Nicolas39 - Pêche à la mouche

La pêche à la mouche sur le blog de Nicolas Germain, un Jurassien amoureux de sa rivière, la Haute Rivière d'Ain.
Votre spécialiste toutes pêches - JURA PÊCHE à Champagnole - 09-67-81-34-41

Accès au Fly Shop Signez le livre d'or Suivez-moi sur facebook Le Fly Shop sur facebook

Divers

Le fourre tout!!!

Fil des billets - Fil des commentaires

vendredi 30 novembre 2018

Rencontres citoyennes. L'eau: une question vitale !

Je vous fais suivre cette information dans le cas où vous ayez du temps de libre en fin de journée. C'est à partir de 16 heures ce jour à Clairvaux-les-Lacs (39).

Une bonne soirée à venir.

vendredi 2 novembre 2018

La sècheresse et la concentration des polluants.

Avec cette sècheresse qui nous subissons, la concentration des polluants est en augmentation dans nos rivières. Cela est évident. Nos rejets restent les mêmes...Il y a ceux qui sont couplés au réseau et les autres, les sauvages.

Pour ces derniers, ils sont connus de tous. Sur la Bienne par exemple, l'AAPPMA locale les a tous répertoriés. Les élus sont informés. Plus de 100 rejets en directs...Autour de chez moi, sur la rivière d'Ain, je connais des rejets en directs depuis plus de 30 ans...Nombreux ont été identifiés et transmis aux élus via ce DVD en 2011. Aujourd'hui, rien n'a changé. Les élus se cachent derrière des sommes déjà allouées ou d'autres excuses de politiciens.

Pourtant, lorsque l'on voit ce genre d'information (à lire article de presse ci-dessous), on est en droit de se poser des questions.

Sources Hebdo 39

La rivière d'Ain est moribonde, elle décline tous les ans à une vitesse folle et on est prêt à investir 30000 euros d'argent public pour faire aménager un accès sur une zone de l'Ain qui est à sec tous les étés. Soyons sérieux quelques secondes s'il vous plait...

Si la rivière d'Ain a besoin d'aide, ce n'est pas des barrières sur ses berges qui vont l'aider !

Et pour mémoire, et même si certaines installations sont en dysfonctionnements, comme la lagune de mon village, les habitants eux paient une taxe d'assainissement tous les ans. Que cela fonctionne ou pas, on prend notre argent. On est en droit d'avoir un service conforme lorsque l'on paie non ? Et c'est loin d'être le cas dans bien des situations. Dans le cas présent, mon village, et vu la situation, c'est tout simplement du vol depuis des années.

Quoi qu'il en soit, et comme je le disais en début d'article, les rejets eux ne cessent pas de couler pour rejoindre nos rivières, enfin, ce qu'il en reste. En témoigne la vidéo ci-dessous réalisée par Patrice sur le bassin du Doubs.

Ce qui est effrayant finalement, c'est lorsque vous parlez à des amis ou collègues qui sont complétement éloignés de ce genre de sujet. Ils sont à chaque fois surpris d'apprendre que des égouts se jettent directement dans nos rivières à notre époque. Faut voir la tête des gens qui se baignent dans des milieux naturels autour de chez moi lorsque je leur dit ce qui se jette quelques mètres en amont...Non seulement ce n'est pas gagné, mais je pense sincèrement que cela va encore empirer !

Les poissons d'eau douce ont encore bien du souci à se faire...

mercredi 31 octobre 2018

L'automne le long de la rivière d'Ain.

Quelques belles photos...

Lire la suite »

jeudi 27 septembre 2018

N'oubliez pas votre adhésion à Anper TOS.

Important !

Lire la suite »

lundi 23 juillet 2018

Quelques semaines de pause.

Vacances !

Lire la suite »

jeudi 21 juin 2018

Comme quoi c'est possible...

Quand on parle pollution de nos rivières, le monde agricole est très souvent pointé du doigt. A juste titre ou pas, il y a des choses qui sur le terrain ne trompent pas en tous les cas.

Depuis que je pêche, j’ai vu la diversité de la flore s’éteindre petit à petit dans les champs et autres pâtures que je dois traverser pour me rendre à la rivière. Cela je ne l’invente pas, je ne l’écrit pas pour embêter un tel ou un tel, c’est un fait. Tout le monde peut et doit s'en rendre compte. Certaines parcelles n’ont plus une seule fleur sur des hectares, plus rien…Plus de fleurs, plus d’insectes. Plus d’insectes, plus de faune…En particuliers les oiseaux. On en arrive à un point où quand je tombe sur une parcelle fleurie, je reste là en extase, en pleine admiration « du normal ». C’est quand même fou non ?

Un pré fleuri en bord de rivière d'Ain, une rareté !

Arriver à s’étonner d’une situation qui devrait être commune. On touche le fond ou pas loin. Encore une fois, je ne mets pas au pilori les agriculteurs, mais quand je tombe sur ce genre de vidéo avec un mec de la profession qui possède un discours identique, je me dis que l’espoir faire vivre…

dimanche 17 juin 2018

N'ayons pas la mémoire courte...

Rappel...

Lire la suite »

mercredi 6 juin 2018

Exposition : Ain, rivière vivante.

A vos agendas...

Lire la suite »

mercredi 16 mai 2018

Informations, expositions à thème sur l'eau.

Quelques dates à retenir...

Lire la suite »

mardi 8 mai 2018

Il y a 11 ans...

...Ce même 8 mai, je mettais en ligne mon premier billet sur ce blog. Il y en a eu 1300 depuis. Merci à tous mes lecteurs pour leur fidélité. Si ce n'est pas encore fait, vous pouvez laisser vos impressions sur le livre d'or de ce blog => Livre d'or.

- page 1 de 29