fois bassiné de façon spectaculaire cette année encore. Alors qu'il reste une très belle population de poissons sauvages, voir ces truites de piscicultures les concurrencer à tous les niveaux me fend le cœur. Pareil, comme pour la décision de Sirod, je vous laisse en Juger.

Voilà, si vous êtes un amoureux de cette Haute Rivière d'Ain et que vous souhaitez soutenir une AAPPMA en particulier, vous en savez un peu plus. Il me semble que c'est la moindre des choses avant la mise en vente des cartes le 15 décembre prochain.

Edit du 10-12-19 : Arrêté en ligne en consultation publique.

samedi 7 décembre 2019

Les grosses truites se reproduisent aussi.

Je mets en ligne cette courte vidéo que j'ai réalisé cette année à l'attention des dirigeants d'AAPPMA qui pensent encore de nos jours, que les gros poissons font plus de mal que de bien. Oui, la croyance par là haut à travers veut que les grosses mangent les petites...Rhoo les vilaines ! Il se trouve pourtant que les gros poissons possèdent une empreinte génétique fabuleuse et qu'ils sont eux aussi très actifs sur une frayère...À l'inverse de certaines autres croyances...

Sur cette vidéo, la petite femelle doit faire d'après moi près de 40 centimètres...Je vous laisse deviner pour le mâle qui la protège jalousement de ses congénères ! Ne croyez pas, observez...Vous apprendrez !

dimanche 1 décembre 2019

Pluviométrie et début des frais.

Enfin un bel automne comme on aime pour le bien être de dame nature. Il fallait de l'eau suite à ce mois de septembre largement déficitaire (32% seulement par rapport à la normale dans notre Jura). Heureusement pour nous, nous avions eu un été excédentaire. Mais septembre a donc tout gâché. Les algues étaient revenues colonisées le fond de la rivière en faisant craindre un frai bien difficile avec ce colmatage.

C'était sans compter sur un automne largement humide avec un excédant en octobre comme en novembre en terme de pluviométrie. Si bien que nous avons dépassé ici les 200mm de pluie sur 2 mois consécutifs. Inespéré !

213mm en octobre, soit 147% de la normale et 209mm en novembre, soit 137% de la normale. La rivière d'Ain et ses cousines n'en demandaient pas autant. Quel régal de voir une rivière pleine d'eau durant autant de semaines. Ce qui va nous amener au final pour 2019 à une année tout à fait conforme à la normale côté pluie puisque il ne manque plus que quelques dizaines de millimètres. Malheureusement, la situation sera bien différente côté températures, mais de cela nous sommes tous au courant.

Ces pluies parfois conséquentes ont eu pour effet de blanchir le fond de la rivière afin d’accueillir au mieux les premiers reproducteurs. J'ai observé mon premier nid à la mi-novembre avec un couple actif dessus. Depuis, et avant la dernière montée des eaux en milieux de semaine, j'ai pu voir des choses intéressantes et d'autres qui étaient plutôt effrayantes. Même après près de 35 ans à trainer mes guêtres sur la rivière d'Ain, j'arrive à être surpris, dans un sens comme dans l'autre. Surpris aussi que le suivi de frayères de soit pas au centre du travail des techniciens de fédération, de l'Onéma comme des bénévoles des AAPPMA. On y tire tellement d'enseignements (ce qui permet d'éviter de dire de grosses bêtises !) et c'est notamment bien moins dérangeant qu'une pêche électrique de comptage par exemple. Pour ma part, je ne donnerais pas de chiffre ou autres indications ici si ce n'est les deux photos qui vont suivre, j'informerai mes sociétaires présents à l'AG de notre AAPPMA de mon constat sur notre parcours et plus globalement, sur le linéaire amont de la rivière d'Ain que j'ai parcouru comme tous les ans en long et en travers.

Photos réalisées il y a quelques jours. Oui, il reste de la vie, protégeons là !

jeudi 21 novembre 2019

L'Aindispensable, nouvelle référence au Fly Shop.

Ce billet pour vous présenter la nouvelle référence de nymphe de mon Fly Shop disponible à partir d’aujourd’hui.

Alors, pour être franc, je ne pêche pas avec. Je sais, on a connu des messages plus vendeurs que celui-ci, mais c’est la stricte vérité. En fait, si je mets en référence cette nymphe, c’est parce que mon fils pêche avec depuis quelques années et qu’il en a fait son modèle de prédilection. Jusqu’à ce jour, c’est son pote Victor qui, après lui avoir fait connaitre, lui en offrait de temps à autres. Du coup, je me suis dit qu’en la mettant en référence, il ne serait plus dans le besoin car toujours en stock à la maison.

De plus, cela me permets de proposer une imitation sur une référence d’hameçon différente. Il s’agit du TMC9300 de Tiemco. C’est un hameçon plus fort de fer que le TMC100 et un peu moins que le TMC3769. Cette référence est considérée comme l’une des meilleures par les nympheurs à vue par sa fiabilité.

Mon fils, qui possède déjà un solide vécu sur la rivière d’Ain, est devenu au fil des saisons un fan des grosses nymphes légères. Il leurs trouve une efficacité parfois supérieure aux plus petites nymphes avec des tailles standards comme le 16. C’est pourquoi, par rapport à son besoin, j’ai sélectionné 2 tailles, le 12 et le 14. Ces deux modèles seront plombés de la même manière avec 3 tours de plomb en 4 dixièmes. Des grosses nymphes, mais légères, ce qui permet de faire de grandes dérives même avec un courant très faible, le grand plaisir de Thibaut. Cette référence d’hameçon permet également de pêcher avec un gros diamètre de fil sans risque d’ouverture.

La nymphe en elle-même n’est autre qu’une pheasant tail tête noire. Pour les personnes qui suivent l’histoire de la nymphe à vue en France, vous n’êtes pas sans savoir qu’elle était l’imitation de base de Norbert Morillas. Il l’avait dans sa boîte en toutes tailles et nombreux lestages. Ses pêches sur les belles farios sauvages francomtoises ne laissent aucun doute sur l’incroyable efficacité de cette bestiole. D’ailleurs, comme pour les autres références de mon catalogue, il sera possible (sur demande) de les fabriquer sur d’autres tailles ou/et avec d’autres lestages.

Pour la fabrication, j’ai pris soin de sélectionner mes plus belles plumes de faisan. Bien entendu, comme pour « la cuivre », je dépose une goutte de colle forte sur le fil de montage avant d’enrouler les fibres de faisan afin de confectionner le corps. Par rapport à l’originale, je rajoute un cerclage de trois tours en fil de cuivre noir. Il ne se voit pas pour ainsi dire, mais il apporte une solidité supplémentaire, ce qui me tient à cœur. Le fil de montage n’est autre qu’un polyfloss noir. Il permet de former un sous corps de bonne taille et il s’étale parfaitement. La tête, qui est conséquente, est vernie une fois la nymphe terminée. Pas loin de cinq couches afin d’obtenir une tête noire bien lisse et brillante. Une dernière étape avant la mise en vente consiste à repasser 100% des œillets à l’aiguille pour qu’ils ne soient pas bouchés.

Il ne me reste plus qu’à vous dévoiler son nom : l’Aindispensable. Merci à Stéphane pour m’avoir soufflé cette idée qui va si bien à cette imitation dont Thibaut ne saurait se passer lorsqu’il va tenter les belles sauvages de la rivière d’Ain.

Si vous aussi vous aimez pêcher avec des nymphes de bonnes tailles et peu lestées, cette imitation est pour vous. Rendez-vous sur le Fly Shop.

- page 1 de 68