Nicolas39 - Pêche à la mouche

La pêche à la mouche sur le blog de Nicolas Germain, un Jurassien amoureux de sa rivière, la Haute Rivière d'Ain.
Le poisson Voyageur, le rêve de pêche à votre mesure !

Accès au Fly Shop Signez le livre d'or Suivez-moi sur facebook Le Fly Shop sur facebook

Mot-clé - Haute rivière d Ain

Fil des billets - Fil des commentaires

vendredi 10 septembre 2021

Déjà des niveaux très bas...

Difficile de le croire mais oui, il va falloir que la pluie revienne assez vite et de façon conséquente. Notre sol karstique est décidément un fléau de ce côté là. Quelques semaines sans précipitations et les conséquences se font sentir, c’est déjà un étiage important. Bien entendu, rien de comparable avec les étés précédents, mais qui aurait pu croire cela fin juillet ! Si vous avez la mémoire courte, je vous fait un petit récap.

Pour rappel, les mois de Mai, Juin et Juillet ont vu des pluies largement supérieures aux moyennes mensuelles chez nous dans le Jura.

Mai => 175% par rapport à la normale soit environ 250mm de pluie.

Juin => 126% par rapport à la normale soit environ 150mm de pluie.

Juillet => 250% par rapport à la normale soit environ 275mm de pluie.

À l'inverse, il ne faut pas oublier que ces trois mois pour le moins humides ont été précédés par trois mois en-dessous des moyennes mensuelles. Effectivement, si Janvier a été copieusement arrosé, Février, Mars et Avril ont été des mois plus secs. Entre 50% et 75% de la normale pour chacun de ces trois mois. il y avait donc un déficit.

Le mois d’Août sera lui aussi en-dessous, environ 70% de la moyenne mensuelle pour un peu plus de 80mm de pluie. Mais le plus notable c’est que ces 70% ont été réalisés uniquement dans la première décade. Depuis le 09 Août, plus de pluie dans le Jura si ce n'est un orage très localisé (rien du tout chez moi). Un mois entier sans pluie. Il n’en faut pas plus pour voir la rivière avec un débit d’étiage important.

Vu ce que l’on vit depuis l’été 2015, on peut presque dire que tout va bien au final. Oui, car l’eau est beaucoup plus froide. C’est un immense avantage. Je ne pense pas que la température ait dépassé les 16 degrés cette année même sur les parcours avals. Néanmoins, selon le profil de certaines zones de la rivière, selon l’ensoleillement localisé, les développements algaux ont débuté depuis quelques jours. Je vois de plus en plus de portions de rivières bien colmatées…et malheureusement ici ou là quelques poissons morts.

Oui, la situation est moins pire que les étés précédents, mais c’est loin d’être le rêve malgré tout. De plus, lorsque je vois le scénario de cette année, je n'ose imaginer un été chaud et sec allant du 15 Mai au 15 septembre...Là, c'est certain, cela sera le dernier...

Deux zones de rivières éloignées de 900 mètres. L'une est plus lente que l'autre.

Encore un fond acceptable avec même une truite en dormant.

Un fond sans galet visible et un poisson mort. Même rivière, 900 mètres en amont.

lundi 30 août 2021

Comme si la rivière avait besoin de ça !

C'est mon ami Gilles qui m'a prévenu en fin de journée...Nico, la rivière a baissé de 50 !

Effectivement, la rivière d'Ain à Pont-Du-Navoy a perdu autour des 50 centimètres d'eau sur la seule journée d'aujourd'hui. Pourquoi ? De toutes évidences, d'après ce que j'ai pu en voir ce soir, à cause de travaux réalisés sur le système de turbines en bout de barrage juste en aval du pont.

Est-ce-que les autorisations ont été faites en bonne et due forme ? Est-ce que les représentants des sociétés de pêche ont été prévenus ? Aucune idée. Ce qui est certain, c'est que la surprise a été forcément totale pour les truites. J'espère qu'elles auront trouvé des refuges car un grand nombre de câches en bordure étaient à sec. C'est par contre beaucoup moins sûr pour les alevins et encore moins pour des milliers d'invertébrés.

