Nicolas39 - Pêche à la mouche

La pêche à la mouche sur le blog de Nicolas Germain, un Jurassien amoureux de sa rivière, la Haute Rivière d'Ain.
Mouches et bas de ligne

Accès au Fly Shop Signez le livre d'or Suivez-moi sur facebook Le Fly Shop sur facebook

Gestion piscicole

Les actions menées sur le terrain et infos diverses sur le monde complexe de la gestion halieutique

Fil des billets - Fil des commentaires

lundi 29 juillet 2019

Fermeture anticipée de la pêche en 1ère catégorie dans le Jura

En tant que président d'AAPPMA dans mon département, j'ai reçu le 23 juillet dernier un mail de la fédération de pêche du Jura qui nous demandait de nous prononcer sur une éventuelle fermeture de la pêche. Je vous mets ci-dessous le mail en question.

Monsieur le Président,

Plusieurs AAPPMA gestionnaires de cours d’eau de 1ère catégorie sollicitent une fermeture anticipée de la pêche sur leurs parcours.

La fermeture anticipée de la pêche sur un cours d’eau n’est possible que si l’ensemble des AAPPMA gestionnaires de baux de pêche sur ce linéaire y sont favorables. Ceci implique donc une concertation de votre part avec les autres associations du même secteur.

Aussi, nous vous remercions de bien vouloir nous indiquer, par retour de mail et au plus tard pour le 30/07, si vous êtes favorable ou défavorable à une fermeture anticipée de la pêche sur vos parcours de 1ère catégorie. Nous vous remercions également de bien vouloir nous lister les parcours concernés.

Dans l’attente de votre retour,

Bien cordialement,

Claude SCHNEITER
Président

Il a fallu faire vite et j'ai donc demandé aux membres du C.A disponibles leur avis. À l'unanimité, nous avons donné une réponse défavorable à cette demande. Je vous joins la réponse de notre AAPPMA :

Bonjour à tous,

Après consultation de son C.A et à l’unanimité, l’AAPPMA de Crotenay est défavorable à ce jour à une fermeture de la pêche en l’état actuel des choses.

Si une fermeture de la pêche devait intervenir à cause d’un étiage trop sévère comme c’est le cas de cette demande, nous y serions favorables à conditions que toutes les autres activités liées à la rivière soient-elles aussi suspendues (baignade, canoé, canyoning, braconnage à la main, etc…). On a encore repoussé 8 bracos à la main lundi dernier sur nos lots, la pêche n’est jamais fermée pour eux voyez-vous ! Seuls les pêcheurs sont les sentinelles de la rivière, sans eux, la rivière est à l’abandon.

En cas de mortalités conséquences de poissons comme cela a été le cas en 2016, nous reverrions bien entendu notre position. Mais pour celles et ceux qui passent du temps au bord de l’eau, les truites, mise à part quelques cas mortels à la suite des épandages de printemps, s’en sortent très bien à ce jour.

Cordialement.

Nicolas Germain

Voilà. Je ne connais pas la suite et donc les décisions qui vont en découler. Je tenais juste à vous tenir informer en toute transparence. Wait and see...

Edit du 31/07/19 à 9h25; Réponse de la fédération :

Messieurs les Présidents,

Nous vous informons qu’au vu des réponses majoritairement défavorables à une fermeture anticipée de la pêche en 1ère catégorie et suite aux précipitations du week-end dernier, la Fédération ne sollicitera pas — pour le moment — la DDT pour la rédaction d'un arrêté préfectoral de fermeture anticipée.

Nous restons cependant vigilants et ne manquerons pas de revenir vers vous si la situation hydrographique des rivières le nécessite.

Avec nos cordiales salutations.

Claude SCHNEITER,

Président

mardi 23 juillet 2019

Pêche électrique sur la Bienne, besoin de volontaires !

Je fais passer par le biais de cet article un message Facebook de la fédération de pêche du Jura afin de venir en aide à la Biennoise.

Sur sollicitation de l' Aappma la Biennoise, la fédération organise le 19 septembre prochain une pêche électrique d'inventaire visant à évaluer l'état du peuplement piscicole de la Bienne au niveau de la station de Jeurre. Un tel inventaire requiert un nombre important de personnes pour pouvoir se dérouler dans de bonnes conditions.

Aussi, la fédération sollicite les pêcheurs pour venir prêter main forte sur cette action.

Afin de vous inscrire pour cette journée, merci de nous transmettre :

- Nom et prénom.
- Âge.
- Numéro de téléphone portable.
- Aptitudes physiques et soucis éventuels de santé.
- Waders ou non (les waders respirants ne sont pas acceptés).

