Nicolas39 - Pêche à la mouche

La pêche à la mouche sur le blog de Nicolas Germain, un Jurassien amoureux de sa rivière, la Haute Rivière d'Ain.
Le poisson Voyageur, le rêve de pêche à votre mesure !

Accès au Fly Shop Signez le livre d'or Suivez-moi sur facebook Le Fly Shop sur facebook

Mot-clé - Champagnole

Fil des billets - Fil des commentaires

vendredi 14 mai 2021

La crue, si bienfaitrice que ça pour la rivière d'Ain ?

C'est bien souvent notre premier sentiment lorsque le niveaux des rivières s'élève...Nous sommes heureux de voir la rivière pleine d'eau, moi le premier. Qui plus est après une très longue période où les intempéries auront été rares et avant un été qui s'annonce à l'image des précédents, sec et très chaud.

Ce que l'on imagine moins, c'est ce qu'on pourrait appeler l'envers du décors de la crue. Tout ce qu'il se passe durant ces un ou deux jours de fortes pluies mêlés à la montée des eaux. Tous les dysfonctionnements que la rivière subit accompagnés par les actes de personnes bien mal attentionnées. Le week-end dernier et ce début de semaine, il y a deux vagues de pluie dont une très forte ce lundi. 60 à 70mm dans la journée selon sa localisation autour de chez moi. Pas grand chose pour certaines régions, un record pour le mois de Mai sur une journée chez moi. Ce n'est donc pas anodin.

Je vous le donne en mille, c'est le jour choisi par un agriculteur de la région pour faire plusieurs voyages entre sa fosse à lisier et ses parcelles...Dont une en dévers à moins de 100 mètres de la rivière d'Ain...Alors une fois de plus, j'entends bien le monde agricole qui crie à l'agribashing, je les entends me répéter qu'ils suivent déjà un cahier des charges Comté très strict, oui, je l'entends bien. Et puis il y a aussi les actes, il y a ce que l'on voit sur le terrain. Alors, je ne sais pas si c'est illégal ou non d'agir ainsi. Mais je sais qu'épandre sur plusieurs voyages d'immenses quantités de lisier sous une pluie record aussi près d'un cours d'eau est immoral et ce au minimum. J'en avais mal au ventre. D’autant plus lorsque l'on voit le résultat en fin de journée. Quasiment plus une seule trace de lisier, uniquement le passage du véhicule. Tout a été lessivé en un temps record et de façon instantanée. Tout est parti à la rivière d'Ain...

La rivière se trouve en bout de champ.

La rivière d'Ain ne supporte pas malheureusement que ce genres d'actions durant la crue. Il y a aussi tous les dysfonctionnements de nos structures d'assainissements. C'est terrible à quel point la rivière doit absorber toutes "ces merdes" en si peu de temps ! On peut trouver des poissons malades une fois que le niveau baissera de nouveau, c'est tout sauf étonnant !

Ici, c'est la lagune de mon village qui sature complètement avec une arrivée d'eau claire bien trop importante. De grosses erreurs de branchement de réseau au départ et voilà le résultat. Des années que notre AAPPMA le dénonce. Nous avons été même reboutés au tribunal devant la communauté de communes et Véolia. Pourtant, il me semble que les images sont parlantes mais le jugement a dit le contraire ! Les dernières rumeurs parlent d'une nouvelle étude visant l'arrivée d'eau claire qui gène le bon fonctionnement de la lagune...Ou même un projet de stopper cette lagune et relier les rejets de notre village à la STEP de Montigny...Une façon de donner raison à notre AAPPMA hors tribunal finalement. Quoi qu'il se passe, nous souhaitons juste que les choses fonctionnement bien. Car aujourd'hui et depuis de trop nombreuses années, c'est uniquement la rivière qui en subit les conséquences et accesoirement les villageois qui paient une taxe d'assainissement pour un service non rendu.

Tout déborde et part un peu partout. Les images sans les odeurs, c'est mieux pour vous amis lecteurs !

