Nicolas39 - Pêche à la mouche

La pêche à la mouche sur le blog de Nicolas Germain, un Jurassien amoureux de sa rivière, la Haute Rivière d'Ain.
Le poisson Voyageur, le rêve de pêche à votre mesure !

Accès au Fly Shop Signez le livre d'or Suivez-moi sur facebook Le Fly Shop sur facebook

Mot-clé - Haute rivière d Ain

Fil des billets - Fil des commentaires

lundi 11 juillet 2022

Point visuel avant canicule.

Ce court billet pour faire un point visuel de la rivière d'Ain avant le début de la canicule annoncée cette semaine. Vidéo réalisée dimanche 10/07/22 en fin de journée sur le parcours de Crotenay. Les images parlent d'elles-mêmes malheureusement...

Les jours qui arrivent vont être durs à vivre...

mercredi 6 juillet 2022

Vidéo : Entre espoir et désespoir.

L'espoir de voir évoluer cette toute nouvelle jeune génération pleine de vie et le désespoir de voir ma rivière dans cet état alors qu'aucune goutte de flotte est annoncé à moyen terme...C'est terrible d'assister à cela sans ne pouvoir rien faire. 

La situation se dégrade de jour en jour. Les fonds sont toujours plus colmatés. L'été va être très long pour ces petits êtres et il sera sans doute fatal pour une grande partie des adultes.

Vidéo réalisée ce dimanche 03 juillet.

mercredi 15 juin 2022

Canne au ratelier.

15 juin...3 mois après l'ouverture seulement. Pour les parcours aval de la rivière d'Ain, soit tous ceux situés plus bas que Champagnole, je pense qu'il est indispensable de lever le pied. Le débit à ras les pâquerettes, la température de la flotte déjà bien élevée, la canicule...Trop c'est trop. J'avais déjà stoppé une semaine au premier coup de chaud de mai, mais là, vu les températures annoncées en journée et la nuit, c'est d'un tout autre niveau. Les truites auront besoin de toutes leurs forces pour tenter de passer l'épisode même si je ne me fais pas d'illusion. Pour la pêche, il reste les parcours amonts, mais comme nous allons tous avoir la même idée, cela risque de bouchonner...Pas simple de nos jours quand même.

Les truites ces derniers jours n'avaient déjà plus la même puissance. Elles prenaient plus de temps pour repartir. Rien à voir avec les poissons pris en début de saison comme cet obus proche de l'obésité qui avait une défense phénoménale.

Par contre, même sans pêcher, restez présent sur la rivière, c'est très important.

dimanche 12 juin 2022

Déjà dans le rouge !

C'était dans les tuyaux et c'est aujourd'hui confirmé. Les grandes chaleurs arrivent. Les débits sont au plus faibles. L'eau déjà tiède. Bref, il y a tous les ingrédients pour un carnage dans les jours à venir.

Au moins 4 jours consécutif à plus de 30 degrés...à l'ombre !

Comme me dirait un bon ami, il ne faut dire "aïe" avant d'avoir mal. Et pourtant, compliqué d'être optimiste. Le niveau est ultra bas malgré deux épisodes à 40mm et 30mm de pluie récemment. Un tel coup de chaud avec un si faible débit, ça va faire mal, très mal. Les grosses truites vont partir en premier, comme les quelques unes qui sont déjà parties il y a 15 jours lors du premier coup de chaud. Pourtant, ce n'était qu'un hors d’œuvre par rapport à celui qui arrive. 

Et comme si la fête n'était pas assez morbide, les baigneurs, déjà bien présents, vont arriver en masse. Avec eux leurs lots de déchets laissés ici et là. Bref, une belle période à venir, vraiment...Déjà rien que d'y penser, j'ai le ventre en vrac.

Sympa la déco "couche-culotte" sur la gravière !

L'été qui était si belle saison lorsque j'étais môme devient un enfer. J'aimerais déjà être en octobre...

vendredi 3 juin 2022

Ayez le réflexe température !

Cela doit devenir un réflexe, une habitude. Au même titre que vous allez vérifier votre matériel avant de pêcher, il devient primordial de prendre la température de l'eau avant de pêcher lorsque le soleil se fait trop présent. La raison est que les truites, au-delà d'une certaine température de l'eau passe dans un mode survit. Il est donc contre productif de les embêter lors de ces périodes où elles ont besoin de toute leur énergie.

Notre AAPPMA a été la première à communiquer sur ce sujet dans le Jura. D'autres ont pris le pas depuis et c'est une bonne chose. Nous n'avions pas les compétences pour déterminer une limite maxi. Nous avons donc fait appel à des hydrobiologistes. Nous avons donc fixé une limite maxi de 18 degrés. Celle-ci est communiquée à l'écrit sur le livret fédéral depuis quelques années déjà.

Merci de suivre cette recommandation.

La biennoise vient également de communiquer dans ce sens. Il faudrait bien entendu que toutes les AAPPMA ayant des linéaires concernés par ces hausses de températures le fassent. Communiquer reste la base car trop peu de pêcheurs font attention à ce paramètre.

Communication biennoise.

Il est facile de ce procurer un thermomètre et de le glisser dans votre gilet ou autre chest pack. Une prise de température en arrivant vous permettra de savoir si vous pouvez rester sur le parcours convoité ou s'il vous faut remonter de quelques kilomètres en amont pour trouver une eau plus fraiche. Les parcours avals des grandes rivières étant les plus impactés.

J'ai pour ma part un petit thermomètre C&F design qui va très bien. J'invite d'ailleurs toutes les marques à mettre un ou plusieurs modèles à leur catalogue car c'est chose trop rare à ce jour. Cela incitera peut-être les pêcheurs à s'en procurer plus facilement.

Alors pourquoi une telle situation dans le Jura fin Mai début Juin. Après des mois de Janvier et Mars très déficitaires en pluviométrie, le mois de Mai claque tous les records ! Record de températures avec le mois de Mai le plus chaud chez nous depuis au moins 1945. Vous ajoutez à cela un record de sècheresse puisque c'est le plus bas en pluviométrie également. Ces deux records cumulés dans le même mois et ce avant l'été annonce une catastrophe. Il faut juste croiser les doigts pour avoir le même mois de juillet que l'an passé.

Données prises sur Jura Lac Météo de mon ami Pascal.

Je termine cet article en vous relayant un sujet TV diffusé par france3 et tourné sur la Bienne. Une fermeture officielle de la pêche est évoquée. Je vous avoue que je n'y suis pas favorable dans les conditions actuelles. J'y serais favorable si tous les utilisateurs de l'eau étaient interdit de rivière alors que c'est tout le contraire puisque la population de baigneurs et de canoés va exploser dans les semaines à venir. Alors entre une recommandation de lever le pied au-delà de 18°C et un arrêté pour fermeture, il n'y a pas grand chose, mais c'est le principe. Pourquoi toujours et rien que les pêcheurs ? Et puis, pour être régulièrement sur le terrain, afficher en grosses lettres sur les journaux que la pêche est fermée ne fera que donner plus de confiance aux bracos estivaux. Ils auront de manière officielle le champ libre sans la crainte d'être surpris en action.

Bref, je préfèrerai vous raconter des histoires de pêche, mais malheureusement le cœur n'y est plus vraiment. Écrire ce genre d'article alors que l'été n'a pas débuté est bien triste. Triste, mais pas étonnant. On le sait depuis longtemps que nous sommes sur un fil...

- page 2 de 80 -