Nicolas39 - Pêche à la mouche

La pêche à la mouche sur le blog de Nicolas Germain, un Jurassien amoureux de sa rivière, la Haute Rivière d'Ain.
Le poisson Voyageur, le rêve de pêche à votre mesure !

Accès au Fly Shop Signez le livre d'or Suivez-moi sur facebook Le Fly Shop sur facebook

Mot-clé - Vidéo de pêche

Fil des billets - Fil des commentaires

vendredi 8 janvier 2021

Vidéo : AAPPMA du Bas-Bugey

Il faut absolument que vous preniez 25 minutes de votre temps pour regarder ce nouveau film d'Emmanuel Lerbret. Il s'agit là de découvrir le territoire mais aussi les actions de l'AAPPMA du Bas-Bugey. J'ai pris énormément de plaisir à découvrir ces images. Il ne s'agit pas là que d'un film promotionnel mais aussi une communication sur l'énorme travail accompli pour atteindre certains objectifs.

Cela fait comprendre également que pour certains milieux, la concertation et le travail commun de tous les acteurs est primordial. Et que parfois, pour conserver une activité pêche, cela passe obligatoirement par des rempoissonnements.

Bravo à tous les bénévoles de cette AAPPMA que j'ai découvert de mon côté par le biais de cette vidéo. Et bien entendu, un immense bravo à Manu qui signe une fois de plus un film parfait.

Bon visionnage.

samedi 19 décembre 2020

Vidéo : saison 2020

À la pêche, pour réussir à prendre du poisson, il y a 3 paramètres importants qui vont influer sur votre résultat final si tant est que nous parlions uniquement de poisson capturés (il y a tant autres choses qui font qu'une partie de pêche est réussie). Quoi qu'il en soit, je les classerais dans l'ordre suivant : 

  • Le temps de pêche (de très loin le plus important à mes yeux).
  • La connaissance des parcours pêchés.
  • La technique qui vient en dernier.

Lors de cette saison 2020, et même si j'en étais déjà quasiment convaincu, j'ai bien compris une bonne fois pour toute que le temps de pêche était LE facteur influent. Cette année, j'ai vu bien moins de poissons que les dernières saisons et pourtant, j'en ai rarement pris autant, sincèrement.

Depuis le 1er déconfinement, entre chômage partiel et non activité, j'ai passé mon temps à la rivière. J'ai parfois pêché tous les jours en multipliant les sorties sur des horaires différents. Le résultat en terme de poissons capturés est là. En toute logique, plus on y passe de temps, plus les chances de tomber sur des pleines périodes d'activités sont grandes. Et je peux vous dire que parfois, même avec une technique moyenne, ça passe !

Si j'ai un conseil à donner suite à cette saison c'est qu'il n'est pas nécessaire de réfléchir sur son matériel, sur les nymphes qui vont ou non fonctionner, sur la météo ou que sais-je encore. Non, soyez le plus souvent possible à la pêche et si en plus vous le faites sur des parcours que vous connaissez bien sans trop vous disperser, c'est le top. 

Je me souviendrais très longtemps de cette saison 2020. Il me sera impossible d'en refaire une comme ça. Tout d'abord parce que les populations ne cessent de baisser et parce que je n'aurais plus jamais un temps de pêche aussi gigantesque que Mai-Juin et Juillet 2020.

Dans la vidéo qui va suivre, il y a aussi quelques poissons de mon fils Thibaut. Il a pêché les 3 semaines de mai uniquement. Il n'a pas amusé le terrain ! 

Tous les poissons de la vidéo ont été pris avec les bas de ligne du Fly Shop ainsi qu'avec les nymphes et les sèches fabriquées de mes mains :  Fly Shop

Je vous laisse avec ces images en vous souhaitant de bonnes fêtes. Je laisse le blog de côte quelques jours. Merci pour votre fidélité à me lire depuis toutes ces années.

mercredi 9 décembre 2020

Vidéo : réalisation d'un sedge passe-partout.

