Nicolas39 - Pêche à la mouche

La pêche à la mouche sur le blog de Nicolas Germain, un Jurassien amoureux de sa rivière,la Hte rivière d'Ain.
La page Facebook du magasin la détente à Champagnole

Accès au Fly Shop Carte de pêche fédérale du Jura Suivez-moi sur facebook Le Fly Shop sur facebook

dimanche 21 mai 2017

Bon séjour aux touristes pêcheurs !

Vous êtes très nombreux à être arrivés dans la région de Champagnole ce week-end pour la semaine à venir. D'autres pêcheurs arriveront pour gonfler les rangs des "touristes pêcheurs" en milieu de semaine pour profiter du pont de l'ascension. La météo sera bonne, la rivière aura un niveau d'eau idéal. Que demande le peuple. 

Si je me permets cet article, c'est que je vois dans la presse et ailleurs un vent d'optimiste un peu trop soutenu à mon goût. Sans tout remettre en cause, il faut quand même rappeler que la rivière d'Ain reste très fragile. Il faut dire les vérités et ce n'est pas mon acitivité commerciale liée à la pêche qui m'en empêchera. Il n'y a pas si longtemps je mettais cet article en ligne il me semble. Je suis moi aussi favorable au développement du tourisme pêche, mais parfois, certains discours trop lisses me gênent, me heurtent. Ils sont néfastes vis à vis de nos élus à mon avis. A croire que sur la haute rivière d'Ain, tout va bien.

Pour souvenir, plusieurs procédures sont en cours sur des systèmes d'épurations défaillants. D'ailleurs, notre AAPPMA (Crotenay) était en audience la semaine dernière au tribunal de Dole. Une façon pour nous de se rendre compte qu'on nous prend sincèrement pour des guignols...Véolia toute puissante manie tout cela à sa main...Avec les élus locaux dans leur sillage. La rivière ne peut compter que sur elle pour se défendre, j'en ai bien peur. Par le fait, quand je lis dans la presse locale du jour que tous les voyants sont au vert sur la rivière d'Ain autour de Champagnole, j'ai l'intime conviction que ce n'est pas vraiment la vérité. 

Quoi qu'il en soit, je souhaite un agréable séjour à tous les pêcheurs qui viendront nous rendre visite sans oublier de faire passer par le biais de cet article quelques conseils pour sauvegarder ce qui peut l'être encore.

•Pour rappel, l'ombre commun est protégé par arrêté préfectoral sur notre rivière. Sa pêche "volontaire" est donc interdite. Si toutefois vous en prenez un par inadvertance, remettez-le à l'eau de suite sans le manipuler ou encore pire, faire des photos.

•Les truites sont encore nombreuses sur l'amont de la rivière, beaucoup moins sur l'aval. De mon point de vue, le prélèvement est fortement déconseillé sur ces linéaires malgré l'autorisation légale de 3 truites par jour. Ces prélèvements mettent encore plus en péril le peu de population qui a réussi à passer les deux dernières périodes estivales.

L'Ain reste une formidable rivière oui, mais fragile, très fragile, voire même en sursis. Respectez là ainsi que les êtres vivants qui la peuplent. Merci. 

Pour finir, je vous souhaite autant de chance que j'ai pu en avoir aujourd'hui avec les truites.

Une superbe combattante qui nage encore dans les eaux de la rivière d'Ain.

P5210002.JPG

vendredi 19 mai 2017

Waders Hodgman.

Comme vous l'avez peut-être remarqué sur des photos récentes, j'ai, pour cette saison 2017, changé de "garde-robe". Effectivement, pour les chaussures et les waders, je suis passé en Hodgman.

Hodgman est une société américaine née en 1838 à Framingham dans le Massachusetts. Elle est propriétée du groupe Pure Fishing depuis 2011. C'est une très grande marque reconnue aux US et dans le monde. En France, beaucoup moins. Le lancement d'Hodgman dans le pays est récent.

Nous avons la chance avec mon fils d'être équipés avec les waders de la marque. Nous avons opté  pour les Hodgman Aesis Sonic. On est là sur un très beau produit. C'est un waders sans couture le long de la jambe pour éliminer le risque de fuite des zones abrasives. Il est en 4 couches sauf aux jambes où là il y a 5 couches. D'ailleurs, dès la première prise en main, on ressent la qualité immédiatement au touché.

Ces waders possèdent également un système de bretelles pour transformer les waders en taille haute sans enlever les bretelles. Pratique.

A ce jour et après un très gros mois d'utilisation, nous en sommes vraiment très content. Mais comme pour les chaussures il faudra voir à l'usage. C'est un peu ça qui dicte le fait que l'on est sur un produit fiable ou non.

Autre très gros avantage chez Hodgman, c'est un grand choix de tailles. Il est plus important que ce que l'on a l'habitude de trouver. Du S, M, L, XL et XXL. Mais le plus, c'est que du M au XXL, vous avez la possibilité de prendre l'option "king" ( Pour les costauds du ventre, ce que j'ai pris ;-) ) ou l'option "Tall" pour les personnes de grandes tailles (ce qu'a pris mon fils). En conséquence, on possède pour le coup un waders bien plus confortable et qui se marie au mieux avec notre physique qui n'est pas toujour dans la "normale".

