Nicolas39 - Pêche à la mouche

La pêche à la mouche sur le blog de Nicolas Germain, un Jurassien amoureux de sa rivière, la Haute Rivière d'Ain.
Le poisson Voyageur, le rêve de pêche à votre mesure !

Accès au Fly Shop Signez le livre d'or Suivez-moi sur facebook Le Fly Shop sur facebook

Mot-clé - Photos de pêche

Fil des billets - Fil des commentaires

dimanche 18 septembre 2022

Une fermeture de souvenirs.

La pêche étant fermée par arrêté préfectoral depuis le 9 août, il n'y aura pas de fermeture cette année pour Thibaut, nos amis et moi-même. Enfin, sauf ceux qui vont pêcher dans les départements voisins qui n'ont pas mis en place cet arrêté...Et finalement ils ont bien raison puisque la pêche est tout à fait praticable là-bas comme chez nous.

Nous, c'est en regardant les photos que la fermeture se fera. Les derniers jours d'une saison sont toujours remplis de surprises et d'émotions. C'est une période que j'affectionne particulièrement. 

Pour celles et ceux qui auront la chance de faire dériver leurs mouches aujourd'hui, je vous souhaite une magnifique journée en famille, avec vos amis ou même seul. Profitez un maximum pour vous et un peu pour nous !

Quelques souvenirs passés...

2010, fermeture sur la Bienne avec Victor et Thibaut sans oublier Fred et les copains.

2011, mes deux grands m'accompagnaient...

2012, fermeture en compagnie de mon fils.

2013, fermeture avec Thibaut et Denis, son parrain.

2014, toujours avec Thibaut et Denis pour profiter des zébrées et des premières couleurs ornagées.

Elle s'est faite le WE précédent cette année 2015 pour cause de crue pour le dernier.

2016, pêche fermée par arrêté préfectoral au 9 septembre, donc pas de fermeture. Cette année là, l'interdiction se justifiait de mon point de vue puisqu'il y a eu de grosses mortalités. Des cadavres de truites étaient retrouvés chaque jour depuis la mi-août. J'ai le souvenir d'un cimetière à ciel ouvert. Horrible.

2017, avec mon fils et son parrain.

2018, avec mon fils !

2019, toujours avec mon fils.

2020, en solo le samedi pour un poisson de fou et avec Dylan pour clore les débats.

2021, en compagnie de mon fils !

2022...À la maison.

 

vendredi 1 juillet 2022

De retour de Veirières.

Veirières est un lieu à part. Il fait parti de ces endroits qui vous aimante de façon permanente une fois la première visite effectuée.

Notre première fois date un peu maintenant, mais la dernière est toute récente. Quand je dis dernière, c’est uniquement avant la prochaine bien entendu. Cette année, je m’y suis rendu avec ma chérie. Je lui ai fait découvrir ce lac d’altitude situé à 1140 mètres et ce qui l’entoure. C’est-à-dire de magnifiques espaces naturels vident de vie humaine.

Vu d'ensemble depuis ma barque. Lodge au centre, burons sur la droite.

Nous sommes arrivés le vendredi en début d’après-midi. Après avoir salué Raphaël, les pêcheurs présents et avoir pris possession de notre chambre dans le buron proche du lodge, il était temps pour moi de rejoindre ma barque pour aller défier les truites de Veirières. Le ciel était gris avec un peu d’air. Quelques petites ondées sont venues agrémenter la pêche également. Un vrai temps de pêche ! Comme à chaque fois, il a fallu chercher la pêche. Tous les acquis des années précédentes étant effacés. J’ai eu vraiment du mal à prendre des poissons en surface alors qu’ils étaient gobeurs. Pas moyen de trouver une imitation qui se détachait afin d’enchainer les poissons. Jusqu’au soir, j’alternerais pêche en sèche et en petite nymphe pour prendre quelques truites de façon irrégulière. Une dizaine de poissons pour ce premier jour avec l’agréable surprise de voir que ces truites avaient toujours une défense aussi impressionnante. À taille égale pour comparer avec ce que je connais, c’est le jour et la nuit.

Une belle qui rejoind le fond du lac.

Joli bécard pris du bord.