Pour mes lecteurs n'ayant pas accès à la chaîne de télévision Seasons, je vous partage aujourd'hui avec l'accord de la production un cours extrait de l'émission tournée cette année. Il s'agit de montage de mouche en compagnie de David.

Bon visionnage et peut-être, bon montage !

jeudi 19 novembre 2020

Film : Catch The Moment

Je suis vraiment très heureux aujourd'hui de vous présenter le film de mon ami Romain Casiraghi. Installez-vous confortablement et surtout prenez le temps d'apprécier ces 15 minutes de bonheur.

Il y a des images fantastiques dont une scène de ferrage en live sur une très grosse truite marmorata pêchée en nymphe à vue. Merveilleux !

Profitez et n'hésitez pas à partager cette vidéo autour de vous. En ces temps douloureux pour nous tous, ces images sont le meilleur remède !

dimanche 1 novembre 2020

Vidéo : Souvenir partagé avec mon fils.

Je vais revenir aujourd'hui sur ce qui fut la seule et unique partie de pêche commune avec mon fils cette année. Une saison vraiment pas comme les autres. Thibaut a pas mal pêché à la sortie du confinement pour assez vite laisser tomber la rivière au profit d'autres espaces aquatiques.

Par le fait, nos chances de pêcher ensemble étaient très réduites. Nous l'avons fait ce jour-là. J'ai pu ainsi me rendre compte que Thibaut, malgré un temps de pêche très faible, savait toujours capturer les belles zébrées de la rivière d'Ain.

Le temps de pêche, voilà un élément important. Quoi de plus "facile" que de capturer truites sur truites lorsque l'on pêche 40 heures par semaines. Lorsque l'on passe la majorité de son temps libre sur les berges, on possède là toutes les chances de tomber dans les bonnes fenêtres d'activités. Je suis bien placé pour en parler. Plus jeune, je pêchais même certainement plus de 40 heures par semaine. En toute logique, la technique s'affine à vitesse grand V et le pourcentage de tomber dans les meilleurs moments d'activité est énorme. C'est bien différent lorsque l'on pêche 40 heures par saison. Les réflexes, la techniques, les sensations sont bien différentes. De plus, tomber en face oblige d'avoir une grande part de chance.

C'est pour toutes ces raisons que je suis bien plus admiratif d'un pêcheur passant peu temps au bord de l'eau tout en ayant des résultats que de celui qui y passe sa vie. Dans ce cas-là prendre des truites en nombre relève de la normalité, dans le cas contraire, il faut changer de loisir ;-)

Quand on pêche peu, une belle truite donne encore plus plaisir, qui plus est sur un parcours réputé très difficile. Cela faisait plusieurs heures que nous trainions nos guêtres avec mon fils le long des berges de la rivière. Il y avait une bonne activité et nous avions tous les deux pris du poissons. La journée était déjà remplie de jolis souvenirs partagés, de joie et de belles émotions. Sans le savoir, la cerise sur le gâteau attendait patiemment de se faire croquer.

Alors que j'étais mis en échec sur une truite d'environ 40 centimètres depuis plusieurs minutes, j'ai proposé à mon fils qui était à mes côtés de tenter sa chance. Ce poisson était situé à environ une douzaine de mètres de la berge. Une fois en place, Thibaut commença à sortir de la soie mais se ravisa de suite. 

-Papa, tu n'as pas vu la truite dans le profond sur ta gauche ?

Je vous avoue que non. Je n'avais pas vu cette truite immobile au fond de cette petite fosse. J'étais concentré sur le poisson de 40 bien plus visible. Thibaut lui n'a pas hésité une seule seconde. Il a changé d'objectif dans la foulée. Après un posé légèrement en paquet et une légère animation, il a ferré cette truite de façon autoritaire ! Je vous fait profiter de la suite en vidéo. J'ai commencé à filmer 5 à 6 secondes après le ferrage.

Merci mon fils pour ce joli souvenir partagé ensemble.

- page 1 de 42