Vous pouvez nous transmettre ces informations dans les commentaires ci-dessous ou par message privé.

Le café et le repas du midi sont fournis par les organisateurs. De plus amples informations concernant le lieu et l'heure de rendez-vous seront transmises ultérieurement.

Evidemment, tout le monde n'a pas accès aux réseaux sociaux, je vous invite donc à vous faire connaitre auprès de la fédération par téléphone ( 03.84.24.86.96 ). Merci pour les bénévoles de la biennoise aussi compétents que volontaires !

samedi 25 mai 2019

Le barrage de Pont-du Navoy va avoir la peau de la rivière !

Je suis vraiment en colère là, mais vraiment beaucoup. J'ai déjà signalé le problème l'année dernière (lire l'article), il a été réglé. Enfin, c'est ce qu'on m'a dit. Il est vraiment qu'un personnel de l'AFB est allé sur les lieux assez vite. Mais force est de constater que rien n'est réglé en fait ! Mais comme tous les problèmes que l'on rencontre annuellement sur la rivière finalement, rien ne se règle, rien !

Aujourd'hui, j'étais à la pêche sur le lot amont de notre AAPPMA. La rivière n'avait pas bougé, toujours le plein d'eau sur toute la largeur. Je pêche, le temps passe...3 heures au total. Je reviens à mon point de départ, et là, qu'est-ce que je vois, la gravière était découverte, et pas qu'un peu ! Sur le coup, je ne comprends pas, bien que j'ai une idée derrière la tête. Des invertébrés de partout qui commençaient à griller au soleil. Je suis resté une heure a sauver ce que j'ai pu et puis j'ai voulu en avoir le cœur net...J'ai pris la voiture pour me rendre compte que mon idée de départ était la bonne.

A mon arrivée 3 heures avant, l'eau recouvrait tout.

C'est l'ouvrage en aval du pont de Pont-du-Navoy qui provoque ces variations d'eau mortelles. 25 centimètres en moins au bas mot. J'espère sincèrement que les truitelles de l'année ne se sont pas fait piéger...Quant aux invertébrés...J'étais fou furieux.

Alors à toutes les instances qui ont le pouvoir de le faire, réglé vite ce problème, mais vite ! La rivière souffre déjà assez comme ça pour ne pas qu'on en rajoute, vous ne croyez pas ?? A moins que cela ne soit volontaire pour appliquer un peu plus vite votre gestion d'usage avec des surdensitaires ?

Je me suis un peu lâché dans la vidéo ci-dessous, mais bon, je n'ai rien censuré, j'assume totalement mes propos. Je ne suis pas là pour me faire des copains. C'était sur le coup de la colère et c'est souvent dans ces moment-là qu'on est le plus sincère...D'ailleurs, règlements amicaux, cela sonne mieux, désolé ! Juste une rectification malgré tout, le garde du secteur m'a rappelé depuis et il va avertir l'AFB dès la première heure lundi matin, merci à lui. En espérant que cela cesse définitivement !

mardi 14 mai 2019

Consultation publique concernant l'avenir du statut piscicole de Vouglans (39)

Cette consultation du public est active du 13 mai au 02 juin 2019. Chaque pêcheur peut donc donner un avis favorable ou défavorable sur le passage en deuxième catégorie du lac de Vouglans.
 
Je ne vais pas me lancer dans des explications non argumentées car j'ai une grande méconnaissance de ce plan d'eau et de ses spécificités. Par contre, et par conviction personnelle, j'aurais plutôt tendance à me ranger du côté des personnes qui ont toujours agi en faveur de la protection du milieu et des populations. Je crois savoir que l'AAPPMA de Moirans n'a jamais failli à cela par des actions bénévoles multiples pour le bien-être de ce lac, des poissons et donc des pêcheurs. Cette AAPPMA souhaite le maintien de la première catégorie.
 
A vous de vous faire votre propre avis et surtout, de le donner ! => Consultation publique concernant l'avenir du statut piscicole de Vouglans (39)
 
La bonne adresse mail => ddt-participations-public@jura.gouv.fr
 

dimanche 14 avril 2019

La rivière d'Ain pas épargnée par les algues brunes.