Il y a aussi durant les coups d'eau tous ces points noirs qui existent depuis des décennies sans qu'il n'y ait eu aucune action. Ce n'est pourtant pas faute de le dire, de le répéter, de le dénoncer. J'ai entendu parler d'un gros investissement en matière d'assainissement sur la commune de Champagnole. J'espère sincèrement que c'est vrai et que ces zones qui datent d'un autre temps avec de l’égout en direct dans la rivière disparaissent une bonne fois pour toutes.

Je souhaite à tous les baigneurs qui vont envahir nos gravières dès les premiers rayons de soleil du bon temps. N'oubliez pas la douche en rentrant chez vous et surtout, frottez fort !

lundi 30 décembre 2019

La décennie des rivières francomtoises.

Que s'est-il passé ces dix dernières années sur nos rivières francomtoises ? J'ai fait le tour de mes archives photographiques pour vous retracer dans les très grandes lignes la dernière décennie locale à travers la souvent très triste actualité de nos rivières.

  • 2010

Première manifestation d'importance pour dire stop aux diverses pollutions qui touchent nos rivières. Elle avait lieu à Ornans. Ce fut le début d'une série de quatre manifestations. L'année 2010, c'est aussi de fortes mortalités sur la rivière d'Ain en aval de la station dépuration de Montigny. La pêche est même fermée sur 9 kilomètres avant la fin de saison. Terrible !

Ornans.

  • 2011

Les rivières francomtoises sont au plus mal. La Loue souffre terriblement, la pêche est toujours fermée sur l'aval de la rivière d'Ain et le Doubs vient rejoindre ces voisines à ce triste constat. Une manifestation est alors organisée à Goumois. L'année 2011, c'est aussi le lancement de mon projet de DVD, "Les rivières jurassiennes, l'envers du décor". Une grande aventure.

Sur le pont de Goumois.

  • 2012

La Bienne avait été épargné jusque là...2012 fut terrible. Des mortalités signalées dès les premiers jours de mars. J'ai le souvenir de pêcher un cimetière à l'ouverture. Une autre manifestation pour alerter nos autorités est alors organisée à Jeurre en juin. 2012, c'est aussi l'année où mon DVD, avec l'aide de vous tous, voit le jour. Il est distribué à tous les maires jurassiens. Seulement deux ont répondu. Il est par contre très utilisé en outil pédagogique en milieu scolaire. Il est toujours visible ICI.

Jeurre - Bienne.

  • 2013

Les rivières souffrent toujours. Les actions politiques transpirent le néant. Sur le Doubs, les barrages font des carnages et les bénévoles de l'AAPPMA comptent régulièrement les morts après les éclusés. Un an après la parution de mon DVD, on peut toujours voir ce genre de chose le long de la rivière d'Ain. Cet égout dégueule à chaque coup d'orage et tout va à la rivière...Bienvenue dans le monde réel !

Au lieu dit "derrière l’hôpital".

  • 2014

En début d'année 2014, nous apprenons la fermeture de la pêche sur le Dessoubre. En effet, cette rivière est touchée à son tour par de très fortes mortalité. Une 4ème manifestation est organisée à Saint-Hippolyte. En 2014, la Bienne est de nouveau ouverte à la pêche en No-Kill avant de sombrer 2 ans plus tard...La Franche-Comté de la pêche à la truite se meure...

Saint-Hippolyte.

  • 2015

L'année 2015 est celui de notre combat pour démontrer que la lagune de notre village ne fonctionne pas. Photos, vidéos sont réalisées pour alerter les autorités compétentes. L'Onéma avec nos informations fait suivre le dossier. Sur plusieurs années et après plusieurs audiences au tribunal de Dole, Véolia et la communauté de communes s'en sortiront sans dommage. Je vous laisse juger avec cette photo du rejet prise par mes soins...

De toute évidence, la lagune fonctionne !

  • 2016

Le double effet Bienne ! Le sursaut n'aura pas duré, il fallait d’ailleurs être bien naïf pour le croire. Malgré un travail important de l'AAPPMA, les décisions politiques tardent à venir. Encore aujourd'hui. 2016 est le coup de grâce pour cette fabuleuse rivière. 2016 est aussi l'année où j'ai tenté l'expérience personnelle en tant que membre du conseil d'administration de la fédération de pêche du Jura. Ce fut une immense déception tant je pensais pouvoir faire plus qu'en tant que simple président d'AAPPMA. J'ai fini par démissionner suite aux échecs répétitifs des actions menées en justice contre la lagune de Crotenay et la STEP de Montigny.

