Nicolas39 - Pêche à la mouche

La pêche à la mouche sur le blog de Nicolas Germain, un Jurassien amoureux de sa rivière, la Haute Rivière d'Ain.
Le poisson Voyageur, le rêve de pêche à votre mesure !

Accès au Fly Shop Signez le livre d'or Suivez-moi sur facebook Le Fly Shop sur facebook

Vidéos

Ici , à votre dispositions , plusieurs vidéos de toutes sortes

Fil des billets - Fil des commentaires

mercredi 16 octobre 2019

Vidéo : Pêche de la truite en Irlande.

Je vous partage aujourd'hui une vidéo réalisée par l'ami Fabrice. Ces images sont issues de son séjour en Irlande où après avoir tenté le saumon, il s'est consacré à la truite durant une journée. J'aime beaucoup le style de réalisation de Fabrice par son côté apaisant où l'ambiance reste la priorité. On ressent également une forme de tendresse pour ces belles truites irlandaises loin des vidéos où l'on voit encore des pêcheurs tendre les bras avec leur prise durant de très longues secondes hors de l'eau.

Merci Fabrice pour ces belles images.

Trout Fly fishing - Suir Valley Fishery in Ireland from fabrice on Vimeo.

mercredi 2 octobre 2019

Le serpent se mord la queue…Mais a-t-il le choix ?

Difficile d’être affirmatif sans étude, sans chiffre, sans données précises et datées. Je n’ai finalement que mes deux yeux couplés à mon vécu issu de quelques années à observer sans relâche les truites de la rivière d’Ain. Quoi qu'il en soit, ce début d’automne confirme les précédents. Les insectes sont absents de la rivière. il n'y a aucune éphémère. J’avais pourtant bon espoir cette année car durant le dernier printemps, j’ai eu le sentiment d’avoir vu plus d’éclosions en terme de nombre et de volume. Les plus belles depuis bien cinq ou six saisons. Malheureusement, cela ne se répète pas ces jours. J’espère me tromper et que les insectes vont revenir durant les prochaines semaines afin que les truites puissent s’en goinfrer sans limite. C’est la période où elles se remettent à manger à longueur de journée en pensant au frai qui va arriver. L’énergie qu’elles dépensent durant la reproduction dépend des forces qu’elles emmagasinent aujourd’hui.

Du coup, les belles zébrées s’adaptent. Dans tous les cas, il faut bien se nourrir pour survivre. Elles n'ont pas le choix. Depuis quelques années, j’observe toujours plus de truites de toutes tailles chassant vairons, chabots et autres juvéniles de truites ou de rares ombres à cette époque de l’année. Alors ce n’est que mon impression, mon ressenti d’observateur attentif, mais je serais prêt à parier que la prédation sur les juvéniles de truites en particulier est plus importante d’années en années au vu de la raréfaction des insectes. Sur une population déjà mal en point, cela ne va pas vraiment dans le bon sens il me semble. Le plus souvent, c'est même des poissons pas très gros qui sont essentiellement piscivores, des truites de 30-35 centimètres. Je n'ai sincèrement pas le souvenir de voir autant de chasses il y a quelques années en arrière.

Les seules bestioles qui tombent sur l’eau de temps en temps depuis la fermeture ressemblent à une sorte de petit plécoptère très clair à 4 ailes. Une bestiole très fine qui ne fait pas un gros casse-croûte d'ailleurs. C’est ce que gobe la truite de la vidéo ci-dessous filmée ce dimanche. La seule qui était en poste en surface. On croise les doigts, un petit coup d’eau pourrait éventuellement leur donner ce volume de nourriture dont elles ont besoin. Faites la danse de la pluie ;-)

lundi 23 septembre 2019

Les plaisirs de la fermeture.

Fermé ou ouvert, le plaisir est le même. Cette date de fermeture ne provoque en moi aucune émotion particulière. Au final, je pêche toute l’année, tantôt avec la canne, tantôt avec les yeux mais toujours avec le cœur et mon regard d’enfant. Ce regard s’est justement posé sur une habitante de ma rivière de toujours ce week-end. Et au moment où je parlais, la belle a gobé. Instant magique !

L'heure de passer de longues heures seul avec les truites sauvages est venue...Mais sans la canne à mouche cette fois !

mercredi 18 septembre 2019

Pêche électrique, plus dangereux qu'il n'y parait.

Une triste nouvelle, tragique même nous est parvenue du 64. Lors d'une pêche électrique d'inventaire comme il s'en fait des centaines sur le territoire chaque année, un jeune homme de 35 ans a perdu la vie ce lundi après-midi. Je vous laisse découvrir l'article de presse.

J'ai bien entendu une pensée émue pour sa famille, ses amis et ses collègues présents à ses côtés lors de l'accident. À aucun moment il est possible d'imaginer une telle tragédie lors de ces pêches.

Demain aura lieu une pêche d'inventaire sur la Bienne au niveau de la station de Jeurre. De nombreux bénévoles ont répondu présent. Tous mes encouragements et mes vœux de sécurité à l'équipe du président Dupepet et des professionnels mobilisés ce jour-là. L'occasion pour moi de remettre en ligne une très vieille vidéo d'une pêche que j'avais filmé à l'époque. Pour celles et ceux qui n'ont jamais vu comment cela se passe, vous en saurez un peu plus.

dimanche 8 septembre 2019

Thibaut termine bien...

Un court billet pour vous faire partager l'émotion de mon fils lors de la remise à l'eau d'une très belle truite capturée hier. Je l'ai sollicité pour faire une partie de pêche avec moi, des copains à lui sont passés à la maison le matin pour la même raison, mais il n'en fait qu'à sa tête. Il a refusé ces belles propositions pour aller seul dans un coin qu'il apprécie depuis toujours. Il a eu raison !

- page 1 de 43