Nicolas39 - Pêche à la mouche

La pêche à la mouche sur le blog de Nicolas Germain, un Jurassien amoureux de sa rivière,la Hte rivière d'Ain.
La page Facebook du magasin la détente à Champagnole

Accès au Fly Shop Carte de pêche fédérale du Jura Suivez-moi sur facebook Le Fly Shop sur facebook

mercredi 26 avril 2017

Un début de saison encore jamais vu.

Je ne crois pas avoir connu un tel début de saison depuis que j'ai commencé à pêcher. A l'heure où j'écris ces quelques lignes, la pluie tombe enfin de façon significative sur le Jura. On y croyait plus. Oui, car cela fait un mois et demi que nous pêchons à vue avec un étiage incroyable pour la saison. Un étiage digne d'une fin août. C'est les touristes pêcheurs des ponts du mois de Mai qui vont être contents, les truites de la hte rivière d'Ain sont déjà bien "éduquées" du coup.

Pour en revenir à la rivière, et je vous en ai déjà parlé dans un précédent article, si on met de côté ce niveau d'eau dramatique pour une fin avril, elle se porte plutôt bien à ce jour. En tous les cas en visuel par rapport à l'an passé. Il n'y a pas photo. Est-ce-que les prochaines semaines vont changer la donne ? Je ne l'espère pas. Croisons les doigts, l'équilibre est tellement fragile que tout peut basculer très vite.

Pour celui qui se souvient de l'état des fonds l'an passé à la même date, ça contraste un poil !

P4210026.JPG

Mise à part une pêche de qualité pour le nympheur à vue que je suis, ces niveaux extrêmement bas ont pu permettre une observation plus pointue qu'à l'habitude. Sur les secteurs où je pratique de façon régulière, la reproduction a été excellente à première vue. J'ai eu des doutes suite au frai qui s'était déroulé en partie sur des fonds très sales et colmatés. Mais il semble que cela n'ait pas trop impacté le résultat final. C'est toujours un réel moment de bonheur lorsque l'on voit ces petits êtres nager dans les eaux de sa rivière fétiche. Et franchement, après la désastreuse fin de saison que j'ai vécu l'an passé niveau moral, ça fait le plus grand bien d'en voir autant.

L'espoir, la vie ! Attention si vous allez dans l'eau !

P4140002.JPG

Pour la pêche en elle-même, j'ai passé beaucoup de temps avec mon fils. Quelques sorties en solo également, mais le plaisir n'est pas le même, loin de là. J'ai de plus en plus de mal à pêcher seul. Enfin sans Thibaut. La relation que nous avons est incomparable. Nous avons fait quelques belles pêches. On a privilégié les parcours où nous pouvions fouetter pour pêcher à distance. Cet étiage de folie nous le permettait tous les jours depuis mi-mars. Enfin, il fallait faire avec la bise qui n'a pas cessé ces derniers jours. C'est parfois très frustrant d'ailleurs.

Beaucoup de partage avec Thibaut. Ca vaut toutes les truites du monde.

RIMG2984.JPG

Techniquement, Thibaut a fait des coups de ligne vraiment magnifiques. Je me souviens d'un poisson pris sur un coup pêché plusieurs fois par jour et par des pêcheurs différents, une sorte d'autoroute...Je m'en souviendrais longtemps de celle-là, et Thibaut aussi. Vous pourrez lire ses aventures prochainement dans un futur article sur le blog Hardy, son partenaire. Nous avons fait une seule sortie hors de nos terres sur une petite rivière jurassienne où nous nous sommes bien amusés avec une quinzaine de poissons à la clé le tout à vue. Sinon, nous sommes restés sur l'Ain avec parfois de mauvaises rencontres. Comme un après-midi à Champagnole où nous avons vu un pêcheur prendre un ombre volontairement en nymphe à vue sur son nid et dans rien d'eau. Déplorable de bêtise. Sincèrement, je n'arrive pas à comprendre que ce genre de chose puisse encore exister.

