Nicolas39 - Pêche à la mouche

La pêche à la mouche sur le blog de Nicolas Germain, un Jurassien amoureux de sa rivière,la Hte rivière d'Ain.
Le site Internet du magasin la détente à Champagnole

Accédez à la boutique Achetez votre carte de pêche du Jura Rejoignez-moi sur facebook

dimanche 29 mars 2015

L'histoire d'une truite (24)

Les premiers jours de mars sur la haute rivière d'Ain ne sont pas du tout faits pour la nymphe à vue. Notre rivière n'est pas et n'a jamais été précoce. De plus, cette année, la neige a été très abondante et la douceur des derniers jours a précipité sa fonte de façon régulière de telle façon que la température de l'Ain tourne autour des huit degrés. A pareille époque, il y a encore quelques années, j'aurais laissé ma canne à mouche à la maison pour la troquer avec mon lancer et mes vairons. Avec mon père, on les conservait tout l'hiver dans un tambour de machine à laver qui mouillait dans notre vivier. Sacrés vairons, on leur en faisait voir !

Cette époque est révolue et même si c'est beaucoup plus compliqué de prendre une truite à vue dès le mois de mars, je prends uniquement ma canne à mouche maintenant. Avant ce jeudi matin, je n'avais pas pris de belle truite à vue lors de mes sorties matinales. On me dit souvent que j'ai de la chance, certes, la rivière est à quelques secondes, mais du coup, si je veux pêcher avant d'aller au boulot, je dois me lever encore plus tôt pour faire mes mouches afin de satisfaire les commandes potentielles. Une vie bien remplie en somme. 

Ce jeudi, je suis parti avec mon chien. J'insiste en l'emmenant avec moi de temps en temps pour qu'il arrive à se maitriser au bord de l'eau ce qui n'est pas simple pour un labrador. J'adapte donc ma sortie vis à vis du chien en prenant pour option un parcours bien précis. J'ai donc choisi ce jour-là une berge assez encombrée avec un petit chemin étroit dans la végétation. Par le fait, le chien reste facilement dans mes pieds sans trop se disperser...Pas toujours hein ! Mais bon, pour un jeune chien ça reste convenable.

Assez vite, je tente de repérer un premier poisson. La faible lumière du jour me rend la tâche compliquée. Heureusement, j'ai choisi une berge où je suis légèrement en hauteur par rapport à l'eau. Le fait d'avoir un peu plus d'angle me donne la possibilité d'agrandir mon champ de vision. Le chien est juste derrière moi au moment où je stoppe en m'appuyant contre un très gros épicéa. Je cherche sans succès un bout de zébrure sur le fond de la rivière qui est magnifique. Pourtant, d'où je suis, je vois très loin et très bien pour le coup.

Et comme cela m'arrive parfois, je m'aperçois après quelques minutes que je ne regarde pas au bon endroit. Moi qui aime déployer de la soie, j'ai toujours tendance à regarder le plus loin possible, alors qu'une fois de plus, la truite de cette histoire se trouvait à moins d'un mètre du bord. Elle se situe à la limite d'un saule qui vient lécher la surface de l'eau avec ses plus longues branches. Après quelques minutes à la regarder, j'ai pu voir qu'elle s'avançait de temps en temps pour se trouver en dehors de son abri de fortune. J'ai failli ne pas la voir, mais à chaque fois qu'elle se nourrissait, sa caudale sortait de l'eau. Moins d'un mètre du bord, dans très peu d'eau, voilà un coup à priori pas trop compliqué. Le plus dur en fait a été de faire comprendre au chien qu'il fallait rester calme et immobile. Ce qu'il a fini par faire. Un bon toutou ! 

