Nicolas39 - Pêche à la mouche

La pêche à la mouche sur le blog de Nicolas Germain, un Jurassien amoureux de sa rivière, la Haute Rivière d'Ain.
Centre de pêche en Bosnie.

Accès au Fly Shop Signez le livre d'or Suivez-moi sur facebook Le Fly Shop sur facebook

Mot-clé - Compétition de pêche à la mouche

Fil des billets - Fil des commentaires

samedi 25 mai 2024

L'équipe de France féminine vice-championne du monde !

Les championnats du monde de pêche à la mouche féminin viennent de se dérouler en république Tchèque. Les filles ont formidablement performé avec une deuxième place par équipe derrière les intouchables Tchèques qui pêchaient à domicile. À noter également la magnifique deuxième en individuel de Julie Quillard qui se glisse entre deux compétitrices Tchèques. Bravo les filles !

Le podium final avec nos françaises à gauche.

Classement final par équipe.

Partie haute du classement individuel.

Julie Quillard en action lors d'une manche rivière !

jeudi 2 novembre 2023

Tout savoir sur les Championnats du Monde de Pêche à la Mouche 2024 en France.

Vous n'êtes peut-être pas sans savoir que les prochains championnats du monde de pêche à la mouche auront lieu en France. Pour celles et ceux que ça intéressent je reçois aujourd'hui Sébastien Vidal qui fait partie de l'équipe organisatrice. Il a eu la gentillesse de répondre à mes questions afin d'en savoir plus sur ces championnats. Je vous laisse découvrir cet entretien. Bonne lecture.

Nicolas : Salut Sébastien. Je suis très heureux de te recevoir sur mon blog. Pour mes lecteurs qui ne te connaitraient pas, peux-tu s’il te plait nous faire une présentation.

Sébastien : Bonjour à toutes et à tous, je m’appelle Sébastien VIDAL, j’ai 36 ans et j’habite dans le département de l’Ariège, au cœur des Pyrénées. Je suis un amoureux des milieux aquatiques depuis ma plus tendre enfance, j’en ai d’ailleurs fait mon métier puisque je travaille aujourd’hui dans un laboratoire d’analyses de la qualité de l’eau. Je suis aussi fortement impliqué dans une AAPPMA. Je suis bien entendu pêcheur chevronné depuis l’âge de 5 ans, à la mouche quelques années plus tard et membre de l’équipe de France depuis 2015.

Mon invité.

Nicolas : Je te sais très impliqué dans l’organisation du prochain championnat du monde de pêche à la mouche qui auront lieu en France en Juin 2024. En premier lieu, comment cette aventure a-t-elle débuté ? J’imagine que cela ne date pas d’hier.

Sébastien : L’organisation d’un championnat du monde en France ne date pas d’hier effectivement.

Cela date depuis plus de 5 ans avec l’idée émise par nos amis catalans du Club Mouche Cerdagne Capcir d’organiser un championnat international. Mais depuis environ presque trois ans nous avons réellement étudié la faisabilité d’un tel projet et nous nous sommes lancés dans l’aventure après s’être assuré que toutes les parties prenantes (administration nationales, régionales et locales, fédérations de pêche, etc…) nous suivraient. Ayant reçu un accueil plus que favorable, nous avons donc officiellement déposé notre candidature en 2021 et qui a été officiellement approuvée en 2022 par la Fédération Internationale de Pêches Sportives (FIPS MOUCHE) après un audit de notre projet et une visite des lieux de compétition proposés. A noter le caractère exceptionnel de cet événement, car un seul championnat du monde senior a eu lieu en France, c’était en 2002 dans les Vosges, alors que la France est aujourd’hui le pays le plus titré au niveau international.

Nicolas : Peux-tu nous en dire plus sur l’équipe organisatrice qui met toute son énergie pour que cet évènement soit une totale réussite.

Sébastien : Au départ, l’équipe organisatrice d’une dizaine de volontaires motivés s’est constituée par l’intermédiaire de 3 clubs d’Occitanie affiliés à la FFPS MOUCHE, à savoir : le Club Mouche de l’Ariège dont je fais partie, le GPS Cerdagne-Capcir et le GPS Passion. A la suite de l’engagement officiel de la FFPS, nous avons défini l’organisation et le budget de l’évènement. La Commission WFFC France 2024 a ensuite été officiellement crée par la FFPS pour piloter ce projet. Elle est aujourd’hui constituer de 5 personnes : Fabien DOMENGE, son président, Thierry LELIEVRE, son vice-président, Antoine FIRMIN, son secrétaire, Didier LOUIT, son trésorier et Moi, Sébastien VIDAL, responsable Compétition. Néanmoins l’équipe organisatrice ne se limite pas à ces 5 personnes. Avec notamment l’arrivée du Club Mouche Audois dans cette aventure, nous sommes actuellement environ une bonne vingtaine de personnes impliquées, dans cette phase de déploiement avec des responsabilités diverses et variées. Accueillir environ 450 personnes dont une trentaine d’équipes nationales n’est pas rien ! En effet, ce championnat WFFC-2024 est un événement de grande ampleur, avec pas moins de 30 nations représentées, 250 compétiteurs et officiels et plus de 200 bénévoles, qui seront entièrement pris en charge pendant la semaine officielle de compétition, tant sur le plan des hébergements, transport, que des repas et animations. L’organisation d’un tel évènement demande énormément de rigueur, et notre commission s’organise autour de 6 pôles : les pôles logistique, compétition, communication, partenariat, environnement et boutique officielle.

