Nicolas39 - Pêche à la mouche

La pêche à la mouche sur le blog de Nicolas Germain, un Jurassien amoureux de sa rivière, la Haute Rivière d'Ain.
Le poisson Voyageur, le rêve de pêche à votre mesure !

Accès au Fly Shop Signez le livre d'or Suivez-moi sur facebook Le Fly Shop sur facebook

Mot-clé - Blog de pêche à la mouche

Fil des billets - Fil des commentaires

mardi 12 mai 2020

Heureux de vous accueillir à nouveau !

En ce 12 mai, nous vivons le retour de certaines de nos libertés avec en tête que le covid est bel et bien toujours présent. C'est donc dans ce contexte bien particulier que les commandes du Fly Shop reprennent tout à fait normalement. Le bureau de poste de mon village étant de nouveau fonctionnel.

Plus important à mes yeux, je peux de nouveau accueillir les pêcheurs qui désirent acheter leurs mouches directement chez moi. Bien entendu, la barrière des 100 kilomètres va faire que vous serez moins nombreux que les années précédentes, mais sachez que c'est possible. Toujours sur rendez-vous pour être certain que je sois là pour vous recevoir.

La période de confinement a été productive.

Pour les nymphes et les mouches, aucun problème, le stock est bien présent. Si vous désirez des bas de ligne, merci de me donner vos références au moment de la prise du rendez-vous. Je les fabrique au fur et à mesure des demandes.

Atelier bas de ligne.

La visite de l'atelier sera de nouveau possible...Mais sans éternuer hein ;-)

dimanche 12 avril 2020

Seasons - Nymphe à vue dans le Jura

Pour occuper votre temps libre à la maison, j'ai mis aujourd'hui en ligne un des neuf chapitres du reportage de 52 minutes réalisé pour la chaine Seasons en juin 2015. Merci d'ailleurs à Rémi et David pour avoir accepté ma demande car c'est exceptionnel.

Souvenir de tournage avec Mathieu.

Cette séquence qui dure un peu plus de sept minutes a été tournée sur trois heures durant le coup de midi. Là où la luminosité est souvent la meilleure. Le but de cette partie de pêche était de prendre un joli poisson en nymphe à vue. Pour ceux qui connaissent les parcours avals de la rivière d'Ain, rien n'est écrit à l'avance. L'échec guette chaque tentative, qui plus est avec une contrainte de temps et une caméra dans le dos.

Nous avons croisé la route de trois poissons différents ce jour-là. Une truite attaquée depuis la berge, deux autres en étant dans l'eau. Vous verrez aussi que la boite de nymphes ne fait pas le résultat...On dit souvent que c'est les cordonniers qui sont les plus mal chaussés...Cela doit être vrai quand je revois ces images.

Bon visionnage et prenez soin de vous.

samedi 11 avril 2020

Deux nouvelles vidéos de montage de nymphes.

Confinement oblige, il nous faut trouver des occupations. Les boites de nymphes n'auront aucune excuse, elles devront être pleines !

Je vous livre aujourd'hui deux nouvelles vidéos afin que vous puissiez, si le cœur vous en dit, réaliser vous-même deux de mes références. Alors bon montage, bon confinement et surtout, prenez soin de vous.

L'Aindispensable. Références 3TA-14 et 3TA-12 sur le Flyshop.

Le Tricho cul-vert. Références TCV-14 et TCV-12 sur le Flyshop.

lundi 6 avril 2020

Il ne reste plus que la Gouille !

Compliquée cette période...Restez chez soi avec tout ce que cela implique comme ne plus aller à la pêche (bien que cela reste un petit souci à côté du reste). On se sait privilégiés à la maison, car nous avons une gouille avec quelques poissons pour nous occuper. Ce petit plan d'eau date un peu déjà. Je vous remémore son histoire si jamais vous débarquez sur ce blog...

La Gouille familiale ! Une longue histoire. Le but initial était de créer un terrain d'apprentissage pour mon fils afin qu'il puisse pêcher à chaque fois qu'il le souhaitait. Il a pris ses premiers poissons dedans à 3-4 ans et à 20 ans, ces derniers jours, il y pêche encore.
Nous avons fait faire cette petite pièce d'eau il y a plus de 20 ans. Grâce à de nombreuses sources sur un sol de tourbières, ce fut possible à l'aide d'une pelle mécanique. Nous avons laissé sécher les berges durant un an avant de mettre en eau. Cette eau reste translucide, coule en permanence et reste à température quasi constante toute l'année. Elle ne gèle jamais.

Avant...

Après...


Les canards sauvages viennent régulièrement y faire une halte, les hérons tentent eux aussi d'y trouver pitance, ainsi qu'un harle bièvre (une seule fois)...Tous les ans, nous trouvons des œufs de batraciens. Mais les deux plus beaux spectacles à mes yeux restent les hirondelles qui se réunissent là pour boire et prendre leur eau nécessaire à la fabrication des nids. Parfois, c'est toutes les hirondelles du village qui viennent s'approvisionner. C'est fantastique à voir. Dans un autre style, au moment des libellules, je peux rester des heures à les voir faire quand elles viennent pondre...
Depuis quelques années, il est vrai qu'on ne pêchait plus trop dedans...Le confinement fait remonter de nombreux souvenirs...Mes filles et moi-même y avons passé des heures, Thibaut lui y a passé son enfance...Voilà pour l'histoire de la Gouille.

Avec mes deux grands...Lilou n'était pas encore là.

Mon fils y a passé toute son enfance.

Je vous laisse avec une vidéo réalisée ces jours...Il faut bien garder la main ! Prenez soin de vous.

mercredi 1 avril 2020

Belle et courte matinée sur la rivière d'Ain

L'envie était trop forte. Tous ces jours de confinement. Vraiment trop dur...Horrible !

Je suis parti ce matin à la grand nuit avec le sourire aux lèvres ! Arrivé à la rivière, personne, pas âmes qui vivent. Le pied total. Les premières heures du jour sont venues éclairer les berges de la rivière d'Ain. Entendre de nouveau tous ces sons, sentir ces odeurs si particulières au monde rivière, admirer ces lumières spécifiques, quel bonheur intense.

Enfin, je me retrouvais canne en main à la rivière. La traque pouvait commencer. Après ces jours sans pêche, je pensais trouver pas mal de poissons peu craintifs. Ce ne fut pas le cas, loin de là. Très peu de poisson dehors, et seulement un seul et unique actif. Une très belle truite fario repérée après quelques centaines de mètres de berges parcourus. Une truite sauvage robuste, qui régulièrement piochait au fond sa pitance. C'était ma chance ! Est-ce que j'allais encore savoir faire ?

Je venais de refaire ma pointe en 15 centièmes avec une nouveauté nouée au bout. Un JFD en taille 14 ! Je n'étais pas certain de son efficacité, mais je me suis lancé malgré tout dans l'inconnu. Au premier passage, cette petite bombonne s'est décalée gentiment pour aspirer ma bestiole. Pendue ! Elle était à moi. Quelle nymphe ! Quel régal après toutes ces journées d’abstinences ! Heureux le type. Je pouvais vite rentrer me confiner de nouveau !

La puissance incarnée !

Bien sur, tout cela n'aurait pas été possible sans le travail considérable de notre AAPPMA pour avoir obtenu auprès de la préfecture du Jura une dérogation spécifique afin de pouvoir pêcher. Merci infiniment à toutes les personnes qui ont travaillé en ce sens. Ce fut pour moi ce matin une réelle bénédiction.

Si jamais vous aussi vous souhaitez en profiter, la dérogation est à télécharger ici => Attestation Pêche.

- page 1 de 113