Truites de la Bienne.

  • 2017

La Loue dans le 25 passe en no-kill intégral sur arrêté préfectoral. Décision historique. J'espère depuis la même chose dans le Jura, mais c'est peine perdue. Sur notre rivière, on prélèvera jusqu'à la dernière sans aucune gène. Et ce malgré des mortalités sur la rivière d'Ain importante en 2016, 2017 et 2018. L'année 2017 fut aussi marquée par des manifestations en plusieurs lieux à l'aide de barrages filtrants. J'avais participé avec mon ami Gaël à celui de St-Claude.

Truite de l'Ain. Assez meurent de multiples causes, aucun besoin d'en rajouter !

  • 2018

Rien de comparable avec ce qui se passe en dessous de la chaîne de barrages, mais la rivière d'Ain dans sa partie haute souffre d'un autre mal. Plusieurs fois par an, des coups de vanne engendrent des variations de niveaux importants. D'autant plus meurtriers que cela est fait à l'étiage. La rivière d'Ain n'avait pas besoin de cela. J'ai encore signalé le problème en 2019. Mais certain que je le reverrais en 2020...

Baisse de 40-50 centimètres en quelques minutes...Ici à Pont-du-Navoy.

  • 2019

Cette année fut peut-être la plus optimiste de la décennie. Sur la Loue, il est possible de se faire plaisir à la pêche. La Bienne est de nouveau ouverte avec, certes, une densité très faible. Sur le Doubs nous pouvons pratiquer notre loisir également. Sur la rivière d'Ain, les truites résistent aussi. Mais tout cela ne tient à rien, vraiment à rien. De plus, il ne faut surtout pas penser aux densités qu'il y avait juste avant cette décennie...On peut encore pêcher oui, mais ces jours-là sont comptés, c'est certain.

Vie et mort sur la rivière d'Ain.

lundi 9 décembre 2019

Quelle AAPPMA soutenir sur la Haute Rivière d'Ain ?

Dans quelques jours, soit le 15 décembre, chaque pêcheur pourra prendre sa carte de pêche pour la saison 2020. Par contre, est-ce que chaque pêcheur a le même niveau d'information sur les changements qu'il peut y avoir pour cette nouvelle année ? Il me semble que non. L'arrêté 2020 n'étant pas encore signé, donc par le fait pas mise en ligne pour la consultation publique donc au final encore moins validé.

J'ai tenté de me renseigner. La fédération de Pêche du Jura m'a renvoyé vers la DDT qui elle-même m'a renvoyé vers la fédération. Balle au centre et c'est les pêcheurs qui en pâtissent. Rien de très grave au final pour les personnes qui prennent leur carte sans trop se soucier où et à qui. Mais pour les pêcheurs que je qualifierais de responsables, qui achètent leur carte de pêche de façon réfléchie pour soutenir une AAPPMA, c'est beaucoup plus dérangeant. Pour résumer, vous achetez une voiture sans connaitre ses options...

Edit : la mise en ligne de l'arrêté et l'information qui s'en est suivie ont été réalisé après la parution de cet article. Arrêté visible et en consultation sur le site de la préfecture. 

Je vais donc vous donner les informations que je possède, qui bien sûr ne sont pas officielles. Mais malgré tout, il n'y a pas de fumée sans feu comme on dit, donc je pense ne pas être loin de la vérité pour les 4 principales AAPPMA qui possèdent des linéaires sur la Haute rivière d'Ain. Je débute par l'amont pour finir par l'aval.

  • AAPPMA de Sirod.

Pour les personnes qui prennent habituellement la carte dans cette AAPPMA, il faut que vous sachiez auparavant que le bureau a demandé le retrait pur et simple du parcours No Kill de la Papeterie. C'était un parcours historique du département où un grand nombre de pêcheurs s'est fait plaisir. Dès l'ouverture 2020, toutes les truites passant les 30 centimètres pourront être prélevées. À notre époque, avec si peu de parcours encore poissonneux, un tel retour en arrière me laisse sans voix. Je vous laisse en juger.