Je vous laisse maintenant avec cette vidéo traduite pour compléter mes propos. Si toutefois vous voulez acheter un produit Hodgamn, sachez que c'est possible chez Pêcheur.com par exemple => Produits Hodgman.

lundi 15 mai 2017

L'histoire d'une truite (37)

La nymphe à vue est un mode de pêche bien à part. Être dans l’obligation de voir le poisson pour tenter de le prendre vous amène parfois à dériver un peu de votre objectif premier. Avec les années qui passent, je deviens de plus en plus un contemplatif. J’ai cette impression permanente qu’il me reste tant de choses à apprendre. La truite sauvage est un poisson qui me fascine pour bien des raisons. J’ai, malgré 31 ans de pratique, tellement de questions sans réponses sur son comportement, ses habitudes...C’est pour cela qu’il est bon parfois de ne pas être un acharné du résultat, de la performance et qu’il faut savoir se fondre dans le milieu pour observer, comprendre et apprendre.

C’est ainsi que je me suis retrouvé un après-midi par temps assez couvert au bord de l’eau. Alors que je progressais tranquillement le long de la berge bien au sec, j’ai fait fuir un très joli poisson par maladresse. Une réelle gaffe car c’est un poisson que je connais depuis l’ouverture pour l’avoir déjà tenté au moins 4 fois pour autant d’échecs. Mais, comme parfois, je devais être dans mes pensées de pêcheur heureux d’être là sans être concentré sur les truites elles-mêmes. Oui, je ne cours plus après les truites comme j’ai pu le faire par le passé. J’apprécie avant tout le moment présent à sa juste valeur en profitant de ce qui m'entoure. Quoi qu’il en soit, la truite était partie ! J’ai donc continué ma progression en remontant la rivière. Les hirondelles se faisaient de plus en plus présentes. Je dois dire que j’en ai vu un gros paquet ce jour-là. Bien plus que l’an passé au même endroit. Elles n’étaient pas là pour rien, l’éclosion débutait. Des mouches volaient ici où là, la plupart étaient des grises à corps jaune comme on dit chez nous.

J’ai eu l’idée de monter voir une berge beaucoup plus en amont d’où j’étais. Je voulais observer le comportement de certaines truites que je connaissais lors du démarrage de l’éclosion. Après dix minutes de marche rapide (oui, ça m’arrive encore d’aller vite !), je suis arrivé sur ma berge. C’est en fait un petit linéaire où la rivière vient lécher une bordure de saules. Le courant principal se fait plus sur le milieu, mais à cet endroit, il y a des plaques où les truites viennent régulièrement depuis que je me promène sur cette rivière. Je n’avais pas l’intention de pêcher, juste d’observer. Je le fais très souvent l’automne mais moins en saison. Et pourtant, c’est très instructif. D’autant plus que les truites n’ont pas tout à fait le même comportement durant la période de non pêche que maintenant.

Quoi qu’il en soit, je me suis planqué dans un bouquet de saules en me disant que si j’étais une truite, je viendrais par là pour m’engloutir quelques éphémères bien dodues. Immobile, la canne hors de portée, j’étais en entente d’action pendant que les hirondelles, elles, ne faisaient pas semblant ! Les mouches dérivaient de plus. Après quinze minutes d’attente, une première truite arriva sur zone. Un poisson d’environ 45cm. Tranquille la truite. Elle s’est posée deux mètres en amont de moi et à environ la même distance de la berge. Les mouches lui passaient au-dessus de la tête. Cela la laissait indifférente. Moi qui pensais qu’elle était venue là pour casser la croûte. Cinq minutes plus tard, un autre poisson, plus petit, environ 30-32 cm. Lui, il s’est mis pile devant moi à 50 centimètres de la berge, autant dire que je le voyais plutôt super bien. Très nerveuse cette truite. Elle ne tenait pas en place, toujours à regarder à gauche, à droite…Est-ce-qu’elle me voyait ? Aucune idée. En tous les cas, elle est restée là, tout près de moi.

Ce qui est certain, c’est que cette truite plus modeste était venue là à cause de l’éclosion en cours. Ce qui allait se passer m’a juste laissé de marbre. Après quelques minutes à gesticuler dans tous les sens, elle s’est stabilisée. Puis, elle est venue à la surface pour enfin s’intéresser aux mouches qui dérivaient très nombreuses et en rangs serrés. Mais pas pour gober, non ! Pour inspecter ! Oui, je pense qu’elle est venue « mater » les 20 ou 30 premières mouches en venant jute sous la surface, à presque les toucher mais sans les prendre. Elle ne faisait que regarder. Incroyable. Et puis, après cette première salve d’inspection, elle a commencé à les gober. Une à une et de plus en plus intensément. A croire qu’il fallait qu’elle se rassure avant de manger. Je n’avais jamais vu un tel comportement. L’autre poisson pendant ce temps lui n’a pas bougé une écaille. Des centaines de mouches lui sont passées au-dessus de la tête, rien. Pas un signe d’intérêt.

J’ai regardé mes deux compagnes durant 1h30. J’étais bien, je prenais du plaisir. Et puis, j’ai éternué de façon disons démonstrative ! Les deux sont parties de suite ! Il était temps pour moi de reprendre ma pêche après ce petit intermède.

Ben du coup, l’heure avait bien tourné. Je suis donc allé direct l’endroit où j’avais fait fuir le premier poisson vu en début de partie de pêche. J’avais mon idée en tête car, comme je vous l'ai déjà dit, c’est un poisson que j’avais déjà tenté plusieurs fois sans succès. Arrivé sur zone, je me suis mis à plat ventre et j’ai progressé ainsi. Dès que j’ai passé la tête de la berge haute, j’ai vu ma truite. Un superbe poisson de plus de 55cm. Il était de nouveau là, tout près de moi, serein. J’avais toujours mon fidèle gammare JFD-14 au bout de ma pointe. Bien conscient que j’avais déjà essuyé de nombreux refus avec cette bestiole, j’ai malgré tout retenté ma chance. Et là, un truc juste inimaginable. Elle est venue à la rencontre de la nymphe à la descente de celle-ci. Elle était de dos quand elle a pris. J’ai vu les ouïes s’ouvrir, j’ai ferré ! Loupé ! Ha la grande classe Germain, bravo ! Un poisson que je suis depuis des semaines. Rhooooooo. Le fait d’être couché m’a rendu plus lent au levé du bras, du coup, j’ai ferré dans le vide une fois que le poisson avait recraché. Cette truite a pris comme un alevin qui n'avait jamais rien vu. La seule différence avec toutes mes autres tentatives, c’est que j’étais totalement invisible pour elle cette fois-ci. C’est en tous cas ma conclusion. Rien à voir avec la nymphe au final.