Cuivre sur hameçon de seize nouée à un bon quatorze centièmes, et voilà un des premiers coups d'arbalète de la saison sur un joli poisson. La nymphe perce la surface de l'eau. J'ai essayé de poser assez tendu pour qu'elle ne coule pas trop vite à cause de la faible profondeur de l'eau. Animation légère mais assez voyante pour provoquer la truite. La voilà qui vient intercepter ma nymphe. Je ferre de façon très appuyée. Ma truite n'est pas vraiment ravie du coup. Elle prend l'aval directement en passant par les fameuses branches du saule, je n'ai d'autre choix que de la suivre en mettant ma canne droite pour prendre le même chemin que la soie à travers ces mêmes branches. Je traverse le saule sans encombre et toujours avec ma truite au bout mais qui m'a bien pris une dizaine de mètres de soie sur cette manoeuvre. Je relève ma canne et je bride plus fort. La truite a réellement du jus et donne tout ce qu'elle a dans le ventre. Une belle puissance. Mais je ne suis pas tout seul ! Le chien n'a pas pu se retenir. Il m'a tout simplement suivi dans l'eau et nage autour de moi alors que madame zébrée se fatigue gentiment. Ce bordel ! C'est là qu'on se dit qu'il vaut mieux ne pas décrocher le poisson, parce qu'avec le cirque que m'a mis le chien, je ne suis pas prêt d'en revoir une autre. La truite finie par glisser dans la filoche. Je fais remonter le chien sur la berge mais il est surexcité ! Il reste du boulot...

Ce poisson est carrément obèse. Ca déborde de partout, incroyable pour la saison. J'ai plutôt l'habitude de capturer des truites maigrichonnes au mois de mars. Mais cela colle avec le fait d'avoir vu les truites frayer dès la mi-novembre. Presque un mois et demi plus tôt que les autres années. Je pense qu'elles ont recommencé à se nourrir avec intensité depuis pas mal de temps. Tant mieux, ça fait plaisir de voir des truites en pleine forme.  

RIMG0270.JPG

vendredi 27 mars 2015

Aidez Handicap Passion Pêche, merci.

Cette association qui vient en aide aux pêcheurs handicapés a besoin de toutes les aides possibles afin de boucler son budget en vue de très nombreux projets. Voici l'appel lancé par son président.

L’association recherche entre 5 000,00 et 6 000,00 € pour boucler son budget minimum pour cette année 2015.
Si vous connaissez dans votre entourage des personnes qui seraient prêtes à nous donner un coup de pouce, n'hésitez pas en m'en faire part par message. Il nous reste des couteaux à 40,00 € avec adhésion incluse, des couteaux à 22,00 € et la possibilités de faire un don même 1 euros.
Je sais qu'il y'a la possibilité des subventions mais, quand celles-ci sont versée on y perd en liberté d'expression et d'action.... Et pour le moment c'est hors de question, on verra ça plus tard, bien plus tard, quand on aura tracé la route et qu'il n'y aura plus qu'à embellir ses bas côtés. Merci à toutes celles et ceux qui nous soutiennent même avec un don de 1 euros, comme je dis toujours il n'y a pas de petit geste mais que de beaux gestes.

Je vous redonne le lien du site de l'association où vous trouverez tous les contacts et autres consignes pour aider => Handicap passion pêche

L'association grandit chaque jour, elle a besoin de vous !

HPP.jpg

Je vous laisse ici aussi un message du président de l'association. Si l'un d'entres vous a du temps à donner pour un autre pêcheur dans le besoin, c'est le moment amis jurassiens. Contact association.

Nous recherchons des pêcheurs dans le jura qui seraient volontaires pour accompagner un pêcheur de 36 ans victime d'un AVC fin 2013 et qui se retrouve aujourd'hui avec le bras droit inutilisable, quelques difficultés pour marcher sur terrain accidenté et quelques problèmes d'élocution. Il pêchait surtout en lac, mais n'est pas opposé à découvrir d'autres techniques de pêche. Si vous avez des infos à nous fournir sur des réservoirs ou lacs dans le jura, nous somme preneurs. Cet accident de la vie l'a plongé dans l'isolement social et ce serait génial de pouvoir lui permettre de retrouver le chemin de la pêche et de faire des rencontres. Je suis convaincu que dans le Jura il y a des supers pêcheurs qui voudront bien prendre un peu de temps pour lui offrir quelques moments de bonheurs au bord de l'eau. Merci à vous de faire tourner. Nous allons essayer de lui programmer un week-end pour cette année, mais pour le moment le budget ne le permet pas......

mercredi 25 mars 2015

Le Mythe de la Nouvelle-Zélande anéanti !