  • AAPPMA de Champagnole.

Très gros changement en attente de validation préfectorale sur cette AAPPMA également, mais dans le sens inverse à celui de Sirod. Le parcours No Kill existant va être allongé jusqu'à la limite aval de l'AAPPMA sous Taravent. Soit une longueur de parcours protégé de 3.5 kilomètres. C'est une immense avancée. Bravo à toutes les personnes qui ont travaillé dans ce sens.

  • AAPPMA de Crotenay.

Petit changement mais qui compte. Nous avons réussi à mettre en No Kill les 400 mètres aval du parcours avec l'accord des Riverains de Pont-du-Navoy concernant la rive gauche. Du coup, la totalité des 3 kilomètres de notre parcours sera protégée. Au final, c'est près de 11 kilomètres qui seront protégés de bout en bout avec les parcours de Champagnole, La Masselette et Crotenay.

  • AAPPMA de la Truite de l'Ain.

L'information qui circule est que cette AAPPMA "devrait" fusionner avec celle de Clairvaux. Bonne ou mauvaise nouvelle, aucune idée, je vous donne juste l'information. Quoi qu'il en soit, il faut savoir que cette AAPPMA a une nouvelle fois bassiné de façon spectaculaire cette année encore. Alors qu'il reste une très belle population de poissons sauvages, voir ces truites de piscicultures les concurrencer à tous les niveaux me fend le cœur. Pareil, comme pour la décision de Sirod, je vous laisse en Juger.

Voilà, si vous êtes un amoureux de cette Haute Rivière d'Ain et que vous souhaitez soutenir une AAPPMA en particulier, vous en savez un peu plus. Il me semble que c'est la moindre des choses avant la mise en vente des cartes le 15 décembre prochain.

Edit du 10-12-19 : Arrêté en ligne en consultation publique.

dimanche 14 avril 2019

La rivière d'Ain pas épargnée par les algues brunes.

C'est un peu la tradition maintenant...Comme un jour férié ou une date anniversaire...Mais en beaucoup moins joyeux pour le coup. Les algues brunes sont de retour sur la rivière d'Ain. Les épandages de lisier ayant débutés il y a quelques semaines un peu partout dans le département, la fonte du dernier manteau neigeux nous a offert sa dose de lisier pour l'année. La rivière d'Ain était encore magnifique il y a moins d'une semaine. Des fonds vraiment nickel. Comme d'ailleurs à chaque fois à la sortie de l'hiver. Avec donc la dernière fonte massive de neige, la rivière est montée, elle s'est chargée de cette eau glaciale venue du haut Jura et du plateau de Nozeroy. Mais attention, elle n'était pas seule cette neige fondue...En quelques jours, cela a fait son petit effet sur le fond de la rivière...Les gravières sont passées d'une couleur blanche/sable immaculé à marron/noire gluant. Incroyable cette efficacité dans la crasse et le poison !

Avant le coup d'eau, un fond de rivière comme il devrait être tout le temps !

C'était beau non ?

A partir de vendredi dernier, la transformation...radicale !

Mais pas surpris puisque c'est tous les ans. Puisque rien n'est fait pour que ça change. Bien au contraire, l'intensité augmente d'années en années. Maintenant, il suffit d'attendre les conséquences...Ha ben justement, dès le lendemain, soit samedi matin 11heures, j'ai filmé ma première truite mycosée sur Pont-du-Navoy. Quelle coïncidence non ??? Dingue quand même ! Moi, ça me rends fou furieux, j'ai le ventre qui se tord dans tous les sens bordel. Mais que font nos instances ? Celles de la pêche, des services de l'état, nos élus ??? Ho, on ne va pas laisser faire ça encore des lustres non ? En fait, vous attendez peinard que tout crève et comme ça, plus personne ne vous embêtera, c'est ça ? Mais il n'y a pas d'agriculteurs qui soient aussi amoureux de nos rivières et qui se rendent compte du massacre ? Ce n'est pas possible de laisser perdurer une telle situation...Il doit y avoir forcément des solutions pour faire autrement non ?

Pensez à mettre en HD pour apprécier ce triste spectacle.

