Nicolas39 - Pêche à la mouche

La pêche à la mouche sur le blog de Nicolas Germain, un Jurassien amoureux de sa rivière,la Hte rivière d'Ain.
Votre spécialiste toutes pêches - JURA PÊCHE à Champagnole - 09-67-81-34-41

Accès au Fly Shop Carte de pêche fédérale du Jura Suivez-moi sur facebook Le Fly Shop sur facebook

vendredi 15 décembre 2017

Mon ami Charles n'est plus.

Mon ami Charles s'est éteint à l'âge de 95 ans ce mardi 12 décembre. Charles est né en 1922 à Crotenay, mon village, dans une famille d’agriculteurs. Il pesait 650 g ! 

Charles était une vieille main de la rivière d'Ain. Que j'aimais le rencontrer au bord de l'eau. Je prenais à chaque fois le temps de m'asseoir à côte de lui. Je l'écoutais durant des heures me raconter la rivière dans les décennies que je n'ai pas connu. Charles a pêché les ombres en barque en bas du village sur la rivière d'Ain. En prendre 50 à 60 en sèche dans l'après-midi était chose commune à l'après guerre.

C'était aussi un ancien compagnon de pêche d'Aimé Devaux. Il m'a conté bien des récits sur des parties de pêche passées en sa compagnie au lieu dit du "Brisot". C'était un homme de nature. Il aimait profondément la rivière d'Ain et la pêche à la mouche. D'ailleurs, et même à plus de 80 ans, il m'a demandé des conseils pour pêcher en nymphe afin de s'adapter. Je lui offrais avec grand plaisir quelques imitations fabriquées de mes mains à chacune de nos rencontres. j'en profitais pour lui expliquer les bases de la pêcheen nymphe à l'arbalète, technique qui à son âge pouvait fonctionner. Et ce fut le cas; Il me remercia souvent pour les truites capturées ainsi. Cela me rendait très heureux même si je savais que les poissons passaient le plus souvent à la poêle. Mais Charles, c'était Charles, un homme gentil et passionné qui aimait la rivière et les truites. Son absence le long des berges de la rivière me rends triste, même si à son âge, cale fait parti de la vie. Il fallait le voir dérouler sa soie à plus de 90 ans...J'en garde des souvenirs merveilleux.

Je lui répétais sans cesse : Charles, je veux vieillir comme vous et pêcher aussi longtemps ! Il en riait !

Merci Charles pour tout ce que vous m'avez apporté à travers vos récits au bord de l'eau, pour la plaisante compagnie que vous m'avez offert, vous allez me manquer.

Charles sous le pont de la N5 à Champagnole en 2010, il avait alors 88 ans !

mercredi 13 décembre 2017

L'ARP Jura 2018 validé.

L'arrêté réglementant l'exercice de la pêche en eau douce dans le département du Jura pour l'année 2018 est connu. Il y a de nombreux changements au niveau réglementaire dans notre département. Vous pouvez le découvrir en cliquant sur le lien suivant dans son intégralité ( http://www.jura.gouv.fr/content/download/13979/106926/file/PE706_ER_%20ARP%202018.pdf ). Sinon, voici quelques modifications importantes que j'ai relevé en ce qui concerne la pêche sur l'Ain en particulier. Mesures que je me garderais de commenter.

• Passage de la taille de capture légale de la truite fario à 30 centimètres pour l'Ain dans son intégralité ainsi que pour la Cuisance. Les autres cours d'eau du département restent à 25 centimètres.

• Création d'un parcours No Kill sur le linéaire de l'AAPPMA de Champagnole situé "sous le camping". Longueur de 500 mètres.

• Augmentation du parcours No Kill sur le linéaire de l'AAPPMA de Crotenay. Passage de 500 mètres à 2500 mètres.

• Passage en No Kill truite et ombre de l'intégralité de la Loue jurassienne.