On est pas loin du titre racoleur là ;-) Mais finalement, vous allez comprendre en lisant l'histoire qui va suivre. Cette histoire, c'est Abdoul qui me l'a raconté via un mail après son retour du pays des grosses truites et de la nymphe à vue. Abdoul a vécu son trip le plus difficile cette année, il a fallu se battre pour trouver du poissons actifs et du coup marcher comme un débile...( 700 bornes en 35 jours...). Rien que de vous écrire ça, je suis fatigué de mon côté ;-) . D'après lui, de loin l'année la plus difficile, mais paradoxalement celle où il a pris les plus grosses truites. Quelques spécimen entre 9 et 12lbs dont l'héroïne de cette histoire. je laisse la parole à Abdoul.
 

C'est un peu une histoire de "La réussite à la peche, ce n'est pas proportionnel à l'effort consentit".
J'ai marché comme un salaud, je suis allé sur des rivières où tu dois traverser le bush à la boussole, passer des jours sans réussir à piquer un poisson en étant pourtant dans des endroits perdus et très peu fréquentés, le genre de coins où tu te dis, c'est là que je vais faire la truite de ma vie....
Et puis, un soir, après quelques jours de randonnée de débile, durant laquelle je n'ai fait "qu'un fish de 4kg", je m'arrête sur une rivière où j'ai l'habitude d'aller pour faire le plein de fish. C'est une rivière super connue, au bord de la route, avec un profil un peu similaire au Doubs ou à la basse Loue, bref, comme à la maison.( la pollution en moins). Du coup, il y a des truites un peu partout qui font les bordures ou qui circulent sur des immenses banc de sables. Mais ce n'est pas une rivière à "grosses", c'est genre tu fais 15 fishs dans la journée, mais c'est tout entre 1 ou 2 kilos, 3kg ça commence à être rare.
Bref, je me gare au bord de la rivière le soir, et le matin, pendant que le café chauffe, je prends la canne et je vais en chaussettes au bord de l'eau, pour triquer une petite. Suis en 15%, largement assez pour cette rivière à petites :-) .
Direct, je vois cet avion qui tourne sur une plage de sable, elle fait très très rapidement son circuit, un peu comme les quelques grosses truites de la Bienne qui tournent super vite pour que tu n'es pas le temps de les foutter :-)
Je pensais qu'elle chassait, mais en fait, à chaque tour, elle prenait une ou deux emergentes....
j'ai essayé en nymphe (cuivre :-) ) mais rien à faire, même en posant au fond avant qu'elle arrive et en lui décollant devant la gueule, 0 réaction.
Alors j'ai posé une petite merde de cdc...Et bingo, j'ai réussi ce fish de presque 6 kg en 15%....En chaussettes, à 10 mètres de la bagnole...La plus grosse truite de ma vie.
J'ai kiffé ce moment, pour la taille du fish, son côté exceptionel pour cette rivière ( pour le coup, là, c'est aussi exceptionnel que de faire une 6kg sur l'Ain ou la Bienne), pour le coup de ligne, le genre de situation où tu dois decider super vite, t'adapter dans la minute et pas chier ton lancé, mais quelque part, y a une forme d'immoralité derrière tout ça...
Merde ! J'aurais pas pu faire un poisson comme ça sur une rivière où j'ai marché deux ou trois jours ! Ben non, il a fallut que ce soit à 10 mètres de la bagnole, au bord de la route....Elle est où la putain de légende de la NZ
:-)

Voilà la bête ! 

12lbs.JPG

 

 

dimanche 22 mars 2015

L'ouverture 2015 en vidéo.

Depuis des années, je prends des photos de ce jour d'ouverture. Une fois n'est pas coutume, cela sera une vidéo pour l'ouverture 2015. Une autre façon de profiter des copains...Certainement un chouette souvenir dans quelques années...

vendredi 20 mars 2015

Le Tarn en vidéo, magnifique !

Vidéo réalisée à l'initiative d'une AAPPMA...Que c'est beau, que cela donne envie...Merci pour ces images fantastiques.

mercredi 18 mars 2015

Animation dans une classe maternelle, une formidable expérience !

