Nicolas39 - Pêche à la mouche

La pêche à la mouche sur le blog de Nicolas Germain, un Jurassien amoureux de sa rivière, la Haute Rivière d'Ain.
Le poisson Voyageur, le rêve de pêche à votre mesure !

Accès au Fly Shop Signez le livre d'or Suivez-moi sur facebook Le Fly Shop sur facebook

Mot-clé - La nymphe à vue

Fil des billets - Fil des commentaires

jeudi 17 juin 2021

Tenue estivale obligatoire !

La nymphe à vue est avant tout une pêche de berge pour moi. Avec les chaleurs qui sont déjà bien présentes, il est temps de laisser le waders au placard et d'adapter sa tenue pour pêcher léger !

Depuis de nombreuses années, j'ai opté pour les pantalons et chemises Field & Fish. Ces vêtements sont à la fois légers et fonctionnels. C'est sincèrement l'idéal pour pêcher par fortes chaleurs. De nombreuses poches, des matériaux qui sèchent très vite et qui sont de plus très conforts à porter. Le pantalon reste un indispensable. Si j'ai pratiqué quelques années en short durant l'été, ce n'est plus le cas aujourd'hui. Du moment que vous sortez des sentiers battus, vos mollets vous seront reconnaissants d'être couverts au moment de traverser un bouquet d'orties ou autres épines et j'en passe...Et si vraiment vous le souhaitez, ce pantalon ce transforme en short.

Pantalon short de pêche light stretch

Chemise Guide stretch

Profitez-en car il y a un code promo actuellement valable jusqu'au 21 juin pour bénéficier de 5% de réduction. Le code => PAPA21

Je vous informe également que Field & Fish propose en précommande une ceinture de maintien pour le dos. C'est un produit vraiment bien réfléchi. Vous trouverez toutes les infos utiles en suivant ce lien => Ceinture de maintien

dimanche 13 juin 2021

L'envie de fuir les embouteillages.

Avec le début du mois de Juin, la période des embouteillages débute sur la haute rivière d'Ain. C'était tout à fait prévisible. L'offre de pêche sur truite sauvage se réduisant comme peau de chagrin en Franche-Comté, les pêcheurs vont là où il reste un semblant de population. Et comment s'en plaindre ? C'est impossible. On ferait la même chose si d'aventure nous étions plus éloignés de ces rivières où la pêche en nymphe à vue est reine. Il faut donc l'accepter. De plus, de nombreux acteurs profitent professionnellement de ces séjours pêche touristiques.

Alors si je ne m'en plains pas, cela ne veut pas dire que je suis un fan de cette augmentation soudaine de pêcheurs sur les berges de la rivière. Et comme on dit, c'est les plus gênés qui s'en vont...Du coup, je fuis régulièrement les grands axes principaux pour les petits axes secondaires. Ceux-ci étant souvent vides de pêcheurs. Avec les années, la capture de poisson n'est que cerise sur le gâteau à la pêche, je recherche avant tout un linéaire où je serais seul. C'est devenu un réel besoin. Truite ou pas, peu importe finalement. Je souhaite avant tout passer quelques heures sans croiser âme qui vive. C'est très important pour mon équilibre. De plus, on peut ainsi profiter pleinement de tout ce qui nous entoure, faune et flore. Ce qui est plus compliqué lorsqu'une dizaine de pêcheurs est passée avant vous.

Je cherche donc ces petits joyaux où il est possible d'être seul. Un privilège il me semble...Les truites sont très souvent plus petites mais qu'importe. La quiétude est plus importante à mes yeux que les centimètres. C'est de plus assez plaisant de pêcher de temps à autres des poissons certes petits, mais aux réactions normales opposées à celles des truites éduquées.

Quelques photos de ces derniers jours...

Une surprise !

Lieu qui voit rarement le pêcheur...

mercredi 2 juin 2021

Chouette séjour à Coyolles !

Je suis parti vendredi en journée pour une totale découverte, celui du Domaine de Coyolles. J'ai répondu à l'invitation de Céline et Vincent afin d'animer un atelier sur le thème de la nymphe à vue durant le week-end.

Arrivé la veille, j'ai pu faire connaissance de mes hôtes et profiter du domaine canne en main durant le coup du soir.

Le domaine est gigantesque. De multiples plans d'eau avec méandres et îles un peu partout. Les aménagements sont sensationnels. Il est à mon avis tout a fait possible de ne pas croiser tous les pêcheurs dans la même journée tant il y a de recoins pour tremper ses nymphes. De plus, il y a une faune tout à fait surprenante pour celui qui s'attarde à l'observer. 

Vincent et Céline ont également ouvert un Shop qui se trouve sous la salle commune que j'ai trouvé magnifique. Une offre avec déjà pas mal de matériel afin de satisfaire le besoin des clients.

Avant l'arrivée des pêcheurs et autres inscrits pour l'atelier de l'après-midi, j'ai profité du domaine le matin et de toutes ses lumières. Sincèrement un lieu détaché de toute civilisation où il fait bon passer du temps. De plus, côté pêche, Vincent ne se moque pas des pêcheurs car la densité de truites est tout simplement exceptionnelle. Les aménagements réalisés pour accéder sur les berges et autres petits îlots sont tops eux aussi. Un sacré boulot !

