Nicolas39 - Pêche à la mouche

La pêche à la mouche sur le blog de Nicolas Germain, un Jurassien amoureux de sa rivière, la Haute Rivière d'Ain.
Le poisson Voyageur, le rêve de pêche à votre mesure !

Accès au Fly Shop Signez le livre d'or Suivez-moi sur facebook Le Fly Shop sur facebook

Mot-clé - Gestion piscicole - AAPPMA

Fil des billets - Fil des commentaires

mercredi 2 octobre 2019

Le serpent se mord la queue…Mais a-t-il le choix ?

Difficile d’être affirmatif sans étude, sans chiffre, sans données précises et datées. Je n’ai finalement que mes deux yeux couplés à mon vécu issu de quelques années à observer sans relâche les truites de la rivière d’Ain. Quoi qu'il en soit, ce début d’automne confirme les précédents. Les insectes sont absents de la rivière. il n'y a aucune éphémère. J’avais pourtant bon espoir cette année car durant le dernier printemps, j’ai eu le sentiment d’avoir vu plus d’éclosions en terme de nombre et de volume. Les plus belles depuis bien cinq ou six saisons. Malheureusement, cela ne se répète pas ces jours. J’espère me tromper et que les insectes vont revenir durant les prochaines semaines afin que les truites puissent s’en goinfrer sans limite. C’est la période où elles se remettent à manger à longueur de journée en pensant au frai qui va arriver. L’énergie qu’elles dépensent durant la reproduction dépend des forces qu’elles emmagasinent aujourd’hui.

Du coup, les belles zébrées s’adaptent. Dans tous les cas, il faut bien se nourrir pour survivre. Elles n'ont pas le choix. Depuis quelques années, j’observe toujours plus de truites de toutes tailles chassant vairons, chabots et autres juvéniles de truites ou de rares ombres à cette époque de l’année. Alors ce n’est que mon impression, mon ressenti d’observateur attentif, mais je serais prêt à parier que la prédation sur les juvéniles de truites en particulier est plus importante d’années en années au vu de la raréfaction des insectes. Sur une population déjà mal en point, cela ne va pas vraiment dans le bon sens il me semble. Le plus souvent, c'est même des poissons pas très gros qui sont essentiellement piscivores, des truites de 30-35 centimètres. Je n'ai sincèrement pas le souvenir de voir autant de chasses il y a quelques années en arrière.

Les seules bestioles qui tombent sur l’eau de temps en temps depuis la fermeture ressemblent à une sorte de petit plécoptère très clair à 4 ailes. Une bestiole très fine qui ne fait pas un gros casse-croûte d'ailleurs. C’est ce que gobe la truite de la vidéo ci-dessous filmée ce dimanche. La seule qui était en poste en surface. On croise les doigts, un petit coup d’eau pourrait éventuellement leur donner ce volume de nourriture dont elles ont besoin. Faites la danse de la pluie ;-)

vendredi 20 septembre 2019

Retour sur la pêche électrique de la Bienne.

Ce billet pour revenir sur la pêche électrique qui a eu lieu sur la Bienne ce jeudi 19 septembre. L’ensemble des employés de la fédération de pêche du Jura, ceux d’autres fédérations voisines ainsi qu’un nombre conséquent de bénévoles s’étaient donné rendez-vous en début de matinée en amont du vieux pont de Jeurre. Pour les connaisseurs, on parle ici du parcours canins.

C’est donc plusieurs dizaines de personnes qui se sont affairées dès 9 heures le matin jusqu’à 15h30. 3 passages à 10 anodes ont été effectués sur le linéaire délimité à l’avance. Le tronçon de rivière a une longueur de 240 mètres.