Ce mardi matin, au lieu de monter des mouches ou d'être aller faire un tour à la pêche, j'ai répondu avec beaucoup d'envie à l'invitation du maître Alexandre pour venir animer sa classe maternelle (grande section). Les enfants, quelques jours plus tôt, avaient fait une promenade sur les bords de l'Ain avec l'équipe enseignante. Ils avaient bien entendu vu une multitude de choses inconnues, certains ont même ce jour là découvert la rivière d'Ain tout simplement. Un grand nombre de photos ont été prise tout au long du trajet qui allait du pont de l'Epée à la station d'épuration de la ville de Champagnole.

Alexandre m'a donc invité dans le but de commenter toutes ces photos en répondant aux nombreuses interrogations des enfants. Et des questions, il y en a eu un grand nombre ! Avec des mots très simples, j'ai tenté de répondre aux enfants. On a donc ainsi abordé des thèmes divers et variés comme les échelles à poissons, les barrages, la production d'électricité, les truites, les autres poissons présents dans la rivière, la macro faune, les oiseaux et autres animaux qui vivent sur les bords de rivière, la station d'épuration, les déchets trouvés dans la rivière, les égoûts, et j'en passe....Plus d'une heure avec des enfants très concernés qui avaient toujours envie d'en savoir plus. 

C'était trop bien !

classe_maternelle1.JPG

Je fini mon troisième mandat en tant que président d'AAPPMA. Des assemblées comme celle-ci avec des adultes, j'en ai vécu de nombreuses pour au final être très globalement déçu. Avec des enfants, je n'ai pas du tout cette impression. Je recents un réel intérêt, des émotions, des interrogations...Sans triche ni d'autres sentiments malsains. Je me suis vraiment senti utile mardi matin et ça fait du bien. Il ya des adultes qui, malgré des faits avérés, des chiffres qui ne laissent aucun doute, ne changerons jamais et continuerons dans leur bêtise à agir comme ils l'ont toujours fait. Un enfant écoute, comprend...J'ai vu la tristesse dans leurs yeux lorsque par exemple je leur ai raconté ce qu'un fil de nylon laissé par un pêcheur pourvait avoir comme conséquences et qu'il fallait donc faire bien attention à ne laisser aucun déchet dans la nature.

Tous très attentifs.

classe_maternelle2.JPG

C'était vraiment un moment fort agréable que j'aimerai renouveller. Initier des enfants au monde rivière, tenter de leur faire comprendre l'importance de garder en bonne santé une rivière, cela m'a beaucoup plu. Si d'autres enseignants de la région le souhaitent, et selon mes disponibilités, je me tiens à leur disposition.

Merci encore Alexandre pour ton invitation ainsi qu'à madame la directrice.

 

Les films français du Rise 2015

Pour celles et ceux qui n'ont pas pu se rendre au Rise 2015 ou si tout simplement vous souhaitez revoir les films français que l'on a eu la chance de visionner cette année sur grand écran, les voilà tous les trois !

Mediterranean - Fly Fishing For Tuna from 9p#5 Média on Vimeo.

TEASER DORDOGNE LES 4 SAISONS DE LA PECHE A LA MOUCHE from MY RIVER on Vimeo.

LE CERCLE - Trailer from PM Productions on Vimeo.

dimanche 15 mars 2015

Une ouverture atypique mais réussie.

Toujours de très bons moments ! 20150315_132835.jpg

Lire la suite »

vendredi 13 mars 2015

L'enfant, la truite et les vairons.

Une nouvelle histoire de pêche issue de mon livre...

Lire la suite »

mercredi 11 mars 2015

A quelques heures de l'ouverture de la pêche !

72 heures pour être plus exact et la libération pour bon nombre de pêcheurs arrivera après de long mois à patienter. Les truites vont de nouveau être sollicitées dès samedi matin à 6h37 !! En ce qui concerne la haute rivière d'Ain, comme bon nombre de rivières jurassiennes attenants à des bassins versants neigeux, cela devrait être aléatoire voir compliqué. L'Ain, que je vois tous les jours, avait un niveau constant assez tendu mais depuis deux jours, l'effet de la fonte s'est accéléré. On observe donc depuis deux jours sur les courbes de niveaux une montée d'eau en soirée, signe d'une fonte de la neige importante en journée.
 

