Nicolas39 - Pêche à la mouche

La pêche à la mouche sur le blog de Nicolas Germain, un Jurassien amoureux de sa rivière, la Haute Rivière d'Ain.
Vêtements techniques pour la pêche.

Accès au Fly Shop Signez le livre d'or Suivez-moi sur facebook Le Fly Shop sur facebook

Mot-clé - Vidéo de pêche

Fil des billets - Fil des commentaires

lundi 30 janvier 2023

Vidéo : "SECA" pour le Rise Festival.

Je vous présente aujourd'hui, et pour rester français, une nouvelle bande-annonce de film qui sera projeté lors des soirées Rise Festival. C'est le copain Dylan à la baguette qui travaille en duo avec son ami François. Une bien belle réalisation.

Pour rappel les dates locales :

• 18 Février à La Chaux de Fonds en Suisse. (18h30)

• 7 Mars à Chalon-sur-Saône dans le 71. (20h30)

• 14 Mars à Saulieu dans le 21. (20h30)

Le lien pour accéder à la billetterie est le suivant : https://rise-festival.fr/billetterie/

dimanche 22 janvier 2023

Prenez vos billets pour le Rise !

La billetterie pour le Rise festival est ouverte ! N’hésitez pas à vous procurer le sésame qui vous donnera l’occasion de passer une superbe soirée devant le grand en compagnie de passionnés.

Pour rappel les dates locales :

• 18 Février à La Chaux de Fonds en Suisse. (18h30)

• 7 Mars à Chalon-sur-Saône dans le 71. (20h30)

• 14 Mars à Saulieu dans le 21. (20h30)

Le lien pour accéder à la billetterie est le suivant : https://rise-festival.fr/billetterie/

Je vous fais suivre deux Teasers de films qui feront partis de la projection lors de ces soirées mémorables.

dimanche 8 janvier 2023

Le Rise 2023 arrive à grands pas !

La pêche à la mouche sur grand écran est de retour pour notre plus grand plaisir ! Je suis d'ailleurs très heureux de faire partie des partenaires de cet évènement aussi remarquable qu'unique !

Fidèle à ses engagements le Rise Festival planifie la tournée du millésime 2023 du festival de films de pêche à la mouche. L’équipe du Rise donne déjà rendez-vous à son public fidèle dans un certain nombre de territoires accueillant des projections en 2023. Ce seront une vingtaine de localités qui organiseront une projection pendant les mois de février et mars 2023, à travers la France mais aussi la Suisse et la Belgique.  En attendant ces retrouvailles entre moucheurs, les membres de l’organisation s’affairent depuis la mi-octobre décider de la sélection, le cas échéant du financement et du sous-titrage des courts métrages, à négocier les partenariats. A travers sa programmation, le Rise est tout autant soucieux de rendre compte du potentiel halieutique des rivières de France, parfois sous-estimé, que d’inviter au rêve et au voyage avec des pêcheries lointaines.

Pour les dates "locales", en voici deux qui sont d'ors et déjà à noter sur votre agenda !

Réservez votre 7 Mars pour Chalon-sur-Saône (71) !

Réservez votre 14 Mars pour Saulieu (21) !

Réservez votre 18 Février pour La Chaux de Fonds en Suisse !

Pour suivre l'actualité du Rise, voici deux liens incontournables :

https://rise-festival.fr

https://www.facebook.com/risefestival.fr

dimanche 1 janvier 2023

Bonne année 2023.

Ce premier billet de l'année pour vous souhaitez, vous qui me lisez, mes meilleurs vœux de santé et de bonheur pour 2023. J'ai vu cette phrase il y a peu taguée sur un mur en ville. Elle résume parfaitement mon état d'esprit actuel: Souriez, vous êtes en vie !

Je vous joins une vidéo de mes prises de l'année passée. Il faut y passer toujours plus d'heures, toujours mieux pêcher, toujours mieux connaitre son territoire. C'est un défi à chaque sortie car le capot est souvent la réalité. Parfois c'est la prise d'un poisson qui valide une sortie de pêche, les jours de fête c'est deux poissons, mais jamais plus. Il faut y passer sa vie et ce toute l'année pour comprendre, connaitre, admirer, contempler, observer et enfin capturer. J'ai fait plus de 200 sorties en 2022 étalées sur les 12 mois de l'année comme les années précédentes. Parce que même si c'est de plus en plus compliqué d'être le témoin journalier de l'agonie de ma rivière de cœur, je ne peux me résoudre de passer moins de temps sur ses berges. C'est même tout le contraire. J'en ai besoin, c'est mon équilibre afin de me sentir bien. J'espère encore en profiter chaque jour cette année et ce pas plus tard qu'aujourd'hui !

Bonne année 2023 !

dimanche 3 juillet 2022

Vidéo : L'équipe JMC sur la Bienne.

L'équipe JMC vient de mettre en ligne une nouvelle vidéo d'un peu plus de 10 minutes. Celle-ci a pour cadre une rivière jurassienne très connue, la Bienne. Elle met en scène un binôme de pêche aussi talentueux qu’élégant, Claire Barret et Grégoire Juglaret. De plus, et c'est important, on notera l'intervention de l'ami Alexandre, jeune président de la Biennoise.

Cette vidéo mêle images de pêche tout à fait exceptionnelles et interventions des "acteurs" plus que pertinentes. Je suis très heureux de voir une grande marque de pêche française relayer un discours comme celui d'Alexandre. C'est assez rare pour le signaler. Je vous avoue, et c'est sans doute l'âge, que je suis lassé des vidéos "pornfish" où la seule préoccupation de la prod est d'en mettre plein la vue tout en faisant des gros plans sur la marque du matériel utilisé. Là, il y a une ligne directrice avec le souci de ne pas utiliser la rivière citée uniquement pour une promo commerciale.

Alors on touche là un sujet sensible. D'ailleurs, pour connaitre Alexandre, je pense qu'avant de donner son accord, il a dû y réfléchir à deux fois. Oui, car de telles images vont aussi avoir l'effet de donner envie. L'effet de conforter les pêcheurs qui connaissent la rivière dans le fait d'y retourner au plus vite, et l'effet de vouloir découvrir ces eaux pour ceux qui ne connaissent pas. Comment penser autrement, les images sont tellement belles, les truites somptueuses...Les paroles justes et sensées en parallèle ne peuvent pas faire oublier ces images.

Alors que faire ? Communiquer ou pas ? Le plus simple me direz-vous est de se réfugier derrière l'adage qui dit que pour vivre heureux, vivons cachés. Certes, c'est juste, mais uniquement pour le pêcheur un poil égoïste et non impliqué sur le terrain de mon point de vue. Dans le cas des rivières jurassiennes et plus globalement francomtoises, difficile de se taire tout remuant ciel et terre derrière les coulisses pour les défendre. On ne peut pas communiquer que sur le négatif. L'équation est très difficile et je vous avoue ne pas avoir la réponse. Car oui, sur la Bienne,  il reste des truites, de très belles truites, celles qui ont les mensurations à faire rêver tous les pêcheurs, mais les populations sont si faibles qu'une pression de pêche trop importante n'est pas possible tout simplement. Au final, il me semble que ce genre de format vidéo, où les belles images se croisent au discours des bénévoles et à la réalité de terrain me parait être la moins mauvaise formule pour ces rivières dégradées mais toujours vivantes.

Alors grand bravo à l'équipe JMC pour cette initiative et merci à Thibault Longis, Grégoire Juglaret, Claire Barret, Alexandre Dupepet et bien entendu BFT Média pour les images !

- page 1 de 47