Nicolas39 - Pêche à la mouche

La pêche à la mouche sur le blog de Nicolas Germain, un Jurassien amoureux de sa rivière, la Haute Rivière d'Ain.
Le poisson Voyageur, le rêve de pêche à votre mesure !

Accès au Fly Shop Signez le livre d'or Suivez-moi sur facebook Le Fly Shop sur facebook

Gestion piscicole

Les actions menées sur le terrain et infos diverses sur le monde complexe de la gestion halieutique

Fil des billets - Fil des commentaires

lundi 5 avril 2021

Enquête en ligne rivière Touvre

Par le biais de cet article, je me fais le relai d'un message véhiculant sur les réseaux sociaux. Comme je sais qu'une partie de mes lecteurs n'est pas fan de ces mêmes réseaux, voici donc un copier/coller du message qui me semble très important. Il n'y a pas que chez nous que tout va mal.

Amis pêcheurs,
Cette année et pour la 4ème année consécutive, la saprolégniose a à nouveau énormément infecté les truites fario dans la Touvre.
Un nombre considérable de truites mortes ont pu être observées. (Par les riverains, pêcheurs, promeneurs...)
Afin de ne pas aggraver l'impact de cette maladie sur la population de truites farios.
Une solution consiste à ne pas prélever de farios au cours de la saison 2021. Elle se traduira par l'instauration d'un no-kill pour les farios sur un linéaire allant des sources de la Touvre au pont de la route de Paris à Gond-Pontouvre.
Avant de mettre en place cette procédure, nous souhaitons avoir vos avis !
merci de voter pour ou contre ?
Via le lien ci dessous.
Réponse impérative avant le mercredi soir 7 avril 2021.
Afin d'obtenir des résultats pertinents, 1 seule enquête par pêcheur sera prise en compte. Le bilan de ce sondage vous sera communiqué dès la clôture de la consultation.
Nous vous remercions par avance de votre précieuse contribution.
Partagez ! Nous souhaitons l’avis de tous les pêcheurs. (Charente et hors Charente)
MERCI

mardi 9 février 2021

Prenez votre carte de pêche, merci.

- Ben mon homme, il hésite vraiment à prendre sa carte cette année. En plus, je crois qu’ils ne vont même pas faire de remise par rapport à l’an passé.

- Ha ben pareil pour le mien. C’est clair qu’ils pourraient la faire payer moins chère cette année.

Cette introduction est en fait une conversation que j’ai entendu entre deux collègues féminines lors d’une pause à l’usine. Elles parlaient bien entendu de l’hésitation de leur compagnon. Je suppose qu’ils ne sont pas les seuls à se poser la question. J’en suis même persuadé puisque je le vois sur l’interface administration de notre AAPPMA sur cartedepêche.fr. À la même date, par rapport aux années précédentes, il y a beaucoup moins de pêcheurs qui ont déjà pris leur carte. J’en profite d’ailleurs pour remercier chaleureusement ceux qui nous ont renouveler leur confiance. Je ne sais pas si c’est le cas ailleurs, mais c’est évident chez nous.

Je comprends cette hésitation. Je comprends que certains préfèrent attendre le dernier moment. Confinement ou pas. Couvre-feu. Coup de zèle de notre préfet avec la surenchère d’un arrêté préfectoral interdisant la pêche. Nous sommes à l’abri de rien, c’est un fait.

Malgré ça, une AAPPMA ou si vous préférez une société de pêche est avant tout une association composée de statuts, d’un bureau et membres. Comme toutes associations, son fonctionnement se fait en partie grâce à la cotisation de ses membres.

Si des pêcheurs ici ou là souhaitent un rabais sous peine de ne pas renouveler leur carte de pêche, c’est qu’ils ont zappé un truc essentiel au bon fonctionnement de ce système. On peut aussi pointer du doigt une nouvelle carence en termes de communication. Car de toutes évidences, pour ce contingent de pêcheurs, une carte se résume uniquement à un droit de pêche et rien d’autre. Ce qui dans les faits est totalement faux.

Est-ce qu’en 2020, les locations ou achats de baux de pêche ont vu baisser leurs prix ? Est-ce que les coûts des divers travaux ou études sur les milieux aquatiques ont été réduits ? Est-ce que le salaire des employés de fédération a diminué ? Est-ce que…On pourrait en citer des exemples. La réponse est non à chaque fois. La carte de pêche permet le fonctionnement de tout ce système. Elle n’est pas faite QUE pour vous donner un droit de pêche.