• Pêche interdite de l'ombre commun (passage sur liste rouge des espèces en voie de disparition) sur tout le département. Lisez bien "pêche interdite" et non pas No Kill. Détail important tant il n'est pas respecté sur le terrain par une grande majorité des pêcheurs et parfois même des professionnels.

• Création de 4 parcours No Kill par l'AAPPMA la Biennoise sur l'amont du parcours (Bienne, Tacon, etc...)

mardi 12 décembre 2017

L'Ain en colère sort de son lit.

C'était prévisible, mais devenu tellement rare qu'on avait du mal à y croire malgré tout. Surtout pour les personnes qui comme moi se passionnent de météo. Ce vent fort annoncé alors que la manteau neigeux était important sur les bassins versants de l'Ain et de la Saine/Lemme. Des précipitations importantes annoncées également dans le même temps. Tout était réunie pour faire grossir nos rivières.

Surtout que Novembre avait déjà vu tomber plus de 200mm de pluie. Une bénédiction pour nos sols et cours d'eau. Une première à plus de 200mm depuis Juin 2016 ! Juin 2016, c'est le point de départ de ce terrible déficit en eau. Si Novembre 2017 pouvait en marquer la fin, la nature en serait heureuse et moi aussi par la même occasion. Car les +40mm par rapport à la normale de ce mois de Novembre ne sont pas de trop pour nos sources souterraines, loin de là.

Décembre 2017 part sur les mêmes bases et c'est tant mieux. Près de 100mm déjà à ce jour alors que 20 à 25 mm sont annoncés entre mercredi soir et vendredi matin prochain. Un cumul déjà important mais tellement nécessaire. Pourvu que cela dure dans le temps. Faut se souvenir quand même que Décembre 2016 avait vu seulement 4mm de pluie au total ! Un record historique. Les années se suivent mais ne se ressemblent pas, heureusement !

Du coup, avec 65mm pour l'épisode du WE et de ce lundi accumulé à la fonte totale de la neige, l'Ain et surtout la Saine ont vu leur débit gonfler. Au point de passer la barre de la crue quinquennale pour la Saine aidée de la Lemme. On est monté jusqu'à 130m3 au pont de Syam quand même !

Pour les photos, désolé, mais le pic de la crue était cette nuit, ce matin, des dizaines de mètres cubes sont déjà perdus. Quelques images malgré tout.

Photo prise lundi matin. La rivière est en train de monter. Elle n'est pas encore sortie de son lit.

Courbe à Syam. C'était le moment de faire du Kayak !

Photo prise par ma chérie hier en fin d'après-midi. L'Ain se promène dans les champs !

Photo prise hier soir à 20h15 en rentrant du boulot. C'est au même endroit que la 1ère photo. L'Ain est pas loin d'être à bloc et inonde toute la plaine !

lundi 11 décembre 2017

La BigOne de 2017

Une dernière image de ce poisson hors normes. Comme quoi, même avec ces très grosses truites, il est possible de les relâcher avec succès. Poisson revu quelques semaines après en pleine forme.

samedi 9 décembre 2017

Amitié, bonne table et bonne humeur.

Un peu de retard pour ce compte-rendu. C'était il y a deux semaines. Avec quelques amis, nous nous sommes retrouvés avec grand plaisir au Réservoir du Martinet à Ney, dans le Jura. Une journée de fin novembre avec une météo typiquement jurassienne. Un ciel bas qui nous a offert des averses de neige ponctuées d’accalmies. Mais dans ces cas-là, un bon bonnet et c'est parti.

Cette journée qui devient un rendez-vous annuel est avant tout l'occasion de revoir des personnes qui s'apprécient et qui, malheureusement, ne se voient pas assez. C'est bien entendu le gros avantage de ces sorties réservoir, être en groupe.

Nous avons vraiment été bien reçu par Arnaud, le maître du domaine. Il nous avait préparé un repas tip top le midi avec une terrine maison au Macvin en entrée, je vous dis pas. Tout le monde a apprécié la journée. Côté pêche, il s'est pris du poisson même si ce n'était pas la priorité. De belles truites bien en formes.