Je suis resté là en rigolant de mon échec. Et puis bien allé, un autre poisson à peine plus petit est venu sur le même poste juste après. Exactement au même endroit. Quand ça veut réussir…

Je ne me suis pas fait prier. J’ai relancé mon petit gammare et la truite, comme la précédente, est venue le cueillir comme une fleur ! Par contre, là, j’ai appuyé mon ferrage, pendue !  Truite de début de saison pris dans l’eau froide, une masse pleine de muscles et très en colère ! Un combat vif et énergique. Magnifique ! Cette truite a été la conclusion de ma partie de pêche où au final, j’aurais trempé ma nymphe moins de deux minutes dans l’eau, mais que de plaisir j’ai pris ce jour-là.

37.JPG

jeudi 11 mai 2017

Procurez-vous le film Blue Fin Tuna on the Fly !

Vous avez peut-être découvert le Teaser de ce film de pêche en eau salée lors du Rise Festival 2017. Ce fut mon cas. Et forcément, j'avais une énorme envie de voir la suite. J'ai enfin pu visionner le 52 minutes durant le week-end et sincèrement, il faut dans tous les cas vous procurez ce film fantastique.

Greg, Thomas et leur bande de copains vous proposent des images exceptionnelles tournées sur les côtes françaises à la recherche du thon rouge. Ils nous font vivre des actions de pêche qui vous ferons rêver. Sincèrement, c'est une magnifique réalisation.

Je vous invite vivement à vous rendre sur le site de BFT média pour commander à votre tour ce film fabuleux ! => Blue fin tuna on the fly - dvd version hd.

Et si vous n'avez jamais vu le Teaser, le voici.

Teaser BFT Média - Blue Fin Tuna on the Fly from BFT MEDIA on Vimeo.

mercredi 10 mai 2017

Thibaut chez Hardy (3)

Un court billet pour vous informer de la mise en ligne du troisème article de mon fils sur le blog du Team Hardy France. Cliquez sur le lien suivant, merci pour lui => Thibaut chez Hardy, article 3

dimanche 7 mai 2017

Mon Blog a dix ans !

Dix ans...Dix années que je tiens ce blog, ce n'est pas rien tout de même. Pour parler chiffres, c'est près de 1200 articles. Près de 8500 commentaires laissés par vos soins et plus d'un millier de visiteurs par jour de moyenne. Juste incroyable.

J'ai toujours tout fait seul. J'aime écrire, j'aime partager mes quelques connaissances, et vous conter mes aventures. J'aime prendre des photos et réaliser des vidéos. J'aime aussi sensibiliser le monde de la pêche à la détresse des milieux aquatiques. C'est pour moi très important. Depuis quelques années, seul mon ami Anthony participe de temps en temps via des fiches de montage de mouches. Je n'oublie pas les deux Fred qui dans l'ombre sont toujours là pour me rendre service en cas de besoin dans des domaines (informatique et graphisme) que je ne maitrise pas. Merci à tous les trois. Merci également à mes partenaires qui me font confiance, JMC, Le camping de Boÿse, Le réservoir du Martinet, Marc Van Leynseele, FlyFishing Europe, Le SC FlyShop, EM Fishing, La Détente et Hodgman. Le dernier merci sera pour ma chérie et mes trois enfants car tout cela prend beaucoup de temps. Merci à vous pour votre patience et votre compréhension.

C'est très long et court à la fois 10 ans. Je prends énormément de plaisir à rédiger mes articles, à échanger avec les lecteurs de ce blog. J'ai bien pris conscience, et je le vois à travers les statistiques et les messages que je reçois régulièrement, que ce support est très lu, très suivi. Et pas seulement par les pêcheurs. J'essaie donc d'être à la hauteur sans toutefois me prendre la tête plus que ça. Malheureusement, il n'y a pas que des bons côtés, cela serait trop simple. Les critiques fusent régulièrement. Mais de cela je m'en contre fiche. Par contre, certains se permettent alors que parfois on ne se connait même pas de me dire ce que je dois écrire ou ce que je ne dois pas écrire dans mes articles.

Alors à tous, et en particulier aux personnes et autres instances qui ont agi de la sorte, ce Blog est un espace personnel intitulé "un jurassien amoureux de sa rivière, la hte rivière d'Ain". Que les choses soient très claires une fois pour toutes, ma parole n'engage que moi. C'est celle d'un pêcheur à la mouche passionné de la rivière d'Ain, rien de plus. En aucun cas j'écris en tant que président d'AAPPMA ou encore en tant qu'administrateur de Fédération Départementale. Non, je suis libre de m'exprimer comme bon me semble. Je tiens à cette liberté de parole plus que tout. Si cela venait à poser des problèmes, je suis prêt à l'entendre et je prendrais le cas échéant les décisions qui s'imposent concernant mes fonctions actuelles. Cela ne me pose aucun souci particulier. A bon entendeur. 