Dernièrement, on m'a signalé des ombres morts et/ou mycosés vivants en particulier sur le secteur de Champagnole. J'espère que c'est ponctuel...Mais dans tous les cas, la moindre des choses est d'éviter de les manipuler outre mesure si toutefois vous en prenez un de façon involontaire. Si c'est volontaire, on ne peut plus rien pour vous...Malheureusement.

Je vous laisse avec quelques photos de ces dernières semaines. Je vous rappelle que ce samedi 29/04, des barrages filtrants sont organisés dans le 25 et le 39 de 10h à 12h.

Les truites sont en général en très bonne forme.

RIMG2948.JPG

Une toute dorée. Pensez à faire vos photos poisson dans l'eau.

P4150019.JPG

Dodue parfois...

P4150021.JPG

Faite pour le combat. Capturée par Thibaut à distance.

P4220047.JPG

Beauté. Truite prise au gammare JFD-14.

P4210032.JPG

Une très belle truite sur un super coup de ligne. Ferré au fil en fait, car elle a prit la nymphe dans le reflet.

RIMG2940.JPG

La cuivre fonctionne toujours en 2017.

RIMG2954.JPG 

vendredi 21 avril 2017

Des barrages filtrants pour les rivières comtoises.

Le 29 avril prochain, des barrages filtrants vont être organisés afin d'alerter les gens sur l'état catastrophique actuel des rivières comtoises. Ils auront lieu de 10h à 12h.

Voici les lieux de rendez-vous :

•Le pont du Doubs à Saint-hippolyte (25).
•Le défilé d'entreroche vers Morteau (25).
•Le rond-point de la truite à Ornans (25).
•Cathédrale de Saint-Claude (39).

Pensez à prendre des gilets fluos, merci.

Plus d'informations sur la page facebook du collectif SOS Loue et rivières comtoises.

sos3.png

sos1.jpg

sos2.jpg

sos4.jpg

sos5.jpg

mercredi 19 avril 2017

La famille !

Rien de plus important que la famille !

Ce billet pour vous informer de certains points de chute si vous passez dans la région pour un séjour de pêche ou pas. Une petite mise en lumière des activités de la famille en quelque sorte.

Le Repère à Champagnole.

Ce restaurant gastronomique est tenu par mon cousin Christophe et sa compagne Gaëlle au centre la ville de Champagnole (dans la grande rue). Au fil des mois, il s'est fait une belle réputation. Un passage obligé pour toutes celles et ceux qui aiment la belle cuisine. Plus d'informations sur leur page facebook.

La salle du restaurant.

chris.jpg

Boulangerie le Père Germain à Arbois.

Vous aimez le bon pain, le vrai pain ? Alors n'hésitez surtout pas à faire une halte chez mon cousin Laurent. Un mec comme on en fait plus ! Son travail est de grande qualité et ses produits sont très demandés. Une boulangerie phare de notre région.

Comme c'est beau ça !

Laure.jpg

Restaurant Le Boÿse à Champagnole.

C'est en fait le restaurant du camping de Champagnole. Il ouvrira ses portes le samedi 29 avril au soir avec à sa tête ma cousine Sandrine et son mari Hervé. Un endroit idéallement situé près de la piscine du camping et à quelques pas de la rivière (pour les pêcheurs ;-) ) . De belles soirées d'été à venir. Plus d'informations sur la page facebook du camping.

Photo d'archive, des travaux étant en cours.

sand.jpg

dimanche 16 avril 2017

Chaussures de wading Hodgman

Hodgman est une marque américaine qui arrive cette année sur le marché français. Nous avons le privilège, mon fils et moi, d'être équipés avec ces produits qui sont de grande qualité. Je reviendrais régulièrement sur cette gamme à travers des articles sur ce blog. Car à ma grande surprise, une partie des lecteurs est en attente de retours réguliers sur le matériel que l'on utilise mon fils et moi.

Aujourd'hui, je vais vous parler des chaussures de wading. La gamme Hodgman en propose 3 types. Elles ont toutes en commun d'avoir un système très bien étudié de changement de semelle. En un clic, vous pouvez passer d'une semelle feutre à une semelle à crans. C'est assez génial ! Sinon, les modèles de chaussures se différencient par des matériaux ou système de laçage différent.