Ce qui est certain également, c'est que notre AAPPMA n'a pas été prévenue. Certes, l'effet s’atténue en remontant, il est très fort sur le premier kilomètre puis il se lisse. À notre limite aval de parcours, j'ai pu constater ce soir une baisse d'une dizaine de centimètres. Mais sur le premier kilomètre en amont du barrage, c'est quelque chose ! Jamais vu la rivière aussi basse à cet endroit ! C'est navrant.

Quelques photos prises avec une faible lumière.

mercredi 30 juin 2021

Communication mode années 80 !

Je pensais ne plus voir ce genre d'article dans le journal local...Il faut croire que c'est toujours vendeur !

Je n'ai aucune leçon à donner à ce pêcheur sur le fait qu'il ait gardé sa truite ou non, ce n'est pas le sujet de ce billet. Il était dans son droit puisqu'il pratiquait hors parcours no-kill. Mais comment peut-on encore envoyer à la presse ou faire publier une telle photo ? Quel est le but ? Je m'interroge sincèrement !

À l'heure où les rivières franc-comtoises se meurent, à l'heure où les densités de poissons sauvages s'amenuisent plus vite que la vitesse du son, c'est totalement à contre-courant me semble t-il. Sans parler que cette photo remportera certainement la médaille d'or de la laideur.

Quelle misère...

Source Le Progrès (29/06/2021)

vendredi 14 mai 2021

La crue, si bienfaitrice que ça pour la rivière d'Ain ?

C'est bien souvent notre premier sentiment lorsque le niveaux des rivières s'élève...Nous sommes heureux de voir la rivière pleine d'eau, moi le premier. Qui plus est après une très longue période où les intempéries auront été rares et avant un été qui s'annonce à l'image des précédents, sec et très chaud.

Ce que l'on imagine moins, c'est ce qu'on pourrait appeler l'envers du décors de la crue. Tout ce qu'il se passe durant ces un ou deux jours de fortes pluies mêlés à la montée des eaux. Tous les dysfonctionnements que la rivière subit accompagnés par les actes de personnes bien mal attentionnées. Le week-end dernier et ce début de semaine, il y a deux vagues de pluie dont une très forte ce lundi. 60 à 70mm dans la journée selon sa localisation autour de chez moi. Pas grand chose pour certaines régions, un record pour le mois de Mai sur une journée chez moi. Ce n'est donc pas anodin.

Je vous le donne en mille, c'est le jour choisi par un agriculteur de la région pour faire plusieurs voyages entre sa fosse à lisier et ses parcelles...Dont une en dévers à moins de 100 mètres de la rivière d'Ain...Alors une fois de plus, j'entends bien le monde agricole qui crie à l'agribashing, je les entends me répéter qu'ils suivent déjà un cahier des charges Comté très strict, oui, je l'entends bien. Et puis il y a aussi les actes, il y a ce que l'on voit sur le terrain. Alors, je ne sais pas si c'est illégal ou non d'agir ainsi. Mais je sais qu'épandre sur plusieurs voyages d'immenses quantités de lisier sous une pluie record aussi près d'un cours d'eau est immoral et ce au minimum. J'en avais mal au ventre. D’autant plus lorsque l'on voit le résultat en fin de journée. Quasiment plus une seule trace de lisier, uniquement le passage du véhicule. Tout a été lessivé en un temps record et de façon instantanée. Tout est parti à la rivière d'Ain...

La rivière se trouve en bout de champ.

La rivière d'Ain ne supporte pas malheureusement que ce genres d'actions durant la crue. Il y a aussi tous les dysfonctionnements de nos structures d'assainissements. C'est terrible à quel point la rivière doit absorber toutes "ces merdes" en si peu de temps ! On peut trouver des poissons malades une fois que le niveau baissera de nouveau, c'est tout sauf étonnant !

Ici, c'est la lagune de mon village qui sature complètement avec une arrivée d'eau claire bien trop importante. De grosses erreurs de branchement de réseau au départ et voilà le résultat. Des années que notre AAPPMA le dénonce. Nous avons été même reboutés au tribunal devant la communauté de communes et Véolia. Pourtant, il me semble que les images sont parlantes mais le jugement a dit le contraire ! Les dernières rumeurs parlent d'une nouvelle étude visant l'arrivée d'eau claire qui gène le bon fonctionnement de la lagune...Ou même un projet de stopper cette lagune et relier les rejets de notre village à la STEP de Montigny...Une façon de donner raison à notre AAPPMA hors tribunal finalement. Quoi qu'il se passe, nous souhaitons juste que les choses fonctionnement bien. Car aujourd'hui et depuis de trop nombreuses années, c'est uniquement la rivière qui en subit les conséquences et accesoirement les villageois qui paient une taxe d'assainissement pour un service non rendu.