Pour revenir à des choses plus joyeuses, merci à toutes les personnes qui m'ont envoyé un petit texte à l'occasion de cet anniversaire, pour ces 10 années passées ensemble sur la toile. C'est vraiment super gentil. Ces retours m'ont sincèrement touché. Et finalement, je ne retiendrais que ce positif pour me donner l'envie de continuer encore de nombreuses années à partager avec vous tous. Merci pour votre fidélité, merci pour tout.

Voici les retours qui m'ont été fait. Bonne lecture.

 

Bonjour Nicolas,

Ton blog m'a apporté une meilleure connaissance des pêcheurs à la mouche dont je ne fait pas partie (peut-être un jour), cela permet aussi de voyager un peu. Mais le plus important, c'est l'état général de nos rivières en France et ailleurs, sans ce blog, je ne me serais jamais douté à quel point nos rivières sont à l'agonie. Longue vie à ton Blog.

Un fidèle lecteur.

Bonjour Nicolas,

Je suis votre blog depuis pas mal d'années maintenant.

Ce qu'il m'apporte au quotidien, c'est l'évasion! Il me permet de m'évader justement de ce quotidien, moi qui habite Paris. Un petit passage sur votre blog et je retrouve les paysages, les rivières et les truites du Jura que j'aime tant et que je m'empresse de retrouver dès que je le peux durant les week-ends et vacances en me rendant dans la maison de vacances familiale se situant au bord de la Loue.

Continuez !

Romain.

Ton blog a été (il y a déjà quelques années) le déclic pour moi de voir d'autres horizons que ceux des petites rivières du Morvan....

Il m'a juste donné l'envie et quelquefois à présent le besoin "d'errer" le long des belles rivières que tu sais si bien décrire...

Tous les moments, les instants que je passe là-bas, je te les dois en partie...Alors comment ne pas continuer à suivre tes aventures...Je ne te serais jamais assez reconnaissant!!!

Tous les jours, comme on prend des nouvelles d'un ami, je te suis!!! Le blog, les réseaux sociaux....c'est (presque) une addiction!!

Ton implication est sans pareil....alors, Grand Chapeau Monsieur Nicolas.......et.......pourvu que ça dur!!!!!!......

Au plaisir d'une rencontre....

Au plaisir de te suivre et bien sur....Enjoy!!!!

;-)

JiS

Alors pour moi, si je remonte à l'origine (2007), la création de ton blog correspond à la période où je débutais à la mouche.
Ca correspond aussi à la période inoubliable de Mouche-fr, des meetings jurassiens auxquels j'ai participé, les glurnes, le glampion, les rencontres improvisées sur la Cuisance,...
Le fil conducteur de tout ça, c'est le partage ! D'une manière directe ou indirecte, ça m'a permis de progresser, de faire des rencontres (les plus fidèles amitiés à la pêche sont nées de cette époque !).
Ton blog fait perdurer cet état d'esprit d'échange et de partage et ça fait du bien !
De plus, tu es un des rares dans le petit monde de la pêche à t'intéresser aux problèmes de pollution des rivières (avec Pêches Sportives).
C'est pour ces raisons que je continue à te suivre.
Merci pour ton investissement ! Bonne continuation à toi et au plaisir de se croiser au bord de l'eau cette année ! ;-)

A+
Nicolas (de Besac ;-) )

Bonjour Nicolas. Ton blog est pour moi une fenêtre sur la nature, et notamment ta rivière, au milieu de mes journées de boulot. J'habite à Dole où la Loue n'a plus de première catégorie que le nom .Il me faut donc remonter jusqu'à Arbois ou Port Lesney pour retrouver des rivières dignes de ce nom, et je n'en ai guère le temps (3 ou 4 sortie l'an dernier :-( ). Merci de me faire rêver! Très amicalement.

Bonsoir Nicolas,

Ce que m'apporte ton blog ?

Le plaisir d'avoir des nouvelles régulières d'une rivière et d'une région que j'aime beaucoup et que malheureusement je ne peux plus visiter comme je le voudrais.

Suivre le combat du grand défenseur de la haute rivière d'Ain que tu es.

Merci à toi et bonne ouverture.

Amicalement.

Eric

Bonjour Nicolas,

On ne se connaît pas mais, je regarde régulièrement votre site, continuez, c'est super.

Bonne continuation.

Nicolas,

J’ai pris l'habitude de suivre ton blog depuis sa création pour différentes raisons, aussi bien pour le fond que pour la forme.

Sur le fond, j'apprécie ton analyse pertinente du monde de la pêche en allant de la gestion des rivières jusqu'au comportement des pêcheurs. J'aime ton regard et tes sorties sur ta chère rivière d'Ain, tes souvenirs d'André Terrier (qui m'a aussi fait découvrir la pêche à la mouche à travers Destination Pêche !) et ton ouverture vers les autres pêcheurs d'exception que tu nous fais découvrir, et beaucoup d'autres choses encore.

Sur la forme je trouve tes textes très bien écrits, enrichis par de superbes photos (qui ont un style particulier : le tien) qui rendent ce blog selon moi comme la référence en terme de pêche à la mouche.

Merci pour ces 10 années de partage qui m'ont enrichi énormément. Je te souhaite encore de nombreuses décennies d'aventures au bord de l'eau.

Fabien

Pour les 10 ans de ton Blog.

J'aurai pensé qu'il existait depuis plus longtemps, comme le temps est élastique. Il m'a apporté beaucoup, même quelque fois un refuge. T'as plus le choix pour un deuxième tour de piste.

Christophe.

Nous qui n’avons, où ne prenons pas le temps de parcourir les rivières, mon frère Ludo et moi.

Nous te remercions pour tous ces instants magiques, ces paysages à travers ton blog !!!!

