Nicolas39 - Pêche à la mouche

La pêche à la mouche sur le blog de Nicolas Germain, un Jurassien amoureux de sa rivière, la Haute Rivière d'Ain.
Votre spécialiste toutes pêches - JURA PÊCHE à Champagnole - 09-67-81-34-41

Accès au Fly Shop Signez le livre d'or Suivez-moi sur facebook Le Fly Shop sur facebook

Mot-clé - Pêche à la mouche en mer

Fil des billets - Fil des commentaires

samedi 18 août 2018

Clap de fin !

Il y a malheureusement une fin à tout. La reprise du boulot n'a jamais été aussi près. Des vacances où encore plus que les années précédentes, la priorité a été la famille. Les enfants grandissants, tout est prétexte à passer du temps ensemble.

La pêche dans tout ça, il y en a eu à petites doses. Mais une fois de plus, uniquement lorsque Thibaut voulait m'accompagner ou même ma petite fille. J'ai fait une seule et unique sortie en solo, mais j'avoue que je n'ai pas eu à le regretter. Bien au contraire !

Nous sommes partis en famille dans le 66 cette année. Pas de Corse pour diverses raisons à notre grand regret. Quoi qu'il en soit, nous avons découvert une autre magnifique région de notre beau pays. Nous étions basé vers Vernet-les Bains. Un lieu enchanteur avec des paysages de rêves. Cela devait être une semaine avec seulement une partie de pêche. Effectivement, j'avais contacté l'enfant du pays, Mr Christophe Idre. Nous nous sommes connus lors de mes années compétition. J'ai toujours un grand respect pour l'homme et une profonde admiration pour le pêcheur. Faut dire que Christophe nous mettait régulièrement des volées en compèt, donc difficile d'oublier ! Ce fut un immense plaisir que de revoir Christophe et son ami Olivier. Nous avons fait un petit coup du soir sur la Têt et Thibaut a ainsi pu découvrir la pêche à l'espagnole avec les explications de Christophe. J'ai passé un super moment en sa compagnie à l'écouter me raconter l'histoire de cette rivière où il pêche depuis tant d'années.

Thibaut à l'écoute du maître des lieux.

Voilà, et cela devait être tout pour le 66. Mais le hasard de nos visites nous a conduit vers un parc municipal très joli et ombragé. Un luxe durant cette période de canicule. Dans les eaux du petit plan d'eau se promenaient des carpes. Vous connaissez mon fils ! Il est devenu un peu tendu à la vision des poissons. Aucun panneaux pêche interdite...On demande à un employé du parc qui nous dit qu'on peut y aller...Il n'en fallait pas plus. Seul Thibaut prendra la canne pour assouvir son besoin de grosses bagarres ! Avec une 9 pieds soie de 5, c'était du sport.

La première prise au streamer olive.

La petite sœur se moque bien de ce que fait son grand frère.

La deuxième.

Et ce n'était pas tout. Nous étions à moins d'une heure de la mer et lors d'une sortie "plage" en famille, Thibaut a voulu tenté sa chance dans l'eau salée. Alors autant vous dire qu'on y connait absolument rien, mais bon, comme dirait le gosse : pas capot !

Effectivement, il a pu rajouter plusieurs espèces de poissons à son actif. Streamer en lançant ou encore nymphe en dandinant, il a eu de la réussite. Tout cela depuis la première digue de rochers que l'on a vu. Mon fils était sincèrement heureux !

Maquereau pris à vu dans une chasse !

Gobie à la nymphe devant sa cache.

Chinchard au streamer en lançant le plus loin possible dans la vague.

Pour ce dernier poisson, et quand j'ai vu la courbe de la canne, j'ai cru qu'il avait un thon ! A taille égale, nos truites sont vraiment misérables pour le combat. Il faut le voir une fois pour le croire !

