Nicolas39 - Pêche à la mouche

La pêche à la mouche sur le blog de Nicolas Germain, un Jurassien amoureux de sa rivière,la Hte rivière d'Ain.
Votre spécialiste toutes pêches - JURA PÊCHE à Champagnole - 09-67-81-34-41

Accès au Fly Shop Suivez-moi sur Instagram Suivez-moi sur facebook Le Fly Shop sur facebook

Mot-clé - Champagnole

Fil des billets - Fil des commentaires

samedi 14 avril 2018

David Chaignon dans le Jura pour un Seasons Hebdo.

Prévue de longue date, nous avons avec mon fils participé ces jours à un nouveau tournage TV pour la chaîne Seasons. La dernière fois, c'était pour un 52 minutes, cette fois-ci, ce fut pour l'hebdomadaire de la chaîne, l'émission Seasons Hebdo.

On a donc eu l'immense plaisir de travailler une nouvelle fois avec David Chaignon, l'animateur phare de la première chaîne des pêcheurs et des chasseurs. Mais également avec Mathieu, un réalisateur de talent avec qui c'était la troisième fois que je collaborais. Bref, que du bonheur.

On a bossé deux jours complets + une matinée. Cinq sujets. Un séquence avec de jeunes enfants qui pêchaient pour la première fois entourés du guide de pêche Jérôme Garcia sur le parcours jeunes de l'AAPPMA de Champagnole. Une partie de pêche à la mouche sur un affluent de la rivière d'Ain entre père et fils. Un coup du soir en eau close pour tenter de prendre une carpe en nymphe à vue avec Thibaut à la baguette. Une matinée pêche au toc avec Thibaut et son pote Hugo. Et pour finir, une autre séquence père/fils à la recherche d'une belle truite de l'Ain en nymphe à vue. 

Tous les objectifs ont été atteints. Non sans mal avec une eau gelée et un vent très fort. Le tout avec une caméra derrière le dos.

Nous avons passé de supers moments avec un David aussi fou dans la vie que dans le petit écran. Les enfants ont adoré le repas à la maison et la soirée qui s'en est suivie.

Diffusion prévue le 11 mai prochain. A vos agendas !

Quelques photos de ce tournage pour patienter...

Mathieu à la caméra et David derrière mon fils.

Sur la haute rivière d'Ain.

Sont bons ces jeunes !

Poisson ! Poisson !!!

Souvenir avec mon fils et David Chaignon.

mardi 10 avril 2018

La beauté du montage avancé.

Le montage avancé cher à Aimé Devaux. Voilà un exercice bien complexe à réaliser sur un étau à mouches. Je faisais mes olives de cette façon gamin pour aller taquiner les truites de l'Angillon. C'est André Terrier qui m'a montré cette façon de monter les mouches qui a fait la réputation de la collection Devaux. De souvenir, on utilisait un morceau de plastique en tube prélevé sur un stylo à bille pour maintenir les hackles de coq en avant afin de faire le nœud final.

Au-delà de la beauté de ces mouches, il faut souligner leur efficacité. Depuis cette époque, je n'ai jamais remonté ce genre de mouches. J'ai eu la bonne surprise d'être contacté par un passionné du montage avancé. J'ai senti ce profond respect pour l'histoire de ces mouches. Ce monteur, qui se reconnaitra, m'a fait le grand plaisir de m'envoyer quelques exemplaires de sa fabrication. On y retrouve l'équilibre, les proportions, et les bons matériaux pour un résultat final vraiment réussi. C'est un travail d'orfèvre que je souhaitais vous montrer à travers quelques photos.

Je profite de ce billet pour vous annoncer qu'une page des mouches Devaux est définitivement enterrée suite au décès de Jean-Claude Maillard tout récent. Jean-Claude fut à la tête de la maison Devaux à une époque où tout gosse je passais du temps dans les ateliers 10 rue du Pont de l'épée à Champagnole. André Terrier et Jean-Claude étaient très amis. Ils ont collaboré ensemble. C'est une bien triste nouvelle qui me remémore une bien belle période de ma vie. Pour le souvenir, je vous partage de nouveau le catalogue de l'époque où vous retrouverez les séries complètes (pas comme aujourd'hui) des mouches qui ont fait la réputation de la marque.

mercredi 7 février 2018

La vérité des chiffres...

Cruel constat...