Et pour ce qui me tiens particulièrement à cœur : la protection de Dame Nature …… GRAND MERCI ET LONGUE VIE. Christian

Salut Nico,

Quelques lignes pour te dire que ton blog est le meilleur que je connaisse. Tu réussis à retranscrire ta passion, tes joies, tes doutes, tes coups de gueule, tu parles vrai, et tout ça avec une humilité qui force le respect. On ne s'est rencontré qu'une fois, tu nous as accueilli chez toi et payé un coup à boire, on est allé un peu à la pêche avec Thibaut, c'était calme, simple et vrai. Tes interviews sont un régal à lire et ton article sur la nymphe à vue est de loin le meilleur que j'ai jamais lu, celui qui m'a fait comprendre des choses. On a déjà été en désaccord sur certains sujets (pas beaucoup) mais justement, j'admire ta capacité à construire une discussion argumentée et raisonnée, à l'heure où les prises de tête sur les forums et réseaux sociaux sont quotidiennes. Je souhaite encore une longue vie à ton blog et espère te recroiser un jour au bord de l'eau. Merci pour toutes ces découvertes, tu portes haut et fort les couleurs du développement de la pêche à la mouche en France.

François

L'expérience, les conseils d'un pro … les produits du Fly Shop … Merci Nicolas. Que du bonheur.

Lefèvre.

Merci pour ces magnifiques reportages sur notre magnifique région ! De jolis coups de gueule, des paysages sublimes. Merci de nous faire vivre au quotidien tes aventures, tes ballades et tes rencontres humaines ou piscicoles.

Yannick

Coucou Nico!

C’est dur quelques lignes pour raconter tout ce que nous apporte ton blog !

On va commencer par la relation père /fils et le ’petit’ qui devient de plus en plus fort, un bon gamin ! Tout ce que chaque père rêve!

La relation forte que tu as avec ’ta’ rivière et l'implication que tu as pour tous les milieux aquatiques! Un exemple pour tous!

Et puis le partage! Tu vends mais tu expliques avec tes fiches montages tous tes modèles. Je ne sais pas si tu à la fibre marchande !

Bravo tu es un bon gars! Et je suis honoré de te ’connaître ’, merci semble bien peu pour tout ce que ce blog nous apporte J

Did

Bonjour Nicolas

En ce qui me concerne, je crois que ma première visite sur le blog date d'il y a 7 ou 8 ans maintenant.

A l'époque, j'avais jeté un œil attentif à un article où tu parlais des sorties avec ton fils, car je vivais la même chose avec l'ainé de mes garçons et je trouvais le parallèle intéressant ( même âge pratiquement ). Le mien a malheureusement jeté l'éponge depuis mais moi je suis devenu accroc et ma lecture quotidienne est un point de ma journée dont je ne passerai plus.

Au-delà de ce premier contact, j'ai adoré la grande générosité de tes articles, que ce soit pour divulguer tes astuces techniques, tes mouches bien sur, tes interviews, les hommages aux grands (André TERRIER évidemment, Norbert MORILLAS, et tous les autres qui ont construit une génération de Moucheurs ) Allez je stoppe là sinon j'y passe l'après-midi !

Merci encore pour ces 10 ans donc, très bon anniversaire au BLOG et à dans 10 ans pour fêter le 20 éme !!!

Ps: seul regret, il faudra quand même qu'un jour je me décide à bouger un peu vers la Haute, la voir autrement qu'en photo !!

Eric

Bonsoir Nicolas,

Comme nous en avons discuté en message privé sur Facebook, en consultant ton blog, cela m'aura permis de retrouver notre guide de pêche à Champagnole, avec à l'époque sa voiture rouge sans permis.

Amicalement, Francis

Quand j'avais 10 ans je voulais pêcher tous les jours et j'étais passionné par tout ce qui tournait autour de la rivière. Aujourd'hui, 53 ans plus tard, rien n’a changé et dans tes récits et actions, je me revois. Continues bien de te battre pour ta rivière.

Jeff

Salut Nico.

10 ans déjà que je tape Nico39 tous les jours (Des fois plusieurs fois par jour) sur tous les ordis qui passent à ma portée. Serais-je devenu Nico39 addict ? Tant pis ce n’est pas très grave et je n’ai pas l’intention d’arrêter …

Je trouve tout sur ton blog : des histoires, des techniques, des personnes, du matériel, la hauteur des rivières, la météo … et même le resto pour aller casser la croûte.

Par contre tu m’énerves un peu. Quand je rentre de la pêche où j’ai fait une bredouille et que je vois que pendant le même temps tu as fait 2 ou 3 poissons (dans le pire des cas).

Quand j’ai communiqué avec toi au début, je l’ai fait d’une manière anonyme, un peu par jeu et aussi pour me protéger par rapport à mon job. J’avais choisi « Cormoran végétarien » en associant les qualités de l’oiseau noir au no kill que nous pratiquons. Mais vu mes performances à la pêche j’ai vite compris que c’était prétentieux et j’ai désormais opté pour « Loser 39 » qui me convient tout à fait même si tes conseils ont depuis été fructueux.

J’apprécie beaucoup ton blog et c’est toujours avec beaucoup de plaisir que je te lis.

Bon anniversaire Nico. Continue prends soin de toi de ta famille ne change rien.

Loser39.

Nicolas,

En quelques mots, voici ce que m'inspire ton blog...

Les récits de tes sorties au bord de l'eau me permettent de pêcher "par procuration"...En effet, n'ayant quasiment plus de temps à consacrer à cette passion qu'est la pêche à la mouche, la lecture de tes écrits me permet de m'évader au bord de cette magnifique rivière que tu as la chance de fréquenter tous les jours...