Tout déborde et part un peu partout. Les images sans les odeurs, c'est mieux pour vous amis lecteurs !

Il y a aussi durant les coups d'eau tous ces points noirs qui existent depuis des décennies sans qu'il n'y ait eu aucune action. Ce n'est pourtant pas faute de le dire, de le répéter, de le dénoncer. J'ai entendu parler d'un gros investissement en matière d'assainissement sur la commune de Champagnole. J'espère sincèrement que c'est vrai et que ces zones qui datent d'un autre temps avec de l’égout en direct dans la rivière disparaissent une bonne fois pour toutes.

Je souhaite à tous les baigneurs qui vont envahir nos gravières dès les premiers rayons de soleil du bon temps. N'oubliez pas la douche en rentrant chez vous et surtout, frottez fort !

vendredi 7 mai 2021

Conditions actuelles compliquées.

Déconfinement oblige, avec par là-dessus la perspective d'un week-end à rallonge prochainement, mon téléphone et ma messagerie sont dans le rouge ! Ce n'est vraiment pas simple de répondre à tout le monde surtout lorsque chaque pêcheur croit être le seul à me contacter. Bref, je me suis décidé à vous faire un petit topo des conditions actuelles sur la haute rivière d'Ain. Vous verrez qu'après ça vous auriez pu trouver tous ces renseignements seuls comme des grands.

Des pluies soutenues se sont abattues hier sur le Jura. 15 à 25mm selon la localisation. La rivière d'Ain est montée dans la nuit, tout comme son affluent principal, la Saine. À partir de Syam, il faut compter sur un débit de 60m3 au moment où j'écris ces lignes. Bien entendu, impêchable à la mouche. Les 60m3 sont l'addition des courbes de la Station du Bourg de Sirod (rivière d'Ain) et de la Station de Syam (la Saine). Je vous redonne les deux liens !

Il faut que ça descende à environ 30m3 en cumulé pour que ça recommence à pêcher un peu près. Mais pas à vue, bien évidemment. Pour ça, il faut que ça tombe vers du 15-20m3 selon la visibilité qui peut fluctuer d'un coup d'eau à l'autre. Le top c'est 10 et en dessous. La master classe c'est une grande période de stabilisation avec ce débit. Tout le contraire de ce que Mai à l'air de nous réserver.

La rivière ce matin.

D'ailleurs, dès ce matin, il y a eu de nouvelles averses parfois soutenues également. On peut le voir sur la courbe de la Saine puisque c'est reparti à la hausse ! Les rivières sont bien amorçées là. La moindre pluie de 10-15mm les fera bouger.

Courbe de la Saine.

Si on jette un œil sur les prévisions météo à 6-7 jours, ça va être dans la même lignée. Il devrait faire sec jusqu'à lundi. La rivière "devrait" pêcher dimanche. Il faudra malgré tout compter sur une activité des poissons en décrue (si on peut appeler ça une crue) et un vent du Sud annoncé très puissant. Bref, rien de bien réjouissant. Mais j'y serais quand même !

Dès lundi, la pluie revient. Elle devrait être présente un peu toute la semaine. La rivière va sans doute faire le yoyo un peu tous les jours.

Quelques dizaines de millimètres supplémentaires sont annoncés durant la semaine prochaine qui se termine par un long week-end. Je suis bien sûr désolé pour les déconfinés, mais il y aura certainement des petits créneaux d’activité. En sèche notamment.

Dans tous les cas, c'est une bénédiction pour la rivière. Pour rappel, nous venons de passer les trois derniers mois en déficit pluviométrique par rapport à la normale. Ce dernier trimestre a mangé le bénéfice de janvier en terme de pluie. Toutes les infos sur le site de mon copain Pascal => Jura Lac Météo.

Voilà, vous savez tout. Plus besoin de m’inonder de messages, merci !

Faites des mouches, profitez de vos amoureuses, passez du temps avec vos enfants, soyez simplement heureux pour la rivière, c'est bien aussi ;-)

- page 1 de 76