Nicolas39 - Pêche à la mouche

La pêche à la mouche sur le blog de Nicolas Germain, un Jurassien amoureux de sa rivière,la Hte rivière d'Ain.
Votre spécialiste toutes pêches - JURA PÊCHE à Champagnole - 09-67-81-34-41

Accès au Fly Shop Carte de pêche fédérale du Jura Suivez-moi sur facebook Le Fly Shop sur facebook

Divers

Le fourre tout!!!

Fil des billets - Fil des commentaires

dimanche 1 avril 2018

Vers un nouveau défi avec P.A.C Voyages & Piam.

Mon poisson d'avril annuel ;-)

Lire la suite »

mardi 27 mars 2018

Nouveau : 8'6 par Pêches Sportives.

Nouveau magazine !

Lire la suite »

mercredi 21 mars 2018

La rivière d'Ain est en deuil.

Triste nouvelle...

Lire la suite »

lundi 12 mars 2018

Fin de la pêche de loisir, la menace est-elle réelle ?

Lorsque l'on voit une telle campagne d'affichage dans le métro de la capitale, on est en droit de se poser la question. La pêche de loisir est-elle réellement menacée au moins à moyen terme ?

Non, ce n'est pas une blague.

Sur les réseaux sociaux, la nouvelle fait parler, et c'est bien normal. Des associations militent pour interdire la pêche à Paris. D'après leurs dires, les poissons sont interdits à la consommation dans la Seine, donc il est inutile de continuer à les pêcher uniquement pour le plaisir. Rien de bien nouveau en fait, ce genre de discours a été déjà entendu dans d'autres pays. Par contre, pour le cas présent, cela va beaucoup plus loin. Ces mêmes associations financent une campagne publicitaire d'envergure. A cela, il faut ajouter un soutien politique de la part de Danielle Simonnet, conseillère de Paris, élue du 20ème. Sans faire de politique, ce n'est pas le but, il est bon d'informer les pêcheurs que cette dame porte l'étiquette de la France Insoumise.

Dans tout ça, il faut souligner plusieurs points.

  • La campagne publicitaire : Je suis curieux de connaitre le coût d'une telle campagne d'affichage. Sérieusement, de tels visuels dans le métro parisien doit couter un bras. Alors que des associations pour la protection du bien être animal le fassent, pourquoi pas, qu'un acteur politique, qui plus est issu du parti des insoumis valide de par son soutien de telles dépenses sur ce sujet, on est proche du ridicule. Il n'y a pas de causes plus sérieuses à financer ? Comme lutter contre toutes les formes de pollutions qui touchent les eaux de la Seine ? Franchement, qu'est-ce qui est le plus nocif pour les poissons de la capitale, les pêcheurs où la médiocre qualité de l'eau ? Mettre autant d'argent pour ce genre de cause me dépasse quand on connait l'investissement au jour le jour des bénévoles et des professionnels pour la protection des milieux aquatiques. Avoir accès à de tels budgets fait rêver. La campagne actuelle.
  • Le soutien politique : Je crois que c'est encore le pire dans tout ça. Nos politiques, quels qu'ils soient, n'ont rien d'autre à penser ? Quelle idée fabuleuse, interdire la pêche à Paris ! Les pêcheurs, depuis toujours, sont désignés habituellement comme les premières sentinelles des rivières. Paris n'échappe pas à cette règle. De plus, et même si individuellement un pêcheur n'est pas investi ou soucieux de ce qui se passe dans la Seine, de par l’achat de sa carte de pêche, il participe financièrement aux actions menées sur le cours d'eau. L'argent des cartes est primordiale pour financer les techniciens et leurs travaux. Pour financer les études et leurs réalisations. Voir Mme Simonnet soutenir cette idée me fait penser qu'elle ne connait vraiment pas le sujet, cela parait être une évidence. C'est pourquoi, si vous êtes pêcheurs et impliqué dans ce parti de la France Insoumise, je vous invite à faire remonter ces informations. Que la stupidité d'une telle mesure arrive aux oreilles de cette dame par le biais de ces collègues. Car seul le dialogue et l'information seront les bons outils pour cette bataille. Le vœu de Mme Simonnet.
  • Les risques futurs : Il faut anéantir immédiatement ce mouvement pour, et d'une, qu'il ne soit pas acté, et de deux, qu'il ne se propage pas au reste du pays. Une pétition est en ligne, c'est un début. Je vous invite à la signer et la faire suivre à vos amis, merci. De plus, il faut que les professionnels, les médias pêche et la fnpf s'implique de suite. Ce n'est pas rien ce qui se passe. La pétition à signer et à partager.

Je vous laisse visionner un sujet réalisé par France3 sur cette triste actualité pour compléter ce billet.

vendredi 2 mars 2018

Suite de l'affaire d'agression de Patrice Malavaux.

Le 1er mars dans la vallée du Doubs franco-suisse est habituellement un jour de fête. Mais pas cette année. Non, ce jeudi 1er mars 2018 avait lieu le procès de l'agresseur de Patrice Malavaux, garde pêche, et d'un autre citoyen de Charmauvillers (souvenez-vous).

Patrice a pour habitude d'arpenter les rives du Doubs ce jour-là, non pas les bancs d'un tribunal, celui de Montbéliard en l’occurrence. Fort heureusement, il a reçu de nombreux soutiens. Une salle comble a assisté au procès.

Le parquet avait requis trois ans de prison dont 18 mois avec sursis. Au final, l'agresseur a écopé de 36 mois de prison dont 16 ferme ainsi qu'une amende de 4500 euros.

J'ai une nouvelle fois une pensée pour Patrice et sa famille. Que ce terrible évènement soit derrière eux et que Patrice retrouve le sourire sur les berges du Doubs.

Résumé de l'audience par France3.

vendredi 16 février 2018

Intempéries, crues et décrues.

Edifiant comme analyse...

Lire la suite »

mardi 30 janvier 2018

Les premières Morilles Noires de 2018

Les voilà !

Lire la suite »

dimanche 14 janvier 2018

La violence est la force des faibles.

Dégoûté...

Lire la suite »

jeudi 4 janvier 2018

Stage de Speycast sur l'Isère - Inscriptions.

Belle initiative.

Lire la suite »

lundi 1 janvier 2018

Meilleurs voeux pour 2018.

Tout de bon !

Lire la suite »

- page 1 de 28