Nicolas39 - Pêche à la mouche

La pêche à la mouche sur le blog de Nicolas Germain, un Jurassien amoureux de sa rivière,la Hte rivière d'Ain.
Le site Internet du magasin la détente à Champagnole

Accédez à la boutique Achetez votre carte de pêche du Jura Rejoignez-moi sur facebook

dimanche 28 août 2016

Découverte du lac du Morond à Métabief.

Invité par l'AAPPMA la truite du haut Doubs et du bief rouge, j'ai profité d'une journée trop chaude pour ne pas embêter les truites sauvages de l'Ain et me rendre sur le lac du Morond en compagnie de mon fils.
Ce lac se situe à Métabief à une altitude de 1400 mètres. C'est en fait un réservoir artificiel pour les canons à neige. L'AAPPMA le gère comme un réservoir toutes techniques de pêche. Le droit de pêche est de 10 euros pour la journée. Je vous invite à mieux faire connaissance avec le règlement sur la page de l'AAPPMA.

Deux solutions pour accéder au lac, soit par le biais du télésiège, soit à pied. Nous avons choisi la balade même si j'ai un peu souffert sur la fin comme un grand sportif que je suis. Arrivés sur les lieux, nous n'avons pas eu de surprise. C'est exactement à quoi l'on s'attendait. Ce n'est pas un réservoir comme les moucheurs l'entendent, c'est un plan d'eau où toutes les techniques de pêche sont présentes et où le prélèvement est chose courante (4 poissons/jour). La majorité des poissons sont des truites portions mais avec de jolis spécimen à côté.
On a pu vérifier l’efficacité de la pêche à la mouche, car les truites recherchent principalement des insectes. Les trois pêcheurs aux leurres et aux appâts naturels qui étaient avec nous vendredi matin ont fait bien moins de poissons que nous.
Que cela soit en nymphe ou en sèche à vue, les truites ont été gentilles avec Thibaut et moi. Pas loin de 15 poissons en moins de trois heures de pêche ce qui est très bien de mon point de vue.
De plus, malgré des tailles modestes, ces petites arcs se battent admirablement. Au final, on s'est bien marré dans un cadre magnifique.

Je vous invite donc à visiter ce lieu car en plus de la balade, vous passerez un bon moment de pêche.
Quelques photos maintenant...

Le lac
IMG_9705.JPG
En nymphe à vue
IMG_9699.JPG
IMG_9696.JPG
Une clarté incroyable !
IMG_9701.JPG
IMG_9715.JPG
IMG_9716.JPG
Allez, on redescend !
IMG_9720.JPG

mercredi 24 août 2016

Evolution de l'AAPPMA de Champagnole.

Je tenais à faire un retour rapide sur un article de presse paru ce lundi 22 août dans un journal local. Une page entière sur la pêche (à la mouche) et ses retombées économiques. Là, je dis bravo. Bravo à l'AAPPMA de Champagnole et à son nouveau président Pascal Grenier de mettre en lumière ce sujet si important.
C'est uniquement par ce biais là que nos responsables politiques pourront peut-être prendre un jour conscience de l'importance de nos rivières à travers le tourisme pêche. Même si je crains que cela soit un peu tard.
Un grand nombre d'acteurs du tourisme bénéficient déjà de cette population liée à la pêche. Dans cet article, le témoignage d'Alain Barbier du camping de Champagnole est très parlant. Je me souviens d'ailleurs de sa surprise au début de la reprise du camping de voir arriver autant de pêcheurs durant toute la saison.
De plus, ces pêcheurs là ne viennent pas seul. Soit en club, en compagnie d'amis ou encore en famille. Il y a donc toute une économie autour de cela. Ce phénomène devrait mettre la puce à l'oreille de nos décideurs afin de ne pas laissez sombrer la qualité de l'eau des rivières jurassiennes.

Dans cet article, on découvre également qu'un parcours No-Kill est à l'étude sur le parcours de l'AAPPMA. Quand on connait un peu l'historique de la région, c'est juste incroyable. Merci donc à Pascal d’insuffler cette nouvelle façon de voir les choses. Merci aussi aux jeunes pêcheurs ayant intégrés aux dernières élections le bureau de l'AAPPMA, ils en sont eux aussi forcément pour quelque chose.

Le seul regret que je peux avoir (mais je garde espoir), c'est que comme d'autres AAPPMA de la rivière d'Ain, le discours n'est pas global vis à vis de la rivière. L'Ain coule avant et après Champagnole. J'aimerais qu'une AAPPMA aussi importante que Champagnole prenne position sur des sujets comme Center Parc, l'assainissement, les pollutions agricoles venant du plateau de Nozeroy, etc....Tout ces maux qui touchent la rivière nous impactent directement. Il faut parler de la rivière d'Ain et la défendre sur tout son linéaire et dans la totalité de son bassin versant, c'est en tous les cas comme cela que je vois les choses.

