Nicolas39 - Pêche à la mouche

La pêche à la mouche sur le blog de Nicolas Germain, un Jurassien amoureux de sa rivière, la Haute Rivière d'Ain.
Votre spécialiste toutes pêches - JURA PÊCHE à Champagnole - 09-67-81-34-41

Accès au Fly Shop Signez le livre d'or Suivez-moi sur facebook Le Fly Shop sur facebook

Mot-clé - Truite fario

Fil des billets - Fil des commentaires

dimanche 9 décembre 2018

Les belles rencontres de notre saison 2018.

Cette saison 2018 restera dans nos mémoires ici dans le Jura comme une année pas comme les autres. De l'eau tout le printemps avec des mois de Mars et Mai très arrosés. Puis, à partir de la première décade de Juin, plus rien, le néant. A la fin Mai, les précipitations affichaient un excédent de 35% par rapport à la normale. Bref, tous les voyants étaient au vert pour affronter l'été à venir. Qui pouvait imaginer que la rivière d'Ain allait rester à l'étiage jusqu'à ces derniers jours. Une période aussi longue que désastreuse. Il est tombé seulement un peu plus de 350mm d'eau sur cette durée de 6 mois (Juin-Novembre). C'est tout simplement un record depuis au moins 1945. Toujours par rapport à la normale, il y a donc eu un déficit de 435mm sur cette période, soit 435 000 m3 d'eau au kilomètre carré ! Colossale ! 

Malgré ça, nous avons avec Thibaut profité au mieux des rivières qui nous entourent et de leurs habitants. Nous nous sommes adaptés en changeant de lieu lorsque la température de l'eau était trop élevée. Sans faire un résumé de nos aventures, je vais passer en revue dans ce billet quelques belles rencontres de cette saison. Une année où les moments qui comptent le plus l'ont été partagé avec mon fils.

La plus belle émotion.

Oui, sans doute le plus beau souvenir de cette année. Et pourtant, j'étais tranquille à la maison lorsque ce poisson a été pris par mon fils. Mais justement, et cela les papas pêcheurs le comprendront, il y a tellement plus de magie quand l'élève dépasse le maître. Si vous souhaitez relire toute l'histoire de ce poisson fantastique, c'est ici => Thibaut a retrouvé ma truite.

La plus belle truite.

Que dire de ce poisson ? Tous les adjectifs que je connais ne suffisent pas pour décrire la beauté de cette truite. On s'était déjà rencontrés en 2017 et je dois dire que madame a bien profité en un an. Un poisson de rêve qui se rapproche de la perfection.

La plus stressante.

Oui, cette truite, on aurait pu l'appeler "Désirée". Pourtant, au fil des tournages TV, je suis de plus en plus tranquille. Mais lors de ce tournage pour Seasons, les conditions de pêche pour de la nymphe à vue étaient des plus compliquées. Il n'y avait aucune activité, aucune éclosion...Les poissons étaient aux abonnés absents. Durant cette séquence, le but n'était pas de faire du nombre, mais de tenter de capturer un joli poisson. Il y a eu un grand ouf de soulagement à la mise dans l'épuisette. Si vous souhaitez revoir le teaser de l'émission, c'est par là => Seasons Hebdo dans le Jura.

La plus chanceuse.

La chance fait partie intégrante de la pêche, j'en suis persuadé. Je pense objectivement que je n'en ai pas. Au contraire de mon passé de chasseur où j'avais le cul bordé de nouilles comme on dit chez nous. Pour une fois, la chance a tourné en ma faveur. Et cela fait du bien ! Récit complet à lire ou relire en suivant ce lien => L'histoire de ce poisson.

La plus combative.

Une combattante hors normes, et de loin ! L'histoire débute par un coup de fil. J'étais en voiture sur le trajet du retour du boulot. Je m'arrête pour répondre. C'était mon fils: Papa ! Je tiens enfin une grosse carpe amour, vient faire des photos s'il te plait !

Gentil le fiston, mais j'étais à plus d'un quart d'heure de voiture de son lieu de capture. C'était sans compter sur la puissance de cette carpe. Lorsque je suis arrivé, Thibaut n'avait pas encore mis à l'épuisette ce poisson merveilleux. J'ai donc pu assister de visu au dernier acte. Génial ! Un sacré souvenir !

La plus surprenante.

Un peu comme le deuxième poisson présenté de cet article, que dire de cette truite ? J'ai déjà rencontré pas mal de couleurs différentes sur une truite en bientôt 33 ans d'activité, mais là, c'est très surprenant. Quand cette truite a glissé dans le filet, j'ai comme été hypnotisé par la densité de ses points, par la couleur de ses flancs...Un joyau rare et unique.