Ton histoire avec André TERRIER (que tu racontes très bien d'ailleurs) me replonge dans mon enfance quand je ne manquais pas un épisode de "destination pêche" pour regarder avec admiration ce bonhomme que j'ai l'impression d'un peu mieux connaître grâce à toi.

Enfin, parcourir ton blog, c'est découvrir cette relation privilégiée que tu as avec ton fils...et qui doit faire envie à de très nombreux papas dont je fais partie...

Bref, j'ouvre ton blog de manière quasi quotidienne avec l'assurance de passer un bon moment...Un GRAND MERCI pour ça.

Ludo

Bonsoir Nico,

Ce que m'apporte le blog ?? Ho là là, beaucoup de choses !

D'abord c'est un disciple d'André qui le tient et ça, je ne pouvais qu'apprécier ! Je peux affirmer que le disciple est à l'aune du maître ! Donc et en premier lieu ce que j'apprécie c'est "mes années Terrier" les années où je pêchais entre autres Seille et Drouvenant, dans l'Ain (Trabot / sous Villars / Chatillon chez l'Yvonne , aux sapins etc ...)

Ce qui me plaît aussi c'est "histoire d'une truite" bien racontée, du suspense, une approche délicate c'est digne de Léonce de BOISSET, (écrit le soir) et de bien d'autres raconteurs d'histoires de pêche dont j'ai les ouvrages : j’adore. Je me souviens particulièrement une histoire où vous comparer l'approche d'une truite à une approche amoureuse ! (ce fut mon ressenti comme on dit maintenant). Tout ce qui se passe AVANT et presque aussi jouissif. On s'y croirait.

Quelles leçons de pêche ..... Quand je vois certains disciples de St Pierrre, nos confrères donc, aborder la rivière !

Enfin les superbes vidéos !! Rien à voir avec les premières. Quels progrès cinématographiques à la mesure de la patience apportée, et j'admire la pugnacité pour y arriver ! Les longues heures passées à filmer, pour trois quatre minutes. Mais quelles 3 / 4 minutes !

Les interviews de figure de la pêche j'aime bien aussi.

Et puis ce que j'apprécie c'est la "philosophie" de la pêche développée dans ce blog, de plus je crois que vous n'avez pas d'oeillères, que vous respectez les pêcheurs en leur expliquant bien vos points de vue, expliquer, expliquer et encore expliquer ..... il en restera toujours quelque chose, une idée, un point de vue, qui pourra être appliquée quelque temps après (je sais de quoi je parle ! ). Je pêche surtout en sèche ( 5 / 6 modèles me suffisent amplement avec 1 / 2 fourmis ...... même si j'en ai beaucoup plus dans ma boite ! ) Je ne monte plus mes mouches alors le fly shop pour quelques-unes c'est bien.

Maintenant que nous réserve l'avenir ? Bien dubitatif à la limite du pessimisme. Heureusement qu'il y a des gens comme vous pour défendre nos belles rivières. Continuer ainsi sans découragement. Il faut continuer votre oeuvre en souvenir de TT.

Je vous souhaite un bel avenir et de nouvelles responsabilités dans le beau monde de la pêche je suis sûr qu'à mon âge (70 ! déjà) TT y serait parvenu et aurait encore beaucoup fait.

Vous en êtes l'incontournable relais.

MERCI BEAUCOUP.

Ps : Félicitations pour votre parcours depuis l'adolescence et pour ce qu'est devenu "le petit garçon aux bottes jaunes"

Bonjour Nicolas,

En réponse de votre article sur le dixième anniversaire de votre blog, voici mes quelques mots que je souhaite partager.

Je viens de renter d'une semaine de pêche sur l'HRA à Champagnole où j'ai péché peut-être les plus beaux poissons de ma vie, tous bien gras et en très bonne santé et c'est grâce à vous à travers de votre blog que j'ai pu découvrir ce coin magique. Mon seul regret pendant le séjour : Le soir de mon dernier jour de pêche, en quittant mon secteur du jour, j'ai vu la voiture rouge "Nicolas Germain Fly Shop" garée au bord du champ. Puis, dans le rétroviseur, j'ai aperçu un homme à 200m arrivé à l'autre bout du champ pour rejoindre la rivière et je me disais "si seulement je n'avais pas mis dix piges pour enlever mes waders, ce qui aurait complété un excellent séjour de pêche....J’attends la prochaine occasion pour vous remercier en personne.

Votre esprit est un véritable bouffé de fraîcheur.

Andrew Li

Bonjour Monsieur Germain.

Je tenais par ces quelques mots à vous dire merci pour la rédaction de votre blog que je suis quotidiennement. Merci pour toutes les informations que vous dispensées à tous les amoureux de la pêche. Merci aussi de nous faire partager les émotions que vous ressentez au cours de vos parties de pêche et au bord de l’eau. Sans oublier les rencontres de personnes que vous nous avez fait découvrir au cours de ces 10 ans. Merci aussi pour ces magnifiques photos notamment celles des poissons qui sont faites sans dommages pour la remise à l’eau.

Depuis le début de ce blog, les bottes jaunes de votre fils doivent maintenant afficher une taille 48 mais il n’y a pas que ses pieds qui ont grandis et c’est avec un grand bonheur que j’ai pu lire les commentaires qu’il fait pour la marque Hardy dont il est devenu l’ambassadeur.

La qualité de l’eau et le peuplement de nos rivières se sont dégradés en 10 ans mais la qualité de votre blog n’a pas souffert. Bien au contraire vos prises de conscience et votre engagement méritent le respect et la considération.

J’espère par ces quelques lignes, avoir exprimé la joie que j’ai de lire vos écrits. Je souhaite une longue vie à votre blog.

Bernard Pichon.

Merci pour ces dix belles années !