Mais je ne vais pas bouder mon plaisir, c'est un discours déjà tellement différent. A suivre...

L'article en question.
champatourisme.jpg

lundi 22 août 2016

Quelques images de mon séjour en Corse.

Impossible d'aller ailleurs une fois de plus. L'île de mon ami Anthony nous attire irrésistiblement tous les étés. Cette année, on est même partis avec mon copain Fredo et sa famille. Ce fût pas loin de deux semaines au top.
Baignades, balades, découvertes et un peu de pêche au menu tous les jours. Des vraies et belles vacances.

Niveau pêche, Fred et Thibaut étaient plus motivés que moi. Anthony comme à son habitude nous a guidé sur ses rivières. L'écouter nous raconter ses histoires est toujours un immense plaisir pour moi.
Fred a sorti le grand jeu. Deux cannes cassées en deux fois dix minutes. La grande classe !
Thibaut et Fred se sont bien amusés en prenant régulièrement des truites...Quand ils ne sautaient pas à l'eau pour se rafraichir.
De mon côté, j'ai insisté à vue, mais sur certaines rivières dont j'ai oublié le nom ;-) , la méfiance des truites n'a rien à envier à celle que l'on rencontre chez nous, c'est certain.
Merci une nouvelle fois à Anthony et sa famille pour leur gentillesse. C'est un privilège de vous avoir comme amis.

Quelques images de ce séjour maintenant.

Comment ne pas trouver de truites dans une eau comme celle-ci ?
RIMG2570.JPG
Thibaut, Anthony et Fred.
RIMG2555.JPG
Thibaut et une de ses truites.
RIMG2556.JPG
Une rivière corse où la pêche à vue est un plaisir
RIMG2608.JPG
Difficile de résister.
RIMG2515.JPG
Un observateur.
IMG_9680.JPG
Il n'y a pas que des rivières en Corse.
IMG_9651.JPG
C'est un rêve à chaque instant.
IMG_9401.JPG
Le plein de couleurs.
IMG_9629.JPG

jeudi 18 août 2016

Journée de résistance festive et conviviale contre le Center Parcs de Poligny.

Ce samedi 20 août aura lieu dans la forêt de Poligny une journée intitulée : SOUS LES SAPINS, LA PLAGE !
Elle est organisée par l'Assemblée jurassienne d'opposant(e)s à Center Parcs sur le site convoité par Center Parcs (Accès par la D68, entre Plasne et Le Fied, ce sera fléché).
Le but étant de S'INFORMER // COMPRENDRE // AGIR dans un cadre convivial et festif.
Du côté des pêcheurs, au-delà même du projet qui va à l'encontre de notre environnement, c'est la ressource en eau qui inquiète fortement. La source de la papeterie (Située à Sirod sur la rivière d'Ain) étant en ligne de mire dans les propositions pour fournir les 500 à 600m3 d'eau par jour à ce projet. Seules les sociétés de pêche de Sirod et Crotenay se sont positionnées clairement contre cette idée non responsable qui mettrait encore plus en danger la rivière d'Ain en particulier lors des périodes d'étiage. A croire que les autres AAPPMA ne sont pas concernées !
Pour rappel, une photo de la rivière l'an passé en plein été ! La rivière n'était plus qu'un mince filet d'eau.
RIMG1558.JPG

Ce prélèvement en eau supplémentaire serait un fléau rajouté à tous ceux que la rivière subit déjà depuis des années. Alors amis pêcheurs, mobilisez-vous.

Programme de la journée "Sous les sapins, la plage !" le 20 août :
- 14h30 : Contes au cœur de la forêt.
- 15h : À la découverte de la forêt de Tartaroz, la forêt convoitée par l'industrie du tourisme !
- 15h : Atelier photo puis projection des prises à 17h30 dans la maison forestière.
- 16h : Présentation et discussion autour de la lutte contre Center Parcs.
- 17h : À la découverte de la forêt de Tartaroz !
Et durant toute l'après-midi : performances artistiques, ateliers pour les enfants, ballades à dos d'âne, jeux, stands d'information...
- 19h : Apéro-Banquet (chacun(e) ramène un petit quelque chose à boire ou à manger.
- 20h : Concerts et bœuf !

CP20J.jpg

mardi 16 août 2016

Un nouveau magasin pour La Détente à Champagnole !