Après une nuit réparatrice du voyage et de la pêche, le petit déjeuner servi au lodge devant le lac était la bienvenue. Cette journée du samedi allait se passer sous un ciel beaucoup plus calme. Il y a eu dès le début de matinée une très grosse activité de surface. Celle-ci allait durer jusqu’à 15 heures ! Des gobages tellement compliqués à repérer dans les vagues. Une pêche « ancrée » dans les grosses zones d’activité et une autre en dérive sur le reste du lac (ma préférée tant c'est différent). Vraiment un régal. Uniquement en sèche. Et ce jour-là, j’ai trouvé une mouche qui fonctionnait vraiment bien. Un petit CDC crème avec les ailes séparées style montage Petitjean. J’en avais que 4 des bestioles comme ça. Donc pointe en 18 centièmes direct. Sur une petite mouche cela fait bizarre mais en allongeant la pointe ça passe bien. À partir de 15 heures, les gobages se sont raréfiés. J’ai tenté plusieurs choses sous l’eau du coup jusqu’au soir et c’est finalement pour le coup une nymphes typique « réservoir » qui s’est avérée la plus efficace. Un bonbon de couleur chartreuse.

Sacré bonbon !

Mais sur la fin de journée j’ai vraiment tout essayé et j’ai même pris un poisson au streamer. Je pêche avec ces techniques à Veirières uniquement lorsque les poissons ne gobent plus. Parce que lorsqu’elles sont décidées, c’est vraiment top de les pêcher en sèche en particulier en barque dérivante. Il faut allier la précision de l’imitation du moment et celle du poser sur les trajectoires des poissons. C’est deux éléments maitrisés et la pêche est assurée.  

Des poissons vraiment en forme !

Le dimanche matin fut humide. J’étais seul sur le lac dans ma barque. Les autres pêcheurs présents ont attendu 11h30 et une accalmie pour mettre à l’eau. J’ai pris des seaux d’eau sur la tête mais aussi des truites. Surtout sous l’eau pour le coup. Vu ce qu’il tombait, compliqué de faire flotter quoi que ce soit !

Petite fario du lac pris avec un PP-sedge du Shop le dimanche matin avant les grosses pluies !

C’est après un dernier repas servi au lodge que nous avons pris la route pour retrouver notre Jura. Une fois de plus un séjour réussi sur le lac de Veirières. On y retournera, c’est évident ! Merci à Roland et Raphaël !

Quelques souvenirs en image...

Matériel utilisé lors du séjour.

Notre buron !

Photo prise par ma chérie.

Les hermines de Veirières !

vendredi 10 juin 2022

Les années passent vite.

C'est un cliché mais qu'est-ce-que les années passent vite. Thibaut, mon fils, a aujourd'hui 22 ans. Déjà bien ancré dans la vie professionnelle, il continue malgré tout à aller à la pêche très régulièrement. En ce jour d'anniversaire, l'occasion m'est donnée de revenir sur notre dernière sortie commune qui date de lundi dernier.

Nous avions choisi une tête de bassin. Quand nous pêchons les deux, c'est souvent le cas. Nous préférons de loin une pêche ludique dans un cadre sauvage plutôt qu'une course aux centimètres. Dimanche dernier, les petites truites de la rivière que nous pêchions étaient bien actives. Nous nous sommes régalés à les pêcher à vue. De plus, et même si l'approche est bien plus compliquée, les truites, elles, sont assez gentilles pour prendre la nymphe en dérive.

Une robe assez caractéristique.

Nous avons pris pas mal de poissons au final. Puis, en fin de partie de pêche, ce qui devait arriver arriva. Même en l'emmenant au pays des petites truites, Thibaut trouva un poisson pas vilain du tout. Il était situé sous un couvert végétal très dense. L'approche n'a pas été aisée mais bien réalisée. Et comme je lui avait dit en début de partie de pêche, poisson bien approché, poisson pris. Ce fut le cas. Le combat a été intense et rapide. Comme très souvent dans ces milieux encombrés. Un peu de réussite pour ne pas que le poisson se glisse dans un embâcle et Thibaut l'a fait glissé dans le filet.

Un poisson merveilleux pour la rivière.

C'était, mise à part le jour de l'ouverture, notre deuxième sortie commune de la saison. Je profite donc de chaque seconde pour voir à quel point il progresse au fil des ans. Dimanche, j'ai pris une bonne leçon. Finalement, c'était le but de son apprentissage dès le début. Donc mission accomplie.

Vivement les prochaines sorties père/fils.

mardi 24 mai 2022

La haute rivière d'Ain au 24 Mai.

Vous êtes nombreux à me contacter pour connaitre l'état actuel de la rivière d'Ain sur sa partie haute. Le week-end prolongé qui arrive avec le mois de Juin en perspective sont souvent synonymes de grosses migrations de pêcheurs. Voilà ce que je peux vous dire...