10.jpg

jeudi 4 mai 2017

Observations de mortalités sur la rivière d'Ain.

Les vieux fantômes seraient-ils (déjà) de retour ? Il n’y a pas si longtemps, j’étais tout heureux de vous annoncer que la rivière d’Ain se portait pas trop mal. Que les signes avants coureurs sur une future catastrophe comme l’an passé étaient absents. Oui, mais voilà, la pluie a fini par tomber. Avec les ruissellements qu’elle a engendré, une concentration plus importante des divers polluants est certainement présente dans les eaux de la rivière depuis quelques jours. On rajoute à cela le "bon sens paysan". Attention, je ne mets pas tout le monde dans le même panier, mais quand un soir, en rentrant du boulot, j'assiste à un épandage de lisier le long d'un bief, affluent direct de l'Ain, la veille du premier jour de pluie annoncé depuis des semaines, j'ai de sérieux doutes sur ce fameux "bon sens paysan". Je ne vous fais pas de dessin quant à la destination d'une partie de ce lisier le lendemain sous la pluie !

Il se trouve justement que je reçois de nombreux messages ces derniers temps pour signaler ici ou là des poissons mycosés. Des ombres, des truites…Cela ne peut pas être un hasard.

Merci aux pêcheurs qui se reconnaitront. Des poissons mycosés ont été vus sur tout le linéaire, de Sirod en passant par Champagnole en allant sur Montigny et plus en aval. Aucun secteur n’échappe à ce triste sort. A ce jour, c’est quelques poissons. J’espère que cela restera anecdotique, mais j’ai bien peur que cela soit le contraire. Pour information, j’ai transmis toutes les données que vous m’avez envoyé à qui de droit. Photo à l’appui quand j’en ai.

De mon côté, je n’avais encore rien vu jusqu’à ce lundi 1er Mai. J’ai malheureusement fait une rencontre macabre avec une truite sans yeux agonisante et qui se laissait mourir. Je l’ai sorti de l’eau pour l’achever. Ses deux orbites étaient vides. Elle a du souffrir le martyre cette truite. J’ai écourté ma partie de pêche, écœuré. Les maux sont toujours les mêmes, rien ne changent. Rien ne changera ? Notre AAPPMA est convoquée pour une audience en tant que victime sur des faits de 2014 à propos de la lagune du village. A ce jour, rien n'a bougé. 3 ans après. On verra ce qu'il en sortira. Je me souviens du président du Conseil Général du Jura nous demander en A.G de Fédération d'éviter les plaintes. Mais si après tant d'années à dénoncer, que rien ne se passe, on fait quoi Mr Pernot ?

Moi, tout ce que je peux vous dire, c'est d’éviter de conserver les truites qui passent au travers. Quand on voit une personne qui se noie, on évite à mon avis d'appuyer sur sa tête, on tente plutôt de lui tendre la main pour l'aider. Alors pour les personnes qui gardent encore leur poisson sur la rivière d'Ain, c'est à vous de voir si vous voulez en finir rapidement avec le noyé ou si vous voulez lui donner un infime espoir. Le temps; sait-on jamais, que des solutions soient trouvées pour améliorer les choses.

Il faut malgré tout ces évènements tenter de rester optimiste même si c’est très compliqué. Mais je confirme mes premières observations, la reproduction a vraiment bien fonctionné. On peut voir de nombreux alevins de l’année. Et rien que pour ça, il faut garder espoir non ?

De nombreux alevins de truites cette année.

al1.jpg

mardi 2 mai 2017

Zoom sur la canne à mouche JMC PRESTIGE.

Un petit bijou de canne à mouche...

Lire la suite »

dimanche 30 avril 2017

Retour sur les actions du samedi 29 avril.

Un petit retour sur la journée d'action du samedi 29 avril initiée par le collectif SOS Loue et rivières comtoises. Plusieurs lieux de rendez-vous avec barrages filtrants et informations aux passants. Pour le Jura, le point de rendez-vous était à St Claude. La Bienne a bien besoin de tous les soutiens possibles. Une fois de plus, une petite trentaine de passionnés et surtout de motivés ont répondu présent à l'appel du président de la biennoise, Charles Varenne. Quand on connait le nombre de pêcheurs que drainait la Bienne il n'y a pas si longtemps, c'est difficilement compréhensible d'être si peu. Bref, les présents ont fait le travail. Un grand bravo à vous tous.

Pour l'occasion, nous avons aussi distribué avec les flyers du collectif édités pour cette matinée 400 DVD "Les rivières jurassiennes, l'envers du décor". L'accueil du public dans sa grande majorité a été très bon. Certains étaient même bien au courant de la problématique via les divers articles de presse des derniers mois.

Action à renouveler, sans aucun doute. Pour être complet, voici un article du progrès à lire => Article presse.
A voir dans les 3 premières minutes de ce journal un résumé en images sur un barrage du 25. Vidéo visible seulement quelques jours pour information.


Mobilisation pour les rivières

jeudi 27 avril 2017

Des barrages filtrants pour les rivières comtoises.

Venez nombreux !

Lire la suite »

mercredi 26 avril 2017

Un début de saison encore jamais vu.

Avril, mois de la nymphe à vue.RIMG2948.JPG

 

Lire la suite »

mercredi 19 avril 2017

La famille !

Mise en lumière des activités de la famille.

Lire la suite »

dimanche 16 avril 2017

Chaussures de wading Hodgman

Hodgman est une marque américaine qui arrive cette année sur le marché français. Nous avons le privilège, mon fils et moi, d'être équipés avec ces produits qui sont de grande qualité. Je reviendrais régulièrement sur cette gamme à travers des articles sur ce blog. Car à ma grande surprise, une partie des lecteurs est en attente de retours réguliers sur le matériel que l'on utilise mon fils et moi.