Lire la suite »

mardi 23 janvier 2018

Réouverture du magasin Jura Pêche à Champagnole.

Good new !

Lire la suite »

vendredi 15 décembre 2017

Mon ami Charles n'est plus.

Triste...

Lire la suite »

mercredi 13 décembre 2017

L'ARP Jura 2018 validé.

Du nouveau.

Lire la suite »

mercredi 25 octobre 2017

L'automne, l'époque où les truites sont paisibles...

Un bel automne pour observer les zébrées...

Lire la suite »

jeudi 22 juin 2017

Replay vidéo : La pêche en Franche-Comté : un loisir en sursis.

Pour les personnes qui n'ont pas visionné le sujet de France3 hier soir, voici la session de rattrapage.

Bon visionnage.

dimanche 21 mai 2017

Bon séjour aux touristes pêcheurs !

A ne pas oublier...

Lire la suite »

jeudi 4 mai 2017

Observations de mortalités sur la rivière d'Ain.

Les vieux fantômes seraient-ils (déjà) de retour ? Il n’y a pas si longtemps, j’étais tout heureux de vous annoncer que la rivière d’Ain se portait pas trop mal. Que les signes avants coureurs sur une future catastrophe comme l’an passé étaient absents. Oui, mais voilà, la pluie a fini par tomber. Avec les ruissellements qu’elle a engendré, une concentration plus importante des divers polluants est certainement présente dans les eaux de la rivière depuis quelques jours. On rajoute à cela le "bon sens paysan". Attention, je ne mets pas tout le monde dans le même panier, mais quand un soir, en rentrant du boulot, j'assiste à un épandage de lisier le long d'un bief, affluent direct de l'Ain, la veille du premier jour de pluie annoncé depuis des semaines, j'ai de sérieux doutes sur ce fameux "bon sens paysan". Je ne vous fais pas de dessin quant à la destination d'une partie de ce lisier le lendemain sous la pluie !

Il se trouve justement que je reçois de nombreux messages ces derniers temps pour signaler ici ou là des poissons mycosés. Des ombres, des truites…Cela ne peut pas être un hasard.

Merci aux pêcheurs qui se reconnaitront. Des poissons mycosés ont été vus sur tout le linéaire, de Sirod en passant par Champagnole en allant sur Montigny et plus en aval. Aucun secteur n’échappe à ce triste sort. A ce jour, c’est quelques poissons. J’espère que cela restera anecdotique, mais j’ai bien peur que cela soit le contraire. Pour information, j’ai transmis toutes les données que vous m’avez envoyé à qui de droit. Photo à l’appui quand j’en ai.

De mon côté, je n’avais encore rien vu jusqu’à ce lundi 1er Mai. J’ai malheureusement fait une rencontre macabre avec une truite sans yeux agonisante et qui se laissait mourir. Je l’ai sorti de l’eau pour l’achever. Ses deux orbites étaient vides. Elle a du souffrir le martyre cette truite. J’ai écourté ma partie de pêche, écœuré. Les maux sont toujours les mêmes, rien ne changent. Rien ne changera ? Notre AAPPMA est convoquée pour une audience en tant que victime sur des faits de 2014 à propos de la lagune du village. A ce jour, rien n'a bougé. 3 ans après. On verra ce qu'il en sortira. Je me souviens du président du Conseil Général du Jura nous demander en A.G de Fédération d'éviter les plaintes. Mais si après tant d'années à dénoncer, que rien ne se passe, on fait quoi Mr Pernot ?

Moi, tout ce que je peux vous dire, c'est d’éviter de conserver les truites qui passent au travers. Quand on voit une personne qui se noie, on évite à mon avis d'appuyer sur sa tête, on tente plutôt de lui tendre la main pour l'aider. Alors pour les personnes qui gardent encore leur poisson sur la rivière d'Ain, c'est à vous de voir si vous voulez en finir rapidement avec le noyé ou si vous voulez lui donner un infime espoir. Le temps; sait-on jamais, que des solutions soient trouvées pour améliorer les choses.

Il faut malgré tout ces évènements tenter de rester optimiste même si c’est très compliqué. Mais je confirme mes premières observations, la reproduction a vraiment bien fonctionné. On peut voir de nombreux alevins de l’année. Et rien que pour ça, il faut garder espoir non ?

De nombreux alevins de truites cette année.

al1.jpg

- page 1 de 13