Station du Bourg de Sirod

courbes.jpg


On retrouve la même chose sur la Saine ou la Bienne par exemple. A ce jour, les prévisions météo restent identiques à ce que l'on vient de connaitre jusqu'à samedi, donc il est probable que ce régime de fonte se répète jusque là. L'eau de neige, ce n'est pas terrible, en particulier sur l'Ain qui n'est déjà pas une rivière précoce au contraire de sa cousine la Bienne. Malgré tout, et comme cela sera ma 29ème ouverture (on commence à avoir un peu de vécu), il peut se faire quelques belles pêches. La période d'activité sera certainement très courte, mais il y en aura une. Les pêcheurs au manié, aux leurres et au toc auront le plus de chance. Pour la suite, le froid refait son apparition apparemment, donc l'effet fonte devrait s'estomper quelques jours...

 

 

Prévisions sur le haut Jura (Source: échallon météo)

 

 

meteo.jpg


De mon côté, je sortirai peut-être la canne à mouche en début d'après-midi au moment où la rivière perd un peu, le seul moment où je vois une fenêtre pour une minuscule éclosion. Le matin, je suivrai le gosse avec ses leurres, je profiterai des copains et du moment présent, ce qui est essentiel pour moi pour bien débuter une saison de pêche, les truites viendront plus tard ;-) .

 

En tous les cas, je vous souhaite à tous un très bon début de saison, que cela soit avec les poissons et/ou vos amis. J'ai aussi une grosse pensée pour tous les pêcheurs qui défileront ce jour là suite à la catastrophe du barrage de la Bourboule.

Je vous laisse avec une toute petite vidéo de l'Ain à visionner en HD que j'ai réalisé ce dimanche avec un nouveau matériel pour tester l'image. Vous pouvez rajouter une dizaine de mètres cubes pour avoir le niveau réel aujourd'hui. Que le bal commence !!!

Rivière d'Ain, une semaine avant l'ouverture. from Nicolas Germain Fly Shop on Vimeo.

dimanche 8 mars 2015

Mes premières morilles de cette année 2015

Les premières ! RIMG0233.JPG

Lire la suite »

vendredi 6 mars 2015

Triste et terrible vision sur le center parc de Poligny

:-(

Lire la suite »

mercredi 4 mars 2015

Le nylon, ce tueur invisible.

Merci de faire un effort...
 

Lire la suite »

lundi 2 mars 2015

Un 1er Mars à rester aux abris.

A.G et cinéma ! RIMG0225.JPG

Lire la suite »

jeudi 26 février 2015

Une belle récompense.

Un retour client qui fait plaisir...Lac_Srobel_Tricochamois2.JPG

Lire la suite »

mercredi 25 février 2015

Le passage obligé des pêcheurs de la haute rivière d'Ain !

Vous ne le regretterez pas ! ;-)

Lire la suite »

lundi 23 février 2015

Salon de la pêche de St-Etienne - SA.NA.MA 2015

Un superbe salon...RIMG0209.JPG

Lire la suite »

vendredi 20 février 2015

Les films du Rise 2015 (2)

Une nouvelle bande annonce d'un des films projetés au Rise le 1er Mars à Champagnole. Celui là, il me tarde de le voir. Il est la résultante d'une symbiose entre le pêcheur et sa rivière. Vous savez à quel point je suis attaché à cela. La passion de la pêche oui, mais avant tout l'attachement à "sa" rivière et à la terre. Matthias Parre nous emmène sur sa rivière, celle qu'il aime plus que tout. Je suis certain qu'à travers ses images, on  va ressentir ce lien très fort qu'il a pour la Dordogne. La bande annonce en tous les cas nous le fait deviner. Impatient d'en voir un peu plus...

Pressez-vous, il reste quelques dizaines de places disponibles, mais les réservations se sont accélérées à l'approche de la date.

mercredi 18 février 2015

Médias, professionnels, à l'aide !

Il faut que tout le monde s'y mette !

Lire la suite »

mardi 17 février 2015

Dordogne, Dessoubre, la Rigotte, les catastrophes s'enchaînent !

Une ennième catastrophe sur une rivière française...

Lire la suite »

- page 1 de 87