Aujourd'hui, je vais vous parler des chaussures de wading. La gamme Hodgman en propose 3 types. Elles ont toutes en commun d'avoir un système très bien étudié de changement de semelle. En un clic, vous pouvez passer d'une semelle feutre à une semelle à crans. C'est assez génial ! Sinon, les modèles de chaussures se différencient par des matériaux ou système de laçage différent.

Pour ma part, j'ai choisis le modèle H5 H-Lock. Je préfère de mon côté les lacets classiques au système boa. Je n'ai pas opté pour le modèle haut de gamme en cuir nubuck pour gagner un peu en poids. Après, le choix du modèle est surtout une histoire de coller à ses propres besoins. Si je pêchais des rivières à forts débits en étant tout le temps dans l'eau, j'aurais bien sûr opté pour le nubuck. Mais je suis plus souvent en berge que dans l'eau. De plus, chez nous, on trouve des fonds de petits galets voir de sable, donc les chaussures sont moins sollicitées aux chocs dans de gros blocs par exemple. Pour cette situation précise, je vous conseille fortement le modèle en cuir nubuck. 

Alors, je vous fais un retour après deux parties de pêche, c'est bien trop peu, j'en suis conscient. Mais la demande sur ce nouveau produit est grand, donc je m'y colle malgré tout.

Autant le dire tout de suite, j'étais un peu sur la réserve quant au format des chaussures. Elles font vraiment imposantes au premier visuel. En vérité, j'ai été bluffé sur le terrain. Car en utilisation, elles donnent une impression toute contraire. Je n'irais pas jusqu'à dire qu'on croit être en baskets, mais on les oublie très vite. Elles tiennent parfaitement le pied et la cheville, je suis pour ma part super à l'aise. Un vrai confort. Pour ces deux sorties, j'avais opté pour des semelles à crans. Nickel. J'ai une autre paire de semelles en feutre que j'essaierais plus tard. Le système pour changer de semelle est très simple, vous le découvrirez dans la vidéo ci-dessous.

Que cela soit pour marcher sur la berge, même pour de longues distances, ou pour progresser dans l'eau, j'ai vraiment bien aimé. Voilà donc pour un premier retour. Maintenant, pour ce genre de produit, c'est la durée de vie qui fera que l'on apprécie vraiment ou pas. Et pour savoir cela, il faudra patienter un peu :-)

Je vous mets une vidéo explicative. Ce n'est pas traduit en français, mais on comprend le principe. Vous avez par contre accès à une chaîne Hodgman France en cliquant sur ce lien => Hodgman France.

jeudi 13 avril 2017

Rediffusion d'Histoires de nymphes et de mouches.

Je m'y prends un peu tard, mais j'avoue ne pas surveiller les programmes TV de façon assidue. Merci aux personnes qui m'ont averti que Seasons rediffusait le fim que j'ai tourné en juin 2015.

Les prochaines diffusions sont les suivantes :

•Vendredi 14 avril à 17h40

•Samedi 22 avril à 17h20

•Lundi 24 avril à 19h50

•Mardi 02 mai à 16h20

•Dimanche 7 mai à 15h25

•Jeudi 11 mai à 21h55

•Mercredi 17 mai à 00h30

•Vendredi 19 mai à 15h00

•Samedi 20 mai à 10h50

•Mardi 23 mai à 1h15

Quelques images pour vous donner envie de passer 52 minutes en ma compagnie ;-)

mardi 11 avril 2017

Expérience sur une fenêtre de prélèvement.

Plusieurs AAPPMA gérant un linéaire sur la Haute vallée de la Loire se sont unies en vue d'une expérience commune de gestion piscicole. L’idée est de retrouver sur ces linéaire des poissons de tailles plus importantes. Cela se traduit comme suit : en dessous de 25 cm, le poisson est remis à l’eau. L’originalité est la mise en place d’une maille supérieure : au dessus de 35 cm, le poisson est également remis à l’eau. Entre 25cm et 35cm, le pêcheur, s'il le souhaite, peut toujours conserver 4 truites par jour. Ce prélèvement raisonné et ciblé pourra permettre aux gros poissons de se reproduire et également de maintenir un prélèvement pour satisfaire l'ensemble des pêcheurs. Il est, à mon avis, très important d'avoir de gros individu sur les frayères. Je ne connais pas la Haute vallée de la Loire suffisament, mais sur la rivière d'Ain, il est flagrant de constater l'inexpérience des truites de tailles moyennes à l'inverse des gros sujets lors de cette période. Un gros poisson n’est pas nocif pour la rivière : sa descendance étant bien plus nombreuse que ses victimes et son précieux patrimoine génétique étant la preuve d’une parfaite adaptation à sa rivière.

En tous les cas, cette expérience de gestion a le mérite d'exister. Merci à Pierre pour cette vidéo qui résume en images ces quelques lignes.

NOUVELLE LOIRE from PM Productions on Vimeo.

vendredi 7 avril 2017

Sécheresse printanière, un mal pour un bien ?

A se poser des questions...

Lire la suite »

mercredi 5 avril 2017

Afin de bien préparer le jour J ;-)

Merci ;-)

Lire la suite »

lundi 3 avril 2017

Mes années André Terrier (8)

Triste anniversaire...

Lire la suite »

samedi 1 avril 2017

Mon Fly Shop devient propriété du groupe Pure Fishing.

Faut bien blaguer de temps en temps ;-)

Lire la suite »

jeudi 30 mars 2017

EDF et les éclusées, une histoire mortelle avec la rivière d'Ain.

Un cauchemar en continu !

Lire la suite »

- page 1 de 118