Et bien ça y est, La Détente possède son tout nouveau magasin de pêche. Un espace flambant neuf très bien réfléchi. Le magasin se situe derrière la gare de Champagnole vers la clinique vétérinaire.

C'est un changement radical pour Olivier et son équipe. Chasseurs et pêcheurs y trouveront le nécessaire pour assouvir leur passion. Je vous invite d'ors et déjà à vous rendre en ce lieu pour le découvrir. J'avoue que pour ma part, j'ai été bluffé !

Avant de vous montrer quelques photos, je vous informe que La Détente possède également depuis peu sa page facebook.

Une date importante à noter pour tous les pêcheurs. Les 26 et 27 août, tout le rayon pêche sera à -40% !

Pour les impatients, quelques photos...

IMG_9689.JPG
IMG_9687.JPG
IMG_9688.JPG
IMG_9690.JPG
IMG_9691.JPG

jeudi 11 août 2016

Le Fly Shop de nouveau ouvert

De retour de vacances, je suis de nouveau disponible pour vos futures commandes de mouches, nymphes et bas de ligne. Par correspondance ou directement à la maison sur rendez-vous.

Ces quelques jours loin de l'étau m'ont fait le plus grand bien ,je vous ferais un retour sur ce blog. Une photo pour patienter.

RIMG2512.JPG

dimanche 24 juillet 2016

Livre de pêche : La Dame de Haute-Savoie.

La voilà la très bonne nouvelle de l'été ! Un nouveau livre de pêche qui sera bientôt prêt à attérir dans vos bibliothèques. Je vous laisse découvrir par vous même !

Nicolas : Salut Muriel, tu reviens faire un petit tour sur ce blog pour nous annoncer une très grande nouvelle...Donne plus de détails sur la Dame de Haute Savoie stp.

Muriel : Bonjour super Nico ! En effet, quelques mois ont passé depuis que tu as publié mon interview ici-même. Aujourd’hui la grande nouvelle c’est que j’ai écrit un livre !! Franchement, j’ai encore du mal à réaliser et à m’entendre le dire... L’idée m’avait vaguement effleuré l’esprit mais surtout celui de quelques copains. Cela restait cependant complètement utopique. D’une part je ne voyais pas trop comment je réussirais à enchainer les pages d’un roman et d’autre part il me semblait très coûteux et compliqué d’intéresser un éditeur. La première fois que j’avais pris le temps d’écrire une histoire, c’est toi même qui me l’avait demandé. J’avais fait le récit de la prise de ma plus grosse truite et j’avoue que j’avais découvert un grand plaisir à décrire cette fabuleuse aventure. Cela m’avait permis de revivre avec précision toutes les émotions de ce jour formidable et de les fixer d’autant plus dans ma mémoire. J’étais aussi très touchée par les  commentaires des gens qui avaient apprécié mon récit. J’ai d’ailleurs par la suite pris goût à raconter quelques-unes de mes aventures « halieutiques » sur mon compte Facebook car c’est bien beau les photos mais ça n’explique pas les émotions. En plus, certaines fois, il n’y avait même pas d’image à partager puisque les poissons n’avaient pas fini dans l’épuisette. L’écriture devenait alors un exutoire à mes échecs qui étaient pourtant tellement riches de sensations. Et quand tu m’as proposé une interview sur ton blog,  j’ai vraiment été très flattée. Cette rubrique de ton site regroupe de très belles personnes et de grands pêcheurs! Je ne me considère pas comme une grande « pêcheuse » et je ne cherche pas la notoriété. Mais j’avoue sincèrement que ce n’est pas déplaisant d’être appréciée et puis j’espère avant tout donner une belle vision de notre passion. Or suite à cette fameuse entrevue, si j’ai bien compris, un certain « Michou » a contacté Vincent Lalu pour l’inviter à me lire. Le soir de mon anniversaire, tu m’appelais chez moi pour m’annoncer que l’éditeur cherchait à me joindre. Quelques semaines plus tard, fin janvier, avec Marc (mon chéri) nous allions à Paris pour rencontrer Monsieur Lalu et le projet de « La dame de Haute-Savoie » se mettait en marche... Le titre avait tout de suite germé dans l’esprit de Vincent et   j’avais trouvé ça vraiment sympa. N’empêche que cette histoire c’était vraiment un truc de ouf !!!

mu.jpg

Nicolas : Racontes-nous un peu par quels sentiments tu es passée depuis le début de cette belle histoire.

