Nicolas39 - Pêche à la mouche

La pêche à la mouche sur le blog de Nicolas Germain, un Jurassien amoureux de sa rivière, la Haute Rivière d'Ain.
Le poisson Voyageur, le rêve de pêche à votre mesure !

Accès au Fly Shop Signez le livre d'or Suivez-moi sur facebook Le Fly Shop sur facebook

Mot-clé - Grosses truites

Fil des billets - Fil des commentaires

dimanche 3 juillet 2022

Vidéo : L'équipe JMC sur la Bienne.

L'équipe JMC vient de mettre en ligne une nouvelle vidéo d'un peu plus de 10 minutes. Celle-ci a pour cadre une rivière jurassienne très connue, la Bienne. Elle met en scène un binôme de pêche aussi talentueux qu’élégant, Claire Barret et Grégoire Juglaret. De plus, et c'est important, on notera l'intervention de l'ami Alexandre, jeune président de la Biennoise.

Cette vidéo mêle images de pêche tout à fait exceptionnelles et interventions des "acteurs" plus que pertinentes. Je suis très heureux de voir une grande marque de pêche française relayer un discours comme celui d'Alexandre. C'est assez rare pour le signaler. Je vous avoue, et c'est sans doute l'âge, que je suis lassé des vidéos "pornfish" où la seule préoccupation de la prod est d'en mettre plein la vue tout en faisant des gros plans sur la marque du matériel utilisé. Là, il y a une ligne directrice avec le souci de ne pas utiliser la rivière citée uniquement pour une promo commerciale.

Alors on touche là un sujet sensible. D'ailleurs, pour connaitre Alexandre, je pense qu'avant de donner son accord, il a dû y réfléchir à deux fois. Oui, car de telles images vont aussi avoir l'effet de donner envie. L'effet de conforter les pêcheurs qui connaissent la rivière dans le fait d'y retourner au plus vite, et l'effet de vouloir découvrir ces eaux pour ceux qui ne connaissent pas. Comment penser autrement, les images sont tellement belles, les truites somptueuses...Les paroles justes et sensées en parallèle ne peuvent pas faire oublier ces images.

Alors que faire ? Communiquer ou pas ? Le plus simple me direz-vous est de se réfugier derrière l'adage qui dit que pour vivre heureux, vivons cachés. Certes, c'est juste, mais uniquement pour le pêcheur un poil égoïste et non impliqué sur le terrain de mon point de vue. Dans le cas des rivières jurassiennes et plus globalement francomtoises, difficile de se taire tout remuant ciel et terre derrière les coulisses pour les défendre. On ne peut pas communiquer que sur le négatif. L'équation est très difficile et je vous avoue ne pas avoir la réponse. Car oui, sur la Bienne,  il reste des truites, de très belles truites, celles qui ont les mensurations à faire rêver tous les pêcheurs, mais les populations sont si faibles qu'une pression de pêche trop importante n'est pas possible tout simplement. Au final, il me semble que ce genre de format vidéo, où les belles images se croisent au discours des bénévoles et à la réalité de terrain me parait être la moins mauvaise formule pour ces rivières dégradées mais toujours vivantes.

Alors grand bravo à l'équipe JMC pour cette initiative et merci à Thibault Longis, Grégoire Juglaret, Claire Barret, Alexandre Dupepet et bien entendu BFT Média pour les images !

dimanche 12 juin 2022

Déjà dans le rouge !

C'était dans les tuyaux et c'est aujourd'hui confirmé. Les grandes chaleurs arrivent. Les débits sont au plus faibles. L'eau déjà tiède. Bref, il y a tous les ingrédients pour un carnage dans les jours à venir.

Au moins 4 jours consécutif à plus de 30 degrés...à l'ombre !

Comme me dirait un bon ami, il ne faut dire "aïe" avant d'avoir mal. Et pourtant, compliqué d'être optimiste. Le niveau est ultra bas malgré deux épisodes à 40mm et 30mm de pluie récemment. Un tel coup de chaud avec un si faible débit, ça va faire mal, très mal. Les grosses truites vont partir en premier, comme les quelques unes qui sont déjà parties il y a 15 jours lors du premier coup de chaud. Pourtant, ce n'était qu'un hors d’œuvre par rapport à celui qui arrive. 

Et comme si la fête n'était pas assez morbide, les baigneurs, déjà bien présents, vont arriver en masse. Avec eux leurs lots de déchets laissés ici et là. Bref, une belle période à venir, vraiment...Déjà rien que d'y penser, j'ai le ventre en vrac.

Sympa la déco "couche-culotte" sur la gravière !

L'été qui était si belle saison lorsque j'étais môme devient un enfer. J'aimerais déjà être en octobre...

vendredi 6 mai 2022

Retour sur les produits du Fly Shop en ce début de saison.