La plus verte.

Incroyable truite à la couleur verte pomme ! Peu commun de rencontrer pareil poisson par chez nous. Sa couleur particulière ne l'a pas empêché de faire comme bon nombre de ses consœurs en croquant mon gammare pour venir visiter mon épuisette. Avec les rayons du soleil qui venaient l'illuminer, elle était magnifique. J'espère croiser sa route de nouveau...

La plus préhistorique.

Ce poisson ! On aurait dit une truite sortie tout droit d'une mine de charbon. Une truite que je n'ai pas capturé sur ma rivière de cœur. Pour une fois que je lui faisait une infidélité, je n'ai pas regretté le moins du monde. Ce poisson restera gravé dans ma mémoire très longtemps.

La plus salée.

C'est bien simple, nous n'avions jamais posé une soie sur de l'eau salée. Et so nos femmes aiment rester quelques heures sur le sable de la plage lors des vacances, ce n'est pas notre truc avec Thibaut. Donc pendant ce temps, nous avons tenté notre chance en lançant ici ou là des streamers. Moi, j'étais complétement perdu, le gosse était lui à fond ! Et ce qui devait arriver, arriva. Une belle touche, un combat sympa et la découverte de nouvelles sensations avec ce chinchard et autres maquereaux pris ce matin là.

La plus grande ?

Vu que je ne mesure pas mes truites, je ne sais pas en fait. Et peu importe finalement. C'est le souvenir que me laisse cette truite incroyable qui compte le plus. Si vous souhaitez relire l'histoire, c'est par ici => L'histoire d'un poisson merveilleux.

dimanche 2 décembre 2018

Frai 2018, le grand départ ?

J'ai souvent été morose à travers mes articles ces derniers temps. Aucune overdose de pessimisme, je relate simplement les faits comme je les ressens. Quoi qu'il en soit, les images que j'ai réalisé hier deviennent un petit coin de ciel bleu dans cet univers bien gris.

Il a fallu chercher et visiter de nombreuses frayères connues ici ou là. Certaines complètement vides, d'autres avec seulement 3 ou 4 individus. Et puis encore 2 autres avec plusieurs dizaines de poissons. Sincèrement, ces poissons sauvages méritent le plus grand respect. Cette immense faculté à survivre dans de telles conditions après 6 mois d'étiage est hors normes. Dans notre Jura, les populations sauvages fondent comme neige au soleil. Alors s'il vous plait, motivez les personnes autour de vous qui continuent à prélever ces poissons. Dites leur de les remettre à l'eau. C'est une question morale. On appuie pas sur la tête d'une personne qui est en train de se noyer, on lui tend la main. 

Frai 2018, les choses sérieuses débutent. from Nicolas Germain Fly Shop on Vimeo.

vendredi 23 novembre 2018

Des images de frai magnifiques.

Je suis tombé sur cette vidéo par hasard il y a quelques jours...Entre la qualité des images et les scènes incroyables, je ne pouvais faire autrement que de la partager ici. Bon visionnage !

Seeforelle - Laichwanderung und Fortpflanzung from Matthias Meyer on Vimeo.

mercredi 19 septembre 2018

Le Doubs, message d'espoir, la vidéo.

La pêche est terminée dans le Jura, mais les prolongations peuvent avoir lieu autour de chez nous. Sur le Doubs par exemple, et ce jusqu'au 30 septembre.

Mon ami Romain vient de me faire passer une vidéo pleine d'espoir pour cette rivière mythique. Lui et ses amis ont capturé de nombreux beaux poissons cette saison. Je vous laisse voir de vous-mêmes !

lundi 17 septembre 2018

Un week-end de fermeture haut en couleur !

Inoubliable !nico2.jpg

 

Lire la suite »

jeudi 6 septembre 2018

L'histoire d'une truite (42)

Bonne lecture ;)

Lire la suite »

samedi 18 août 2018

Clap de fin !

Il y a une fin à tout...

Lire la suite »

mercredi 18 juillet 2018

L'histoire d'un poisson merveilleux.

Quelle truite !

Lire la suite »

dimanche 8 juillet 2018

Un geste essentiel...

Petite vidéo d'un geste essentiel pour au moins freiner le déclin des populations de truites sauvages de nos rivières jurassienne. Truites capturées lors du week-end dernier.

Un geste essentiel. from Nicolas Germain Fly Shop on Vimeo.

lundi 2 juillet 2018

Entre chaud et froid...

Nouvelles sorties...

Lire la suite »

- page 1 de 16