Le constat de tout ça, c'est quoi dans le département du Jura ?

  • Échec total sur les pollutions domestiques avec des défaites récurrentes dans les tribunaux et une incapacité évidente à faire entendre raison aux instances dirigeantes.
  • Échec total sur les pollutions agricoles avec des poussées d'algues brunes de plus en plus virulentes tous les ans.
  • Chouette, zéro pointé sur toute la ligne. Il y en a qui doivent trouver le temps long durant leur journée de travail avec de tels résultats.

Par contre, on sait nous dire encore avec un sourire en coin que le No Kill ne sert à rien...On nous prends toujours pour des barjots nous qui nous battons pour que cela soit obligatoire sur toute la rivière d'Ain...On nous accuse même ici et là de créer des clivages entre pêcheurs à force d'être comme ça. Ben voyons, c'est qui les barjots dans cette histoire vous croyez ? Ceux qui pensent cela ou ceux qui prélèvent toujours dans cette ressource à la limite de l'extinction ? Il n'y a que ce paramètre sur lequel on peut influer aujourd'hui, tous les autres sont des échecs à répétitions, pire, ces nuisances augmentent et ne cesseront pas demain, on le sait tous ! Alors ce n'est pas compliqué, actionnez le seul bouton qui peut l'être ! Et vite !

vendredi 29 mars 2019

Plus de magasin de pêche à Champagnole.

Oui, plus de magasin de pêche à Champagnole ! C'est une bien triste nouvelle. Mais pas une surprise finalement. C'est la suite logique de notre mode de consommation, nous pêcheurs.

Mercredi, comme un coup de tonnerre, j'ai appris la fermeture imminente de l'unique magasin de pêche de Champagnole, Jura Pêche. Pourtant, Arnaud son propriétaire et Fabien le vendeur attitré ont tout mis en œuvre pour que cela fonctionne. Un magasin spacieux entièrement remis à neuf, un matériel complet, moderne dans toutes les techniques de pêche et ce pour tous les budgets. Il y avait un vrai choix de qualité et de quantité. Pour parler de mon domaine, je n'avais jamais vu dans cette ville un tel rayon mouche, c'était le top !

Je n'avais jamais vu ça ! Magnifique !

De plus, des animations gratuites ont été mis en place, carpe, montage de mouche, etc...Mais au final, quoi qu'il se passe, rien ou presque rien. Nous étions trop peu à nous déplacer au magasin. Alors, on pense à la localisation, la communication ? Non, toujours pas ça, puisque mercredi soir dernier, à l'annonce de l'arrêt de l'activité du magasin et de la liquidation du matériel à -70%, les gens ont fait la queue jeudi matin pour littéralement piller le stock ! Un truc de fou ! Là, tout le monde a retrouvé le chemin du magasin, comme par magie, tels des vautours sur une carcasse encore vivante...Oui, vous m'excuserez, mais c'est cette image qui me vient à l'esprit en premier.

Mesdames, messieurs, nous ne sommes pas à féliciter, car c'est nous les premiers responsables de cette fermeture. Nous préférons commander tranquillement depuis notre clavier à la maison en se disant à chaque fois, c'est quand même moins cher...Oui, forcément, lors que l'on commande des produits similaires dans un pays qui n'a pas les mêmes règles fiscales et patronales, c'est moins cher...Mais bon, ne nous plaignons pas alors !

Du coup, aujourd'hui, à Champagnole, ville où sont nées les célèbres mouches Devaux, où j'ai vu dans cet atelier au-dessus du pont de l’Épée jusqu'à 7 monteuses, ville qui a eu jusqu'à 5 détaillants pêche différents dans ma jeunesse, qu'est ce qu'il reste ?? Un rayon pêche dans une grande surface !! C'est terrible ! Quelle tristesse !

Ce n'est pas à Brico ou Super U que l'on va trouver du dubbing !

Merci Arnaud, merci Fabien pour y avoir cru, pour avoir tout mis en œuvre pour nous offrir un bel établissement. Que vos projets futurs vous apportent bonheur et sérénité.

PS : Les -70% sur le matériel restant sont valable toute la semaine prochaine. S'en suivra la fermeture définitive.

- page 1 de 27