Il y avait du monde ! (merci Gaël pour les photos)

Le résultat peut choquer ou au contraire, pour les personnes qui suivent cette rivière ne pas surprendre. Un seul géniteur en capacité de se reproduire (53cm), deux autres poissons d’environ 25 cm et c’est presque tout…Presque, car il y a avait également entre 250 et 300 truitelles de l’année. La seule et unique lueur d’espoir. De toutes évidence, il faut il me semble quelques adultes pour qu’il y ait des juvéniles, à moins que ces jeunes truitelles soient issues d’une seul et unique couple, mais j’ai du mal à y croire quand. Il est possible qu’une scalimétrie nous donne plus d’information sur ce sujet. Le linéaire pêché était avec cet étiage sévère très peu profond. Ce qui peut expliquer en partie le peu de présence des poissons adultes sur cette zone. On peut donc espérer aussi une désertion du secteur pour des zones plus profondes des beaux poissons. Quoi qu’il en soit, un seul géniteur, c’est misérable ! Même si les zones les plus profondes du linéaire étaient inférieures au mètre, des truites de 30-35 centimètres auraient du s’y trouver…

Au comptage...de pas grand chose...

J’ai souvenir de pêches effectuées il y a quelques années en aval de Châtillon sur la rivière d’Ain, un secteur où la rivière est vraiment mal en point, les résultats étaient médiocres et sans surprise, mais pas à ce point ! Un seul géniteur…sur la Bienne…désolant.

Voilà pour le compte-rendu de cette pêche électrique. De mon côté, j’étais l'an passé pour la réouverture de la pêche sur la Bienne, pour que les pêcheurs soient présents sur le bord de la rivière qui était littéralement laissée à l’abandon mise à part quelques rares passionnés. Les braconniers et autres harles bièvres s’en sont donnés à cœur joie. Par contre, je n’y ai pas mis les pieds. Par choix personnel et parce qu’aussi j’ai eu quelques retours plutôt pessimistes. Je sais aussi que sur des secteurs bien précis, lorsque tout était en phase, il était possible de prendre quelques poissons sains et en formes. Très bien. Je déplore juste, pour l’avoir vu tout au long de la saison sur les réseaux sociaux le non respect des consignes écrites par l’AAPPMA de la biennoise en début de saison. En effet, l'AAPPMA avait fait passer à l’ouverture 2019 un souhait parmi d’autres vis-à-vis des prises photos pour une remise à l’eau optimum de ces poissons toujours fragiles. Il était simplement demandé de ne pas manipuler les truites en les laissant dans l’eau pour la photo si vous souhaitiez en faire une. Bon nombre de pêcheurs n’ont pas respecté cette consigne venant de l’AAPPMA locale, c’est vraiment dommage. On sait tous que ces poissons vivent dans un milieu très impacté, donc essayons de tout mettre en œuvre pour que le pêcheur ait lui un impact le plus faible possible.

mercredi 18 septembre 2019

Pêche électrique, plus dangereux qu'il n'y parait.

Une triste nouvelle, tragique même nous est parvenue du 64. Lors d'une pêche électrique d'inventaire comme il s'en fait des centaines sur le territoire chaque année, un jeune homme de 35 ans a perdu la vie ce lundi après-midi. Je vous laisse découvrir l'article de presse.

J'ai bien entendu une pensée émue pour sa famille, ses amis et ses collègues présents à ses côtés lors de l'accident. À aucun moment il est possible d'imaginer une telle tragédie lors de ces pêches.

Demain aura lieu une pêche d'inventaire sur la Bienne au niveau de la station de Jeurre. De nombreux bénévoles ont répondu présent. Tous mes encouragements et mes vœux de sécurité à l'équipe du président Dupepet et des professionnels mobilisés ce jour-là. L'occasion pour moi de remettre en ligne une très vieille vidéo d'une pêche que j'avais filmé à l'époque. Pour celles et ceux qui n'ont jamais vu comment cela se passe, vous en saurez un peu plus.

mardi 10 septembre 2019

Du nouveau à la Fédération de Pêche du Jura.