Un petit article en images pour vous partager les photos que je reçois depuis l'ouverture de la pêche. Mes clients sont vraiment sympas puisqu'ils m'envoient régulièrement les photos de leur plus belles prises. Je ne peux pas tout publier et je m'en excuse.

Merci de me faire travailler. Merci à tous pour votre confiance.

Claire Barret qui travaille chez JMC mouches de Charette fait très fort en ce début de saison. 2 magnifiques truites capturées avec un gammare JFD-12 du Fly Shop. Bravo !

L'ami Eddie nous partage ici un magnifique poisson espagnol capturé avec un JFD-14L. Superbe !

Commande de gauche : 10 bas de ligne pour un guide basé aux USA ainsi que des gammares légers pour un client suisse. Commande de droite, un classique pour celui qui comme moi adore les cuivres.

Belle truite prise par Florian à l'aide des bas de ligne du Fly Shop. Depuis qu'il les a découvert, il ne souhaite plus en changer.

Belle histoire que celle de ce poisson pris par François. Lors d'une commande de gammares, je fais un geste commercial en offrant une PP-olive à François. Cette mouche a fini sa course dans la gueule de cette gobeuse de 70 centimètres ! Félicitations !

Belle truite prise par Jérôme avec des nymphes à billes tungstène. Une série de 100 unités que je lui ai fabriqué durant l'hiver. Bravo !

À gauche quelques bas de ligne en partance et le stock de mouches. À droite une commande à la carte avec des CDC sur H18 et H20.

Un bijou capturé par Louis avec une cuivre du Fly Shop. Bravo !

J'ai offert une Aindispensable à Romain lors de sa dernière commande. Il a voulu la tester. Validé ! Bravo pour cette superbe truite !

L'ami Thomas n'est pas en reste avec les bas de ligne du Fly Shop dans le S.O. Magnifique !

Que dire de ce trésor ! Truite somptueuse capturée par l'ami Romain avec un JFD et un bas de ligne du Fly Shop. Un régal pour les yeux !

Pour commander, c'est ici => Fly Shop

dimanche 24 avril 2022

Une truite comme un trait d'union à une belle amitié.

Quand un papa passionné de pêche comme je l'étais à l'époque apprend qu'il va avoir un fils, ses premières pensées se dirigent naturellement vers l'imaginaire de futures journées pêche communes. Rien n'était acquis au départ mais je suis très heureux d'avoir transmis cette passion à mon fils. C'était le seul et unique but. Au fil des années, et sans vraiment m'en apercevoir, Thibaut a pris tout mon savoir pour l'additionner à sa propre expérience. Il en est devenu plus complet et c'est aujourd'hui un régal de l'écouter me conter ses histoires de pêche lors de son retour à la maison.

Ce n'est pas le dernier poisson en date qui dérogera à cette règle. Une truite tout à fait exceptionnelle capturée en nymphe à vue. Pour beaucoup cela pourrait être uniquement un poisson trophée ou encore un outil commercial pour vanter tel ou tel produit. Non, pour mon fils, je le pense sincèrement, c'est avant tout une truite créatrice de souvenir, un trait d'union à la formidable amitié qui le lie à son ami de toujours Victor. Ce poisson, comme de nombreux autres capturés lorsqu'ils sont ensemble, leur appartient à tous les deux. Il est tellement difficile de créer un binôme avec une entente parfaite pour pêcher ces poissons aussi rares qu'exceptionnels. Thibaut me disait il y a peu qu'il était encore plus heureux de voir son ami prendre un poisson que lui-même. Il n'y a que complicité, partage et bonheur entre ces deux-là. Une amitié qui dure à travers leurs passions communes que sont la pêche et la chasse. Que ces instants de vie restent gravés à jamais dans vos mémoires.

Vous me faites rêver messieurs, je suis votre premier fan !

Plus de 4 kilos pour ce poisson.

mercredi 30 juin 2021

Communication mode années 80 !

Je pensais ne plus voir ce genre d'article dans le journal local...Il faut croire que c'est toujours vendeur !

Je n'ai aucune leçon à donner à ce pêcheur sur le fait qu'il ait gardé sa truite ou non, ce n'est pas le sujet de ce billet. Il était dans son droit puisqu'il pratiquait hors parcours no-kill. Mais comment peut-on encore envoyer à la presse ou faire publier une telle photo ? Quel est le but ? Je m'interroge sincèrement !

À l'heure où les rivières franc-comtoises se meurent, à l'heure où les densités de poissons sauvages s'amenuisent plus vite que la vitesse du son, c'est totalement à contre-courant me semble t-il. Sans parler que cette photo remportera certainement la médaille d'or de la laideur.

Quelle misère...

Source Le Progrès (29/06/2021)

- page 1 de 45