Pour ma part, j'ai choisis le modèle H5 H-Lock. Je préfère de mon côté les lacets classiques au système boa. Je n'ai pas opté pour le modèle haut de gamme en cuir nubuck pour gagner un peu en poids. Après, le choix du modèle est surtout une histoire de coller à ses propres besoins. Si je pêchais des rivières à forts débits en étant tout le temps dans l'eau, j'aurais bien sûr opté pour le nubuck. Mais je suis plus souvent en berge que dans l'eau. De plus, chez nous, on trouve des fonds de petits galets voir de sable, donc les chaussures sont moins sollicitées aux chocs dans de gros blocs par exemple. Pour cette situation précise, je vous conseille fortement le modèle en cuir nubuck. 

Alors, je vous fais un retour après deux parties de pêche, c'est bien trop peu, j'en suis conscient. Mais la demande sur ce nouveau produit est grand, donc je m'y colle malgré tout.

Autant le dire tout de suite, j'étais un peu sur la réserve quant au format des chaussures. Elles font vraiment imposantes au premier visuel. En vérité, j'ai été bluffé sur le terrain. Car en utilisation, elles donnent une impression toute contraire. Je n'irais pas jusqu'à dire qu'on croit être en baskets, mais on les oublie très vite. Elles tiennent parfaitement le pied et la cheville, je suis pour ma part super à l'aise. Un vrai confort. Pour ces deux sorties, j'avais opté pour des semelles à crans. Nickel. J'ai une autre paire de semelles en feutre que j'essaierais plus tard. Le système pour changer de semelle est très simple, vous le découvrirez dans la vidéo ci-dessous.

Que cela soit pour marcher sur la berge, même pour de longues distances, ou pour progresser dans l'eau, j'ai vraiment bien aimé. Voilà donc pour un premier retour. Maintenant, pour ce genre de produit, c'est la durée de vie qui fera que l'on apprécie vraiment ou pas. Et pour savoir cela, il faudra patienter un peu :-)

Je vous mets une vidéo explicative. Ce n'est pas traduit en français, mais on comprend le principe. Vous avez par contre accès à une chaîne Hodgman France en cliquant sur ce lien => Hodgman France.

jeudi 13 avril 2017

Rediffusion d'Histoires de nymphes et de mouches.

Je m'y prends un peu tard, mais j'avoue ne pas surveiller les programmes TV de façon assidue. Merci aux personnes qui m'ont averti que Seasons rediffusait le fim que j'ai tourné en juin 2015.

Les prochaines diffusions sont les suivantes :

•Vendredi 14 avril à 17h40

•Samedi 22 avril à 17h20

•Lundi 24 avril à 19h50

•Mardi 02 mai à 16h20

Quelques images pour vous donner envie de passer 52 minutes en ma compagnie ;-)

mardi 11 avril 2017

Expérience sur une fenêtre de prélèvement.

Plusieurs AAPPMA gérant un linéaire sur la Haute vallée de la Loire se sont unies en vue d'une expérience commune de gestion piscicole. L’idée est de retrouver sur ces linéaire des poissons de tailles plus importantes. Cela se traduit comme suit : en dessous de 25 cm, le poisson est remis à l’eau. L’originalité est la mise en place d’une maille supérieure : au dessus de 35 cm, le poisson est également remis à l’eau. Entre 25cm et 35cm, le pêcheur, s'il le souhaite, peut toujours conserver 4 truites par jour. Ce prélèvement raisonné et ciblé pourra permettre aux gros poissons de se reproduire et également de maintenir un prélèvement pour satisfaire l'ensemble des pêcheurs. Il est, à mon avis, très important d'avoir de gros individu sur les frayères. Je ne connais pas la Haute vallée de la Loire suffisament, mais sur la rivière d'Ain, il est flagrant de constater l'inexpérience des truites de tailles moyennes à l'inverse des gros sujets lors de cette période. Un gros poisson n’est pas nocif pour la rivière : sa descendance étant bien plus nombreuse que ses victimes et son précieux patrimoine génétique étant la preuve d’une parfaite adaptation à sa rivière.