Voilà pour la pêche durant nos vacances familiales. Un peu plus que prévu et bien sympa au final. Difficile de ne pas vous parler de cette journée aux Carlits. C'était un retour pour Lætitia et moi après une bonne vingtaine d'années. Toujours aussi beau. Les enfants qui eux ne connaissaient pas ont adoré. Thibaut a juste eu de la peine car lorsque l'on a traversé le barrage des Bouillouses, il a indiqué une truite à un pêcheur à la mouche qui ne la voyait pas pensant bien faire. Seulement, après avoir pris le poisson, le pêcheur l'a gardé. A aucun moment Thibaut n'a pensé à cette conclusion et du coup, il était un peu énervé...

Les lacs du Carlit !

Après cette semaine passée hors de nos bases, nous sommes rentrés à la maison. Autant vous dire de suite que j'ai très peu pêché. La rivière d'Ain était dans un état catastrophique. Seul le tout amont était acceptable avec des températures d'eau correctes. On a fait une ou deux sorties avec mon fils pour profiter un peu l'un de l'autre. Les truites n'étant pas du tout la priorité.

Thibaut sur le haut de la rivière.

Truite prise au GL-16

On en a même profité pour emmener Lilou au bord de l'eau. Ce coup-là, elle n'a rien pris, mais c'est elle qui relâchait les truites de son frère.

On voit la truite si vous regardez bien.

De mon côté, j'ai fait une seule sortie solo lors des mes congés estivaux. Un record pour moi, sans aucun doute. J'ai choisi une petite rivière francomtoise en tête de bassin. Pourquoi ? Parce que même en plein été, la température de l'eau reste très froide. 11 degrés lors ma sortie. Les truites qui vivent là-bas ne souffrent aucunement de la canicule. C'est donc sans appriori que je vais de temps en temps les embêter l'été.

A peine arrivé au bord de l'eau que j'ai vu une belle truite qui trainait là. Un petit lancer arbalète avec un gammare JFD au bout du fil et le tour était joué. Comment mieux débuter ?

Belle truite sauvage de la rivière.

En fait, je n'ai vu que des belles truites lors de cette journée. Et même des très belles. C'est assez rare pour le signaler, car c'est plus souvent le contraire ! La pêche par contre s'est résumée à de l'arbalète tant cette rivière est petite et encombrée. Peu ou pas de possibilités de faire autrement. Les photos peuvent être trompeuses, car j'ai essuyé beaucoup d'échecs. Malines les cocottes ! A noter tout de même quelques belles rencontres...

Poisson avec une force incroyable...

Poisson avec des couleurs fantastiques !

Et puis il y a eu la rencontre. Un poisson incroyable qui m'a fait un combat tout aussi fantastique. Normal dans une eau si froide. Un poisson bien en forme qui m'a interpellé. J'avais comme un doute. Je me suis mis à chercher dans mes archives le soir en rentrant et effectivement, ce poisson ne m'était pas inconnu. Une fois de plus, remettre son poisson à l'eau n'est pas une vaine action. Je suis heureux de réaliser que grâce à mon geste, ce poisson fabuleux a passé un hiver de plus sur les frayères.

Avant...

Après...Avec un bon 10 centimètres de plus.

J'espère le retrouver l'an prochain...

jeudi 11 mai 2017

Procurez-vous le film Blue Fin Tuna on the Fly !

Vous avez peut-être découvert le Teaser de ce film de pêche en eau salée lors du Rise Festival 2017. Ce fut mon cas. Et forcément, j'avais une énorme envie de voir la suite. J'ai enfin pu visionner le 52 minutes durant le week-end et sincèrement, il faut dans tous les cas vous procurez ce film fantastique.

Greg, Thomas et leur bande de copains vous proposent des images exceptionnelles tournées sur les côtes françaises à la recherche du thon rouge. Ils nous font vivre des actions de pêche qui vous ferons rêver. Sincèrement, c'est une magnifique réalisation.

Je vous invite vivement à vous rendre sur le site de BFT média pour commander à votre tour ce film fabuleux ! => Blue fin tuna on the fly - dvd version hd.

Et si vous n'avez jamais vu le Teaser, le voici.

Teaser BFT Média - Blue Fin Tuna on the Fly from BFT MEDIA on Vimeo.

mercredi 6 juillet 2016

Blue Fin Tuna On The Fly

Un petit coup de main pour un joli projet.

Lire la suite »