J'ai été content de tous vous revoir les copains, à la prochaine pour le retour ;-)

Quelques images...

Fred, Romain et Thibaut au fond.

Lui, par contre, il a pas fait semblant avec les truites.

De très belles truites au Martinet.

Le grand feu de la pièce centrale, toujours un régal quand on rentre de la pêche.

Une belle tablée d'amis. Merci d'être venus.

Lucie avec une super belle truite ! Bravo !

;-)

mardi 5 décembre 2017

Que la rivière est belle sous la première neige.

La rivière, comme le reste du département sur les hauteurs, s'est habillé de son manteau blanc. Quelques chutes de neige consécutives avec une dernière salve entre jeudi et vendredi ont complètement boulversé le paysage. Ce n'est pas fait pour me déplaire. Pas que je sois un très grand fan de la poudre blanche, non, mais voir les sols envahis de cette réserve d'eau sur tous les bassins versants jurassiens reste une très bonne nouvelle pour la suite.

J'ai profité vendredi dernier d'avoir un peu de temps libre pour rendre visite à la rivière. Il a fallu faire la trace. Quelques dizaines de centimètres de neige fraiche recouvrait le sol. La rivière reste belle quelques soient les couleurs qui l'entoure. Un régal pour les yeux. J'y suis retourné le samedi sur d'autres secteurs et j'ai ramené avec moi quelques images que je souhaitais partager avec vous.

On aperçoit la rivière en contrebas. 

Paysage magnifique.

Pas simple l'accès. 

On devine la belle. 

Juste beau !

Les chamois en vadrouille. 

La plaine en amont de Syam. 

Les arbres étaient encore bien chargés. 

Couple en train de perpétuer l'espèce. 

vendredi 1 décembre 2017

Focus sur le Catalogue JMC 2018.

Certains attendent le beaujolais nouveau, d'autres les premiers Monts d'or (plutôt moi ça !). Et puis, il y a les pêcheurs à la mouche, qui peuvent eux aussi être en attendent des produits cités précédemment, mais qui surveillent surtout l'arrivée du nouveau catalogue JMC.

Une fois de plus, toute l'équipe a très bien travaillé. Une superbe version 2018 qui possède une magnifique couverture et plus de 200 pages pour nous faire découvrir l'univers de la gamme.

A travers cet article, je souhaitais m'arrêter sur plusieurs produits qui ont attiré mon attention. Mais n'hésitez pas à télécharger le catalogue pour découvrir vous-même. Le lien est en fin d'article.

• Les Nouvelles cannes PASSION.

C'est un produit très intéressant de par son prix déjà. Moins de 200 euros pour une 9 pieds soie 4/5. De plus, les qualités de la canne sont bluffantes. C'est une super lanceuse avec une finition très propre sur son blank olive foncé mat. Vraiment, un super rapport qualité/prix.

• Le moulinet MAMBA.

C'est celui de gauche sur l'image ci-dessous. Un moulinet manuel plutôt sympa avec un budget inférieur à 150 euros. J'aime bien pour la part les manuels de couleur noire. Design sobre pour ce nouvel arrivant de la gamme "moulinet" (fort de 16 modèles différents quand même !). Livré dans sa house néoprène.

• La canne PURE EQUIPE.

J'avais été intrigué en particulier par la 10 pieds soie de 7 car je savais que l'équipe de France de pêche à la mouche en avait fait sa chouchoute. J'ai donc demandé à Julien Daguillanes, champion du monde en titre par équipe de nous en dire plus.