En tous les cas, cette expérience de gestion a le mérite d'exister. Merci à Pierre pour cette vidéo qui résume en images ces quelques lignes.

NOUVELLE LOIRE from PM Productions on Vimeo.

vendredi 7 avril 2017

Sécheresse printanière, un mal pour un bien ?

A se poser des questions...

Lire la suite »

mercredi 5 avril 2017

Afin de bien préparer le jour J ;-)

Dans un mois exactement, ce blog fêtera ses 10 ans. Ce n'est pas rien dans ce monde virtuel où tout est en perpétuel mouvement.

En vue d'un futur article pour cette occasion, je pensais faire participer celles et ceux qui le souhaitent (de façon anonyme ou non, au choix de chacun). Pour ce faire, c'est très simple. Envoyez-moi quelques lignes ( pas un bouquin quoi ;-) ) pour définir ce que vous apporte mon blog dans votre quotidien. Cela peut-être une pensée générale, une annecdote, un coup de coeur ou autre.

Je vous remercie par avance. Si vous avez déjà mon adresse mail, c'est parfait, sinon, passez par le lien  "Cliquez ici pour me contacter" qui se trouve sous les bandeaux de mes partenaires.

A dans un mois pour fêter cela ensemble.

10ans.jpg

lundi 3 avril 2017

Mes années André Terrier (8)

Triste anniversaire...

Lire la suite »

samedi 1 avril 2017

Mon Fly Shop devient propriété du groupe Pure Fishing.

Faut bien blaguer de temps en temps ;-)

Lire la suite »

jeudi 30 mars 2017

EDF et les éclusées, une histoire mortelle avec la rivière d'Ain.

Un cauchemar en continu !

Lire la suite »

mercredi 29 mars 2017

Thibaut chez Hardy (2)

Un court billet pour vous informer de la mise en ligne du deuxième article de mon fils sur le blog du Team Hardy France. Cliquez sur le lien suivant, merci pour lui => Thibaut chez Hardy, article 2.

vendredi 24 mars 2017

L'histoire d'une truite (36)

Une nouvelle histoire...de truite !

Lire la suite »

mercredi 22 mars 2017

Vidéo Fédération de Pêche du Jura pour le Rise Festival 2017

Le Rise Festival (Projection de films de pêche à la mouche) s'est déroulé le vendredi 10 mars au cinéma "Les Trois Républiques" à Champagnole. Ce fut une belle soirée en cette veille d'ouverture de pêche à laquelle ont participé les pêcheurs locaux et quelques pêcheurs touristes venus de départements voisins et de Suisse.
À l'initiative de la Fédération Départementale de Pêche du Jura, qui sponsorise le festival dans notre département, cette manifestation a été l'occasion d'évoquer publiquement les actions, le travail, et les attentes des différents organismes régionaux (administrations, tourisme, bénévoles et salariés de notre fédération...), qui œuvrent en faveur de la qualité des milieux aquatiques.
La projection de différents films tournés à travers le monde a rempli les yeux de chacun des pêcheurs présents, l'utilisation de drones pour des prises de vues aériennes apportant un côté magique aux images. Rendez-vous est pris pour 2018...
Pour les personnes qui n'ont pas assisté à ce festival, nous vous proposons de visionner le clip vidéo présenté par la Fédération de Pêche du Jura à cette occasion.

Vidéo Fédération de Pêche du Jura pour le Rise Festival 2017. from Nicolas Germain Fly Shop on Vimeo.

lundi 20 mars 2017

Les stocks d'eau ne sont pas illimités.

Voilà une vidéo très bien faite pour comprendre que nos stocks d'eau ne sont pas illimités. Que nous devons tous faire des efforts afin de limiter notre impact.

samedi 18 mars 2017

Pétition pour l'effacement du barrage du Theusseret (25)

A signer et partager, merci.