Prendre sa carte de pêche est acte militant. En premier lieu en soutenant l’AAPPMA de votre choix en fonction de vos idées et convictions et dans un deuxième temps, en participant financièrement à la vie associative de notre système global.

Pensez bien à toutes ces associations. Choisissez bien votre AAPPMA et quoi qu’il arrive, prenez votre carte de pêche. Merci.

mercredi 6 janvier 2021

Saint-Claude, le cancre de l'assainissement.

Saint-Claude a toujours été montré du doigt comme le cancre du département en terme d'assainissement. Charles Varenne à l'époque le dénonçait vivement. Des travaux sous sa présidence avait démontré un nombre de rejets directs dans la Bienne incroyables.

Aujourd'hui, le nouveau président de la biennoise fait de même. Espérons que la mise en demeure de la commune fasse mainteant bouger les choses...Mais avec tellement de temps perdu. La Bienne peut remercier les élus !

Article à lire sur le progrès en cliquant sur ce lien => Bienne - 4 Janvier 2021

vendredi 4 décembre 2020

La mort pour donner la vie ?

Les fonds noirs d'une rivière francomtoise ne nous sont malheureusement pas inconnus. En règle générale, les pêcheurs alertent qui veut les entendre que le phénomène se déclenche au cours du mois d'avril après les grosses campagnes d'épandages de lisier. En cette année 2020, c'est la double lame ! Quelle p****n d'année quand même ! 

De mémoire, je n'ai jamais vu les fonds de la rivière d'Ain aussi noirs à cette époque de l'année. C'est d'autant plus terrible et traumatisant que les truites, enfin, les quelques individus adultes qui ont survécus aux épandages du printemps et à la sécheresse estivale, doivent tenter de se reproduire. Pour se faire, et vous le savez bien, ces poissons survivants doivent creuser dans les sédiments englués de merde noire un nid pour y déposer les œufs. En creusant ce nid ou même avant ça lors des combats entres mâles, les poissons dans certains cas en ressortiront avec des plaies souvent bénignes. Mais vous l'aurez compris, le contact de ces plaies avec ce dépôt noir sur les graviers leur sera le plus souvent fatal.

Les dernières truites sauvages de Franche-Comté en sont donc là. Donner la vie en trouvant la mort ! Il est certain que les populations devraient croître rapidement avec un tel procédé.

Je vous avoue que j'arrive de moins en moins à me rendre sur les berges de ma rivière. A chaque sortie, c'est le mal de ventre assuré. Je n'arrive plus à trouver un seul motif de satisfaction. Je dirais que j'ai fait une vingtaine de sorties depuis début octobre. Mon constat est sans appel. Par rapport à 2019, je vois 4 à 5 fois moins de truites. Tous les ans la population baisse, je le vois bien et j'en suis parfaitement conscient. Mais certainement dû au fait que notre parcours est 100% no kill, cette baisse était lente bien que réelle. Cette année, c'est juste hallucinant. Je ne vous ferais pas cet hiber de vidéo sur les frayères celles-ci étant dépourvues de poissons sur mes secteurs de promenade. Il y a bien ici et là un couple qui gratte dans les algues noires, mais c'est surtout le vide qui s'est installé.

L'Ain aval. Cette zone de frai (vide) montre à quel point la rivière est noire à côté.

Sur Champagnole ce n'est pas mieux. (photo : @alex)

Toute la rivière est touchée, ici, l'amont de Sirod. (photo : @dylan)

La Loue est tout aussi noire que les autres. (photo : @stéphane)

Comme un cri du cœur. (photo : @stéphane)

Les poissons sont toujours malades. (photo : @stéphane)

Donner la vie pour trouver la mort ! (photo : @stéphane)

Vidéo réalisée par Fred sur un petit affluent de la Loue.

lundi 5 octobre 2020

Report des élections d'AAPPMA et de Fédérations.

C'est une information importante qui vient de tomber. Elle émane du ministère.

Information ce jour par la DDT : compte tenu de la COVID-19 et des risques sanitaires, les élections des AAPPMA et des Fédérations sont annulées et repoussées d’un an. Il en est de même pour le renouvellement des baux de pêche du domaine public.

Bon courage à tous ceux qui attendaient "du changement" et "aux partants" qui devront rester en fonction un an de plus.

- page 1 de 60