Julien Daguillanes : Nous avons tous utilisé la nouvelle canne Pure équipe 10p soie 7 lors des championnats du monde en Slovaquie cette année. Après avoir essayé plusieurs cannes lors de l'entraînement, nous nous sommes orientés vers cette canne pour les manches en barques dérivantes. Nous savions que nous allions faire des manches avec peu de poissons et qu'il fallait pêcher rapidement pour couvrir du terrain. L'action de cette canne est parfaite pour lancer rapidement à de grandes distances nous permettant de lancer plus loin que nos concurrents. Elle est assez polyvalente pour accepter des densités de soies différentes nous permettant de changer de profondeur de pêche rapidement. J'ai pu pêcher avec une soie intermédiaire lente comme une S5 sans changer de canne. Une canne parfaite pour toutes les tailles de poissons, j'ai même fait le plus gros poisson de la compétition avec cette canne.

• Nouvelle gamme Polarisantes verres 720. 

Cocorico ! Un tout nouveau produit 100% made in France ! Disponible au début de l'année 2018. Verres, montures et assemblage en France. C'est pour moi important, et je sais que pour beaucoup d’entre vous, c'est la même chose. Le nouveau polycarbonate 720 est une véritable révolution en matière de polarisation. Je pense que cela va être ma nouvelle monture pour 2018.

• Cordon Réglable acier.

Il y a tellement de choses dans ce catalogue que l'on pourrait passer facilement à côté d'un petit gadget super sympa. C'est aussi une nouveauté 2018 au catalogue. Plutôt pratique ce cordon de lunette réglable en acier. A tester !

• Le ROYAL QUILL

Pour les amateurs des heures passées devant l'étau, JMC nous propose en 2018 le royal quill. 50 pièces de très hautes qualité par sachet avec 6 coloris disponibles. De quoi réaliser de superbes corps de nymphes ou de mouches.

• Oreilles de Chevreuil.

Voilà un produit devenu à la mode ces dernières années. Très difficile de s'en procurer d'ailleurs. Et bien JMC le proposera dorénavant pour le plus grand plaisir des monteurs. 8 couleurs différentes, de quoi faire une panoplie complète d'excellentes mouches pour capturer truites et ombres.

• SPARROW, la nouvelle marque de Float-tube.

Une grande nouveauté cette année avec la toute nouvelle marque SPARROW. La gamme et les nouveautés sont telles en matière de float-tube, qu'il a fallu réaliser un catalogue spécialisé dans le domaine. 32 pages pour présenter tous les produits et accessoires. Vous trouverez forcément chaussure à votre pied avec un budget qui vous convient. Un immense choix pour le bonheur du pêcheur.

Tous les catalogues sont téléchargeables ici => Catalogues JMC 2018

samedi 25 novembre 2017

Retour sur la saison de pêche 2017.

Une de plus !

Lire la suite »

mercredi 22 novembre 2017

Pollution de la Bienne, encore et toujours.

A vos agendas.

Lire la suite »

dimanche 19 novembre 2017

Ephemeridae nuptialis volatus par Roberto Messori.

Un superbe livre !

Lire la suite »

jeudi 16 novembre 2017

Pollution meurtrière sur le Dadon (74)

Le vendredi 3 novembre dernier, alors que je pêchais tranquillement le réservoir de Rumilly (74) en compagnie de mon fils, il se jouait non loin de là un terrible évènement. Le Dadon, affluent du Chéran, était de nouveau assassiné. Un millier de poissons morts. Une catastrophe écologique avec précédent. Car oui, cet affluent subit beaucoup trop régulièrement des agressions de ce type. La nocivité de la pollution était telle que les poissons se jetaient sur les berges pour échapper au poison.

A découvrir dans le reportage ci-dessous.

Pollution rivière Rumilly

mercredi 15 novembre 2017

Profitez ! Promotion d'automne du Fly Shop.

Faites vous plaisir.

Lire la suite »

dimanche 12 novembre 2017

Retour sur 20 ans de présidence d'AAPPMA.

Retour en arrière...

Lire la suite »

mercredi 8 novembre 2017

Journée d'information autour de la Bienne.

Rendez-vous important.

Lire la suite »

dimanche 5 novembre 2017

Truites sauvages - Automne 2017, la vidéo.

Quoi de mieux qu'un jour de pluie en cette période de longue sécheresse ! Une petite vidéo peut-être...