Lire la suite »

jeudi 16 mars 2017

Une ouverture pleine de soleil

C'est parti !IMG_1192.JPG

 

Lire la suite »

mardi 14 mars 2017

A la découverte d'une association bretonne, l'ABPM.

Une belle découverte !

Lire la suite »

dimanche 12 mars 2017

Le magasin Jura Pêche à Champagnole est ouvert !

Un nouveau rendez-vous incontournable !

Lire la suite »

vendredi 10 mars 2017

Sur la Haute Rivière d'Ain, chaque vie comptera.

Le 11 mars, jour de l'ouverture de la pêche dans le Jura, c'est demain. C'est un jour béni pour nous pêcheurs. Des mois que nous l'attendons parfois même en comptant les jours sur le calendrier.

L'ouverture, et les jours qui vont suivre, c'est aussi la période où les prélèvements sont les plus nombreux sur la rivière. La densité de pêcheurs est très importante lors de ces premières semaines de la saison de pêche. Pour l'année 2017, et comme l'an passé, le nombre de truites autorisées est de trois maximum par jour sur le bassin de la rivière d'Ain. Si vous suivez un peu l'actualité de la rivière d'Ain dans sa partie amont de Vouglans via ce blog par exemple, vous savez sans doute qu'elle a énormément souffert ces deux dernières années. A tel point que la pêche a été fermée par anticipation l'an passé. De nombreuses truites ont été trouvées mortes ou agonisantes sur les linéaires avals (Crotenay et Pont du Navoy pour les plus touchés).

C'est donc suite à cette triste situation, suite aux nombreuses observations que j'ai pu faire sur les frais cet hiver que je demande expressément aux pêcheurs de limiter leurs prélèvements et de ne pas aller jusqu'aux trois truites autorisées. Je vous assure pour être sur la rivière toute l'année, que ces linéaires ne sont plus que l'ombre de ce qu'ils ont été. Chaque truite, chaque vie est importante. Si vous souhaitez absolument conserver un poisson, faites-le, mais remettez les suivants à l'eau s'il vous plait. Ne gardez pas trois poissons sauvages, la rivière d'Ain n'en a plus les ressources. Et si toutefois vous devez garder un poisson, dans la mesure du possible, faites-le dans les classes d'âge des poissons de tailles moyennes, genre 25-32 cm. Remettez les plus beaux géniteurs à l'eau, les truites au-delà de 40cm. C'est elles qui ont le plus souffert, il en reste très peu. Je ne parle même pas des truites de plus de 50cm.

Il est compliqué de faire des règlements différents en particulier sur le même cours d'eau, en tous les cas dans notre département au vu du fonctionnement de notre DDT. Mais si cela ne tenait qu'à moi, l'Ain à partir de Crotenay serait interdit au prélèvement afin d'aider la population de truites sauvages survivantes aux deux derniers étés de se maintenir voir de se refaire une santé.

Si vous aimez cette rivière, vous comprendrez mes écrits, j'en suis certain.

En ce qui concerne les pêcheurs qui pratiquent le no-kill de façon régulière. Faites-le correctement. J'ai pu voir durant l'hiver sur les réseaux sociaux encore bon nombre de vidéos où l'on voit des truites faire des apnées de 30-40-50 secondes pour le plaisir du pêcheur et de la photo. Cela dépasse même parfois la minute (vous tenez plus d'une minute sous l'eau après un effort vous ?). Ce n'est plus possible ce genre de comportement. Ce n'est guère mieux que de lui tordre le coup au final. Remettre un poisson à l'eau est une très bonne chose, alors autant le faire du mieux possible.

Je le répète, sur la rivière d'Ain, de Crotenay à Blye, les populations ont payé un très lourd tribut, en particulier les belles truites, n'en rajoutons pas. Pratiquons notre passion avec envie et respect en ayant conscience de la fragilité des populations de truites sauvages sur ces linéaires. Merci de m'avoir lu et un immense merci à tous ceux qui appliqueront ces quelques "conseils" au bord de l'Ain à partir du 11 mars.

- page 1 de 117