Muriel : Houlala! D’abord ce fut l’euphorie le soir où tu m’as appelée ! Je t’entends encore me dire avec ton petit air mystérieux « Un monsieur a beaucoup aimé ton interview et voudrait te contacter... » et après quelques minutes de suspens « ce monsieur c’est Vincent Lalu ». Je n’en revenais pas! Combien de fois ai-je lu « Le sorcier de Vesoul » ? Je venais de terminer « La femme truite » et j’étais abasourdie à l’idée que cet auteur que j’adore ait apprécié mes écrits. Je n’ai pas beaucoup dormi cette nuit là mais je me suis réveillée avec un immense sourire. J’éprouvais une grande fierté même si j’avais presque l’impression que ce n’était qu’un rêve. Quelques semaines plus tard, bien que j’appréhendais de rencontrer l’éditeur je fus rassurée de découvrir un personnage très sympathique et tellement optimiste ! Je rentrais chez moi avec l’esquisse d’un sommaire et l’impression que ça allait être facile. J’écrivais alors deux ou trois histoires puis les choses se compliquèrent. Je me perdais dans mes récits. Mon sommaire  restait vague et j’avais trop de choix dans les anecdotes… Pendant ce temps là Marc culpabilisait de me laisser à la maison pendant qu’il partait pêcher au Léman mais je le rassurais en lui disant que c’était bien mieux pour que je puisse me concentrer et me consacrer à l’écriture. Parfois, il rentrait le soir et me trouvait dépitée parce que je n’avais pas avancé. Heureusement la pêche n’avait pas été bonne!! Ce n’était pas faute de rester devant mon ordinateur mais je manquais souvent  sérieusement d’inspiration. Un ami s’était moqué de moi en me disant de me méfier du fameux syndrome de la page blanche! Je l’ai gentiment maudit quelques fois. Le stress me gagnait et j’avoue que certains jours j’ai bien cru que je n’y arriverais pas. Ou du moins qu’il me faudrait beaucoup plus de temps... Et plus je stressais, plus je bloquais devant mon écran ! A côté de ça, il fallait aussi que je m'occupe de l’éducation de mon nouveau compagnon poilu, Loomis. Ça peut paraître anodin mais je ne pouvais me résoudre à laisser de côté mon jeune chien surtout que les premiers mois sont très importants pour l’apprentissage des bases d’obéissance. J’alternais les balades et l'écriture... Je m’obstinais sur mon clavier, seule... Je consacrais tous mes week-ends à mon projet. J’avais bien essayé d’écrire en semaine, le soir après le  boulot, mais j’avais du mal à me concentrer. C’est dingue parce que pendant la journée au travail j’avais plein d’idées et une grande motivation mais dès  que  je  m’asseyais devant mon écran c’était le trou noir. Alors de temps en temps à l’usine, je notais sur un bout de papier mes idées… Comme pour la plupart des choses de ma vie, j’ai le tort de ne pas demander de l’aide. Ce n’est pas de la fierté mal placée mais juste l’envie d’ y arriver par moi-même. D’ailleurs même à la pêche j’ai cette fâcheuse habitude qui m’empêche souvent de progresser... De toute façon, comme je dis souvent avec autodérision, je comprends vite, mais il faut m’expliquer longtemps! Pour le coup, j’ai vraiment passé de sales moments de doute au sujet de ce livre. Et puis presque trois mois plus tard, un soir, Vincent me passait un coup de fil pour savoir où j’en étais? Je lui avouais mes difficultés. Il restait pourtant très confiant et me rassura. Son optimisme et ses conseils me regonflèrent à bloc. Bah ouais, je ne suis pas écrivain! Entre écrire un texte de temps en temps et enchainer plusieurs nouvelles, il y a une sacrée différence! D’ailleurs je n’avais presque pas ébruité la nouvelle. J’avais bien  assez  la pression comme ça et je n’en avais parlé qu’avec beaucoup de modération. Enfin bon, je me remettais au travail les idées plus claires et quelques semaines plus tard lorsque je reçu la maquette de la couverture du livre ce fut le coup de pieds au fesses. Je pensais alors à mes parents qui, s’ils étaient encore là, seraient certainement épatés. Or, si « La dame de Haute-Savoie » n’est qu’un livre sans prétention, c’est mon livre! A l’heure de l’informatique et du numérique, je ne peux m’empêcher d’éprouver une certaine satisfaction à l’idée de tourner les pages de « mon » livre »! Comme dit le proverbe: « les paroles s’envolent, les écrits restent »... Mon chéri, mes frères et mes amis m’ont encouragée, sont fiers de moi et je suis heureuse de leur donner ce sentiment. Quand j’ai envoyé mes derniers textes à Vincent j’ai vraiment ressenti un immense soulagement! J’avais réussi à mener à bien ce projet inespéré et surtout je pouvais enfin reprendre le chemin de la rivière...