Il y avait une bonne douzaine d'inscrits à l'atelier nymphe à vue. L'échange avec les pêcheurs a été très sympa et j'espère qu'ils ont pris autant de plaisir que j'en ai eu à partager ma modeste expérience sur cette technique.

J'ai passé ma fin de journée à mieux découvrir ce domaine et tous ses recoins à la recherche d'un vieux poisson.

J'ai fini par trouvé ce joli bécard fario d'environ 60 centimètres. Une sacrée belle bête.

Un immense merci à Céline et Vincent pour leur grande gentillesse et leur accueil fantastique. Merci également aux participants de l'atelier, ce fut un très bon moment. À refaire !

Le site internet du domaine => Coyolles

samedi 22 mai 2021

Animations à Coyolles, le retour.

Après l'annulation de la précédente date pour cause de confinement, les prochaines animations au domaine de Coyolles auront lieu le week-end prochain. Je vous laisse vous rapprochez des propriétaires pour les inscriptions. Au plaisir de vous y rencontrer.

Site internet du Domaine de Coyolles.

dimanche 2 mai 2021

L'Orvis Hélios 3F, une petite bombe.

Si vous suivez ce blog régulièrement, vous avez sans doute noté que j'ai changé mon ensemble de pêche à 100%. La canne, le moulinet ainsi que la soie venant de la maison Orvis. Comme déjà dit lors de la présentation de ce matériel, ce fut pour moi une totale découverte. Après un mois et demi de pêche dont un gros mois de confinement à profiter vraiment pleinement des rivières jurassiennes, je peux revenir sur les qualités et les défauts de cet ensemble.

Effectivement, le mois d'avril a permis une pêche en nymphe à vue exceptionnelle. Seule la bise (vent du Nord) fut souvent présente pour nous embêter. Mais on ne va pas se plaindre puisque vous êtes nombreux à ne pas avoir pu pratiquer notre passion commune lors de cette période. Enfin, pas tous...Il y a eu des petits malins ! J'ai les noms !

Quoi qu'il en soit, j'ai pour ma part beaucoup pêché. J'ai profité des deux grandes rivières jurassiennes avec plaisir. J'ai ainsi pu me rendre compte des reélles capacités de cette Hélios 3F.

La canne - Orvis Hélios 3F

Pour faire court, cette canne possède d'immenses qualités et 2 défauts dont un qui peut être problématique, son prix. Une fois que l'on a assimilé cela, il n'est pas interdit de rêver voir de craquer afin de se faire un immense plaisir !

Qualités : 

  • C'est une très bonne lanceuse avec une capacité à être précise assez incroyable. Je ne pense pas avoir changer mon geste depuis l'an dernier, mais j'ai la conviction de gagner en précision avec cette canne. Elle possède une vraie force directive. Et ce même à des distances au-delà des douze mètres. Malgré sa douceur qui donne un confort apprécié lors des faux lancers, elle a cette énergie pour propulser la soie très facilement. Je pense que cela vient également du revêtement spécifique de la soie Orvis Pro Trout. Elle va du feu de Dieu cette soie !
  • La poignée et la qualité du liège sortent de l'ordinaire. La forme de la poignée, je ne reviens pas dessus, c'est vraiment une question de goût personnel. Pour ma part, j'aime bien. La qualité du liège par contre, quel régal quand on prend la canne en main. Un vrai plus, sincèrement.
  • La tenue du poisson est exceptionnelle. J'ai pu m'en rendre compte à de nombreuses reprises pour mon plus grand bonheur. Un mixte de bridage autoritaire avec un zeste de souplesse et de douceur pour accompagner les coups de gueule des poissons. Cette douceur est très appréciable lorsque le poisson est de taille modeste. Les sensations restent présentes. C'est vraiment top.
  • J'ai longuement hésité avant d'écrire sur cette qualité. J'ai bien peur que cela me porte la poisse ! Mais à noter une certaine solidité. J'ai frappé plusieurs branches au ferrage en bordure et j'ai eu déjà quelques "tapes" sur le scion avec mes nymphes dont des JFD-12. Pour l'instant rien. Si je la casse dans 2 jours, je n'écris plus rien sur ce blog !

Défauts :

  • Comme écrit plus haut, son prix. Mais quand on aime...
  • L'absence d'accroche-mouche. De mon côté, j'en ai réalisé un à l'aide d'un trombone, c'est nickel. Je ne peux pas faire sans.
  • Je suis certain que vous pensez aussi à cette zone blanche à la base de la canne, mais pas du tout. En tous les cas, je ne l'ai absolument pas ressenti comme un défaut.

Le moulinet Orvis Mirage TL et la soie Pro Trout.

La soie possède une glisse exceptionnelle. Je n'ai aucune idée du temps que cela va durer, mais à ce jour c'est bluffant. Sur le moulinet, j'ai envie de dire R.A.S. Aucun souci durant ce mois et demi de pêche. Le frein, très précis, fonctionne parfaitement. Aucun une embrouille avec le fil dans le bâti. Très bon matos.

C'est très facile de dire du bien de cet ensemble car sincèrement, c'est du très très bon matériel. À tel point que j'espère avoir la chance de découvrir d'autres fleurets de la gamme. Il y a environ une bonne trentaine de magasins dans le pays qui sont fournisseurs de la marque désormais. Dans les plus connus il y a Aspe angler, Le rond dans l’eau, PLC, Pacific pêche, etc...N'hésitez pas à aller voir de plus près ! 

- page 1 de 56