C'est un peu la tradition maintenant...Comme un jour férié ou une date anniversaire...Mais en beaucoup moins joyeux pour le coup. Les algues brunes sont de retour sur la rivière d'Ain. Les épandages de lisier ayant débutés il y a quelques semaines un peu partout dans le département, la fonte du dernier manteau neigeux nous a offert sa dose de lisier pour l'année. La rivière d'Ain était encore magnifique il y a moins d'une semaine. Des fonds vraiment nickel. Comme d'ailleurs à chaque fois à la sortie de l'hiver. Avec donc la dernière fonte massive de neige, la rivière est montée, elle s'est chargée de cette eau glaciale venue du haut Jura et du plateau de Nozeroy. Mais attention, elle n'était pas seule cette neige fondue...En quelques jours, cela a fait son petit effet sur le fond de la rivière...Les gravières sont passées d'une couleur blanche/sable immaculé à marron/noire gluant. Incroyable cette efficacité dans la crasse et le poison !

Avant le coup d'eau, un fond de rivière comme il devrait être tout le temps !

C'était beau non ?

A partir de vendredi dernier, la transformation...radicale !

Mais pas surpris puisque c'est tous les ans. Puisque rien n'est fait pour que ça change. Bien au contraire, l'intensité augmente d'années en années. Maintenant, il suffit d'attendre les conséquences...Ha ben justement, dès le lendemain, soit samedi matin 11heures, j'ai filmé ma première truite mycosée sur Pont-du-Navoy. Quelle coïncidence non ??? Dingue quand même ! Moi, ça me rends fou furieux, j'ai le ventre qui se tord dans tous les sens bordel. Mais que font nos instances ? Celles de la pêche, des services de l'état, nos élus ??? Ho, on ne va pas laisser faire ça encore des lustres non ? En fait, vous attendez peinard que tout crève et comme ça, plus personne ne vous embêtera, c'est ça ? Mais il n'y a pas d'agriculteurs qui soient aussi amoureux de nos rivières et qui se rendent compte du massacre ? Ce n'est pas possible de laisser perdurer une telle situation...Il doit y avoir forcément des solutions pour faire autrement non ?

Pensez à mettre en HD pour apprécier ce triste spectacle.

Le constat de tout ça, c'est quoi dans le département du Jura ?

  • Échec total sur les pollutions domestiques avec des défaites récurrentes dans les tribunaux et une incapacité évidente à faire entendre raison aux instances dirigeantes.
  • Échec total sur les pollutions agricoles avec des poussées d'algues brunes de plus en plus virulentes tous les ans.
  • Chouette, zéro pointé sur toute la ligne. Il y en a qui doivent trouver le temps long durant leur journée de travail avec de tels résultats.

Par contre, on sait nous dire encore avec un sourire en coin que le No Kill ne sert à rien...On nous prends toujours pour des barjots nous qui nous battons pour que cela soit obligatoire sur toute la rivière d'Ain...On nous accuse même ici et là de créer des clivages entre pêcheurs à force d'être comme ça. Ben voyons, c'est qui les barjots dans cette histoire vous croyez ? Ceux qui pensent cela ou ceux qui prélèvent toujours dans cette ressource à la limite de l'extinction ? Il n'y a que ce paramètre sur lequel on peut influer aujourd'hui, tous les autres sont des échecs à répétitions, pire, ces nuisances augmentent et ne cesseront pas demain, on le sait tous ! Alors ce n'est pas compliqué, actionnez le seul bouton qui peut l'être ! Et vite !

jeudi 11 avril 2019

Des poissons mycosés vus sur le Dessoubre.

Une vidéo reçue ce jour comme un témoignage du pêcheur qui a été le triste spectateur de cette scène. Un façon de ne pas oublier que nos rivières souffrent terriblement et que le double effet épandage va se faire sentir quelques semaines...

Ces poissons ont été filmés aujourd'hui en amont du lieu dit Maurice Maison. Merci à J.C pour la vidéo. 

dimanche 10 mars 2019

On a parlé no kill aux informations.

C'est la principale raison qui m'a fait accepter ce reportage. Parce qu'un jour d'ouverture, je vous avoue que je préfère rester tranquille autour du feu avec les copains. Mais là, comment ne pas sauter sur l'occasion afin de communiquer sur le pourquoi du no kill sur l'ensemble de notre parcours. Nous avons un parcours en no kill depuis une petite dizaine d'années. Celui-ci devait faire 500 mètres environ. Depuis l'an passé, nous avons passé tout le linéaire possible en no kill, soit 2.5 kilomètres. Il était important pour moi d'expliquer à un public plus large pourquoi. La raison est très simple, nous n'avaon pas fait cela par envie, pas pour embêter une catégorie de pêcheur, encore moins par philosophie mais tout simplement parce que nous n'avons plus le choix !

Merci aux deux journalistes de France3 très sympas.