Nicolas : Un dernier petit mot pour que les lecteurs de ce blog courent au plus vite se procurer ton livre.

Muriel : Comme je l’ai dit précédemment, j’ai écrit ce livre « sans prétention ». Désolée vous n’y trouverez pas de recette miracle pour attraper de gros poissons. Ne comptez pas sur moi pour les grandes théories, les leçons  de technique… Juste des histoires vécues au fil de l’eau. Des aventures souvent drôles et j’avoue que je me suis bien marrée sur certains récits. Vous découvrirez ma façon de vivre ma passion à travers des émotions variées, des techniques différentes et parfois providentielles…Vous voyagerez un peu... Ceux qui me connaissent n’auront aucun mal à visualiser mes états d’âmes, les situations, les endroits... D’autres se retrouveront sans doute dans mes récits par les sensations, l’ambiance… Un ami sera surpris au cœur d’une mésaventure jurassienne... Un monsieur sera victime d’hallucinations... Quelques truites aussi d’ailleurs...Vous découvrirez comment une femme (un peu cinglée) ressent de manière peut-être singulière, sa grande passion pour la pêche. 

J’espère sincèrement que les lecteurs passeront un agréable moment et apprécieront ensuite d’autant plus le bonheur d’être dans la nature, au bord de l’eau...

En tout cas, je tiens à te remercier Nicolas car en fait, c’est de ta faute tout ça! Et puis celle de Michel Flenet aussi. Un grand merci à vous deux ;-) 

Si vous souhaitez vous procurer le livre de Muriel, je vous conseille de surveiller la boutique de Pêches Sportives ou de réserver sur Amazon. A l'heure où j'écris ces lignes, le livre n'est pas encore disponible, mais cela ne saurait tarder !

jeudi 21 juillet 2016

Le tour de France est passé à Champagnole.

Il est passé...

Lire la suite »

dimanche 17 juillet 2016

L'histoire d'une truite (33)

Une nouvelle histoire...RIMG2399.JPG

Lire la suite »

mercredi 13 juillet 2016

Fermeture estivale du Fly Shop

Petite pause !

Lire la suite »

lundi 11 juillet 2016

Baignade et canoë kayak dans la rivière d'Ain.

Le titre de ce billet est juste là pour les moteurs de recherche afin d'informer toutes les personnes qui pratiquent le canoë ou la baignade dans la rivière d'Ain. Des exemples comme celui de la vidéo, il y en a plusieurs malheureusement. Informez-vous bien avant de vous baigner, parce que vous ne savez pas tout. 

Pour la vidéo qui va suivre, je pense notamment à toutes les personnes que j'ai vu ce week-end par exemple qui se baignent au lieu dit "le Verriou". Vous êtes juste en dessous du rejet de la lagune du village...J'espère que vous n'engueulez pas vos gosses lorsqu'ils ne se lavent pas les mains en sortant des toilettes, parce que ça reste bien plus hygiénique que de se baigner à cet endroit !

Je fais un maximum d'images et d'informations sur cette lagune, car je suis persuadé qu'elle va finir par engendrer une catastrophe écologique comme on a pu le connaitre malheureusement en 2010...On ne pourra pas dire qu'on ne savait pas !

samedi 9 juillet 2016

Tenue de pêche estivale.

Un peu de discrétion....

Lire la suite »

mercredi 6 juillet 2016

Blue Fin Tuna On The Fly

Un petit coup de main pour un joli projet.

Lire la suite »

mardi 5 juillet 2016

Tournage pour un futur film de Seasons

Une superbe journée avec Ludo et Marc !RIMG2330.JPG

 

Lire la suite »

vendredi 1 juillet 2016

Saprolégnia Parasitica, étude de Didier Pruneau.

A lire absolument...

Lire la suite »

lundi 27 juin 2016

Séjour au Domaine de Veirières.

Un séjour au top !IMG_9171.JPG

 

Lire la suite »

samedi 18 juin 2016

Réponse à l'article du progrès sur la qualité de nos rivières.

Aucune volonté politique autour de la protection des milieux aquatiques...ain_aval_confluence_saine.jpg

 

Lire la suite »

mercredi 15 juin 2016

L'histoire d'une truite (32)

Merci Thibaut...

Lire la suite »

vendredi 10 juin 2016

Bon anniversaire Thibaut.

16 ans !

Lire la suite »

mercredi 8 juin 2016

Fiche de montage : La PTT par Anthony.

A vos étaux !PTT7.JPG

 

Lire la suite »

- page 1 de 106