Hier, pour mon anniversaire, j'avais commandé une baisse des températures urgentes ainsi que de grosses quantités de pluie. Mon souhait a été exaucé en partie. Les températures ont enfin chuté ce qui devrait freiner considérablement la hausse continue de l'eau de la rivière. À titre d'exemple, j'ai pris la température de l'eau sur le parcours de notre AAPPMA 3 jours de suite au même endroit et à la même heure, soit en fin de journée. Jeudi à 16 degrés, vendredi à 17 degrés et samedi à 18 degrés. Hallucinant. Le comportement des poissons a évolué également très vite. Là où les truites repartaient comme des balles après capture une semaine auparavant, ce n'était plus le cas. Les témoignages de pêcheurs étaient tous identiques. Donc stop pour moi à ce niveau de la rivière tant que les températures ne seront pas redescendues significativement. Pour l'amont, pas de souci, les températures de l'eau restent correctes. J'espère pour l'aval les voir redescendre au plus vite pour le bien des habitantes de la rivière.

Côté pluie, nous en avons eu, mais le manque était tel que cela n'a pas eu d'incidence sur le niveau de nos cours d'eau. La courbe de l'Ain n'a pas bougé. Toujours ce triste débit proche de l'étiage quinquennal. Seule la courbe de la Saine a sursauté. 200 litres de plus seconde, soit rien ou presque.

C'était ce lundi ou rien puisque les prévisions à moyen terme sont sèches. Seule bonne nouvelle, le retour des nuits très fraiches qui va avoir son effet sur la température de l'eau. Mais cela reste un très maigre sursit.

2022 est une année au démarrage particulièrement sec. Le mois de Mai en tête. Pour les fondus de chiffres, je me permets de vous joindre ces données exceptionnelles collectées par mon ami Pascal de Jura Lac Météo. Même si 2022 est catastrophique, nous avons connu encore pire depuis 1945. Les années 1953, 1973, 1991 et 2011 avaient démarré avec encore moins d'eau sur la période Janvier-Mai pour notre région. Cela n'est fait pour nous rassurer mais pour mémoire.

Croisons les doigts pour de la pluie et du temps frais !  

vendredi 6 mai 2022

Retour sur les produits du Fly Shop en ce début de saison.

Un petit article en images pour vous partager les photos que je reçois depuis l'ouverture de la pêche. Mes clients sont vraiment sympas puisqu'ils m'envoient régulièrement les photos de leur plus belles prises. Je ne peux pas tout publier et je m'en excuse.

Merci de me faire travailler. Merci à tous pour votre confiance.

Claire Barret qui travaille chez JMC mouches de Charette fait très fort en ce début de saison. 2 magnifiques truites capturées avec un gammare JFD-12 du Fly Shop. Bravo !

L'ami Eddie nous partage ici un magnifique poisson espagnol capturé avec un JFD-14L. Superbe !

Commande de gauche : 10 bas de ligne pour un guide basé aux USA ainsi que des gammares légers pour un client suisse. Commande de droite, un classique pour celui qui comme moi adore les cuivres.

Belle truite prise par Florian à l'aide des bas de ligne du Fly Shop. Depuis qu'il les a découvert, il ne souhaite plus en changer.

Belle histoire que celle de ce poisson pris par François. Lors d'une commande de gammares, je fais un geste commercial en offrant une PP-olive à François. Cette mouche a fini sa course dans la gueule de cette gobeuse de 70 centimètres ! Félicitations !

Belle truite prise par Jérôme avec des nymphes à billes tungstène. Une série de 100 unités que je lui ai fabriqué durant l'hiver. Bravo !

À gauche quelques bas de ligne en partance et le stock de mouches. À droite une commande à la carte avec des CDC sur H18 et H20.

Un bijou capturé par Louis avec une cuivre du Fly Shop. Bravo !

J'ai offert une Aindispensable à Romain lors de sa dernière commande. Il a voulu la tester. Validé ! Bravo pour cette superbe truite !

L'ami Thomas n'est pas en reste avec les bas de ligne du Fly Shop dans le S.O. Magnifique !

Que dire de ce trésor ! Truite somptueuse capturée par l'ami Romain avec un JFD et un bas de ligne du Fly Shop. Un régal pour les yeux !

Pour commander, c'est ici => Fly Shop

- page 1 de 30