Ce court billet pour vous informer que la Fédération de Pêche du Jura possède un nouveau président depuis peu. En effet, suite à la démission de Mr Claude Schneiter, le conseil d'administration en place a élu Mr Claude Trochaud à la tête de la Fédération pour la fin de ce mandat. Mr Trochaud était président de l'AAPPMA d'Arbois il y a quelques années pour votre information. Bonne chance à lui.

Ce mandat restera quand même marqué par de nombreux accrocs entre les démissions volontaires, les démissions forcées (santé) et malheureusement le décès de Mr Grappe. Moi qui ai en tête le tout début et ce que cela aurait pu être dès la première élection au C.A...Quel gâchis.

lundi 29 juillet 2019

Fermeture anticipée de la pêche en 1ère catégorie dans le Jura

En tant que président d'AAPPMA dans mon département, j'ai reçu le 23 juillet dernier un mail de la fédération de pêche du Jura qui nous demandait de nous prononcer sur une éventuelle fermeture de la pêche. Je vous mets ci-dessous le mail en question.

Monsieur le Président,

Plusieurs AAPPMA gestionnaires de cours d’eau de 1ère catégorie sollicitent une fermeture anticipée de la pêche sur leurs parcours.

La fermeture anticipée de la pêche sur un cours d’eau n’est possible que si l’ensemble des AAPPMA gestionnaires de baux de pêche sur ce linéaire y sont favorables. Ceci implique donc une concertation de votre part avec les autres associations du même secteur.

Aussi, nous vous remercions de bien vouloir nous indiquer, par retour de mail et au plus tard pour le 30/07, si vous êtes favorable ou défavorable à une fermeture anticipée de la pêche sur vos parcours de 1ère catégorie. Nous vous remercions également de bien vouloir nous lister les parcours concernés.

Dans l’attente de votre retour,

Bien cordialement,

Claude SCHNEITER
Président

Il a fallu faire vite et j'ai donc demandé aux membres du C.A disponibles leur avis. À l'unanimité, nous avons donné une réponse défavorable à cette demande. Je vous joins la réponse de notre AAPPMA :

Bonjour à tous,

Après consultation de son C.A et à l’unanimité, l’AAPPMA de Crotenay est défavorable à ce jour à une fermeture de la pêche en l’état actuel des choses.

Si une fermeture de la pêche devait intervenir à cause d’un étiage trop sévère comme c’est le cas de cette demande, nous y serions favorables à conditions que toutes les autres activités liées à la rivière soient-elles aussi suspendues (baignade, canoé, canyoning, braconnage à la main, etc…). On a encore repoussé 8 bracos à la main lundi dernier sur nos lots, la pêche n’est jamais fermée pour eux voyez-vous ! Seuls les pêcheurs sont les sentinelles de la rivière, sans eux, la rivière est à l’abandon.

En cas de mortalités conséquences de poissons comme cela a été le cas en 2016, nous reverrions bien entendu notre position. Mais pour celles et ceux qui passent du temps au bord de l’eau, les truites, mise à part quelques cas mortels à la suite des épandages de printemps, s’en sortent très bien à ce jour.

Cordialement.

Nicolas Germain

Voilà. Je ne connais pas la suite et donc les décisions qui vont en découler. Je tenais juste à vous tenir informer en toute transparence. Wait and see...

Edit du 31/07/19 à 9h25; Réponse de la fédération :

Messieurs les Présidents,

Nous vous informons qu’au vu des réponses majoritairement défavorables à une fermeture anticipée de la pêche en 1ère catégorie et suite aux précipitations du week-end dernier, la Fédération ne sollicitera pas — pour le moment — la DDT pour la rédaction d'un arrêté préfectoral de fermeture anticipée.

Nous restons cependant vigilants et ne manquerons pas de revenir vers vous si la situation hydrographique des rivières le nécessite.

Avec nos cordiales salutations.

Claude SCHNEITER,

Président

- page 1 de 60