Je vous livre ici ma dernière réalisation. Prenez autant de plaisir à regarder ces images que j'en ai pris à les réaliser. En espérant que la pluie du jour gonfle nos rivières et surtout qu'elle appelle à d'autres journées humides avant la période de reproduction qui arrive à grands pas.

Visionnez en HD, c'est plus plaisant.

Truites sauvages - Automne 2017 from Nicolas Germain Fly Shop on Vimeo.

mercredi 1 novembre 2017

Que de belles truites au Réservoir du Martinet !

Une belle journée...

Lire la suite »

mercredi 25 octobre 2017

L'automne, l'époque où les truites sont paisibles...

Un bel automne pour observer les zébrées...

Lire la suite »

vendredi 20 octobre 2017

Bientôt en ligne...

Pour vous faire patienter...Bientôt la vidéo complète.

Gloups ! Quel joli son ! from Nicolas Germain Fly Shop on Vimeo.

jeudi 19 octobre 2017

L'école Buissonnière de Nicolas Vanier.

Rares sont les films qui traitent d’un sujet qui nous touche nous hommes de nature. Pêcheurs, chasseurs, ou tout simplement si vous êtes un simple contemplatif des grands espaces de verdure, ce film est fait pour vous.

Je suis allé le voir en compagnie de mon fils ce vendredi 13 octobre, soit 2 jours après sa sortie nationale. La première chose que j’ai remarqué, c’est l’amplitude des âges du public de la salle. De très jeunes (un peu dissipé d’ailleurs) à beaucoup moins. Et puis bien sûr des connaissances et amis pêcheurs et/ou chasseurs. Cela ne pouvait en être autrement. Un film visible par toute la famille, vraiment.

L’histoire de ce film est très simple. C’est celle d’un orphelin recueilli par une femme qui travaille dans un domaine en Sologne pour un Comte. L’enfant apprend là une nouvelle vie en accompagnant le braconnier du secteur.  Tout cela se passe en 1930, époque où dame nature était encore flamboyante et pleine de vie sauvage.

Côté casting, j’étais déjà fan de Valérie Karsenti. J’avoue qu’une fois de plus, elle ne m’a pas déçu. Maman Célestine est un rôle qui lui va à ravir. Superbe prestation. Les autres acteurs ne sont pas en reste également.

Le plus marquant dans ce film est la précision dans les petits détails. Ceux qu’un public moins averti ne verra ou n’entendra peut-être pas. Le vocabulaire, la gestuelle, les sons, tout y est. Les images qui mettent en scène les animaux sont justes exceptionnelles. On sent bien là l’exigence de Nicolas Vanier. J’ai d’ailleurs pu voir une sorte de making of sur la chaîne Seasons de ce film. C’était très intéressant. On peut voir justement de quelle façon procède Vanier pour mettre en boîte les scènes les plus spectaculaires. De plus, Nicolas Vanier est un fervent défenseur de sa région. Il se bat contre tous ces parcs fermés dédiés aux tirs sur animaux plus qu’à la chasse qui fleurissent un peu partout en Sologne. J’ai écouté son discours et je suis complètement d’accord sur sa façon de voir les choses. Les grands animaux de nos forêts ont un besoin de liberté. La Sologne est devenue un véritable labyrinthe où la libre circulation des animaux sauvages n’est plus qu’un souvenir. Bien triste situation.

D'ailleurs, vendredi dernier, pour tout vous dire, avant d'aller voir ce film, j'avais passé moi-même une grande partie de la journée seul en pleine nature. Ce film m'a d'autant plus parlé...

Photo prise vendredi après-midi sur les bords de l'Ain.

Pour conclure, et si ce n’est pas fait, je vous invite vivement à aller voir ce film en famille ou même seul. Il est authentique, et cela fait un bien fou !

dimanche 15 octobre 2017

Grégoire Juglaret revient sur les championnat du monde en Slovaquie.

Grégoire revient sur ces championnats...

Lire la suite »

- page 1 de 124