Dans l'édition TV du midi de ce journal télévisé visible en replay quelques jours, j'ai même dit que dans l'absolu, je serais le premier à être heureux de faire manger des truites de la rivière tous les dimanche à ma famille, mais que justement, la rivière n'avait plus les ressources pour ce genre de pratique. Que si nous voulions que nos jeunes pêcheurs profitent des truites sauvages, il fallait obligatoirement remettre à l'eau nos poissons aujourd'hui.

Louis et Thibaut en interview.

J'avais "convoqué" 2 de nos jeunes, Louis et Thibaut. Je trouve que c'est nettement plus sympa de voir des jeunes pêcheurs à la TV que des anciens. Dans l'édition du soir de ce même journal (sujet visible dans la vidéo ci-dessous), Thibaut répond au journaliste. Vous verrez dans cette vidéo une première partie tournée sur l'AAPPMA de Champagnole que je vous laisse découvrir également...Chacun avec un discours différent. Le principal à mes yeux reste que les derniers poissons sauvages de la rivière d'Ain soit protégés.

mercredi 6 mars 2019

Communiqué Biennoise ouverture 2019

Pour vous en avoir déjà parlé sur ce blog, vous savez que samedi prochain vous aurez la possibilité de retrouver canne en main la basse Bienne. L'ouverture de ce long linéaire se fera bien entendu en no kill. A cette occasion, je me fais un des relais de communication de l'AAPPMA locale et de ses bénévoles en publiant le communiqué réalisé par leurs soins. Lisez-le attentivement avant de venir sur la Bienne s'il vous plait. Faites le lire à vos amis et collègues qui pensent eux aussi venir passer une ou plusieurs journées lors de la saison qui vient. Vous pouvez cliquer sur les images pour un meilleur confort de lecture.

Je suis très heureux qu'une association définisse à l'attention de ses pêcheurs les bonnes règles de remise à l'eau d'un poisson. Je vois encore tellement de comportements et de photos passer sur le net avec des pêcheurs faisant tout le contraire. Alors je vous en prie, messieurs les pêcheurs occasionnels, les passionnés, les guides de pêche, les élèves, les débutants, lisez ces lignes et respectez les sur nos rivières bien malades de Franche-Comté comme la Bienne.

Il est tout à fait possible de conserver un joli souvenir de ses truites en les photographiant dans l'eau. Sans les manipuler.

samedi 2 mars 2019

Merci au prix Charles Ritz pour la valorisation de nos territoires !

Cette bande-annonce de film diffusée par le Prix Charles Ritz et réalisée par Philippe Laforge nous montre à quel point des femmes et des hommes s'investissent au jour le jour pour défendre nos territoires. Ces images démontrent qu'il est possible de redonner un peu de lumière à une rivière.

Le réalisateur Philippe Laforge s'est penché sur le travail de sept lauréats du prix qui ont restauré et protégé des cours d'eau, ou transmis leur passion de la nature. Merci à toutes ces personnes, sincèrement !

samedi 16 février 2019

Merci à tous !

Une grosse centaine de sociétaires, une petite vingtaine de présents hier soir, c'est sur cette belle note que s'est déroulée l'assemblée générale de notre AAPPMA. Pourquoi cet air joyeux ? Tout simplement parce que par rapport à la moyenne de ce que je peux connaitre, c'est une importante participation. En tant que président, cela me touche et me fait plaisir. Merci à tous d'être venu avec une mention spéciale pour les personnes qui avaient de la route. Des pêcheurs passionnés ont fait le déplacement parfois de loin dans le Jura, mais aussi depuis le 71, le 25 et même de Suisse. Comme quoi, quand on veut, on peut !

Je tiens également à remercier particulièrement mon vice-président Bernard qui m'aide énormément tout au long de l'année. A remercier Sébastien qui passe beaucoup de temps (en plus de pêcher ;-) ) à ramasser tous les déchets qu'il peut trouver sur le parcours.

Après un rapport moral sur la saison de pêche passée et les difficultés rencontrées par nos chères truites zébrées, nous sommes passés au bilan financier. Au sujet des cartes de pêche, le tarif 2019 est le même. A noter une augmentation des prises de cartes de près de 40% chez nous en 2018. Nous n'avons jamais eu si peu de poissons pour autant de pêcheurs, c'est le paradoxe. Mais la plupart des preneurs de cartes le font par adhésion à notre discours et nos actions. Nous vous remercions tous pour ça aussi.

Nous avons évoqué ensuite diverses informations importantes, proposé des actions et débattu sur les questions posées par les sociétaires. Un verre de l'amitié a clôturé cette soirée avec des discussions de pêcheurs à n'en plus finir. Si bien que je suis rentré le lendemain ;-)

Photo vite fait au téléphone...(je n'ai pas pu cadrer tout le monde).

- page 1 de 28