Le logo du championnat.

Nicolas : Les épreuves auront lieu je crois à la fin du mois de Juin. Peux-tu nous donner plus de détails sur le déroulé de ces championnats du monde (entrainements, cérémonie, compétition, etc…).

Sébastien : La plupart des équipes arriveront deux semaines avant le début de l’épreuve afin de découvrir les rivières et lacs retenus, mais aussi s’entrainer sur les différentes zones possibles. La semaine officielle se déroulera du 22 au 30 Juin 2024 et s’organisera de la manière suivante :

  • Samedi 22 Juin : Cérémonie et Parade officielle d’ouverture.
  • Dimanche 23 Juin : Briefing manager et capitaine, tirage au sort des secteurs de compétition.
  • Du Lundi 24 au Vendredi 28 Juin : Sessions quotidiennes de compétition sur chaque secteur retenu.
  • Samedi 29 Juin : Proclamation des résultats et cérémonie officielle de clôture.
  • Dimanche 30 Juin : Départ des équipes.

Nicolas : Il y a traditionnellement des manches en rivière et en lac lors de ces championnats. Quels sont les cours d’eau et lacs sélectionnés pour ces mondiaux ? Quel sera le nombre de manches par secteur ?

Sébastien : Il y aura 3 secteurs sur des cours d’eau (le Vicdessos, l’Aude et la Têt). La particularité de ce championnat, c’est qu’il y aura 2 secteurs sur des lacs de montagne (massif du Carlit et massif des Camporells) où une sélection de plusieurs lacs a été faite. L’accès à ces lacs, situés à plus de 2200m d’altitude, requiert une bonne condition physique. Nul doute que cela fera d’autant plus partie des qualités requises pour être sur la première marche du podium.

Un secteur de remplacement a été aussi prévu, ce sera l’Ariège sur la haute vallée.

Concernant le nombre de manches par secteur et par session, il y aura normalement 2 manches de 2h en rivière et 4 rotations sur les lacs (avec 4 lacs différents par compétiteur). Je vous dis normalement car cette proposition doit encore être validée par la FIPS. Nous avons réfléchi dans le but de rendre la compétition la plus équitable possible, en lissant la part de chance  au tirage au sort.

Un lac du Carlit.

Nicolas : Les secteurs de pêche en rivière et lacs seront donc situés sur 3 départements au sein de la région Occitanie. Je n’ai aucune connaissance des organisations dans les autres pays. Les distances entre les zones de pêche ne seront pas un problème pour l’organisation ?

Sébastien : Font-Romeu sera le village officiel de l’évènement. Cette commune est limitrophe des autres départements. Ainsi, même si elle se trouve sur le département des Pyrénées Orientales, l’accès aux départements de l’Ariège et de l’Aude est assez facile.

Nicolas : J’imagine qu’en tant que pays hôte, le choix des secteurs de pêche s’est fait par rapport aux préférences des membres de notre équipe nationale. Quels sont les critères pour choisir les rivières et lacs de compétition ?

Sébastien : Évidemment que nous avons sélectionné des secteurs que nous connaissons bien. Cependant, tous les membres de la future équipe ne seront pas du coin. Ces dernières années, avec l’équipe « élargie » nous avons fait plusieurs stages d’entrainement sur site, afin de travailler sur les différentes techniques et mouches efficaces à la période de la compétition. Nous avons aussi organisé une manche du championnat de France de 1ère division lac et rivière sur chacun des futurs secteurs du WFFC. L’objectif était de tester la réaction des différents sites à la compétition et aussi de commencer à bosser sur les stratégies de pêche à adopter !

L’est des Pyrénées (Ariège/Aude/Pyrénées-Orientales) est une destination pleine d'atouts halieutiques et touristiques. Alliant cadre de pêche grandiose, haut lieu du tourisme et bénéficiant de lacs et rivières poissonneuses, cette destination était pour nous une évidence.

Nicolas : Sur les secteurs de pêche est-ce qu’il y aura des poissons remis avant compétition ou est-ce seuls les poissons sauvages seront présents et donc comptabilisés ?

Sébastien : L’ensemble des secteurs qui ont été sélectionné sont en gestion patrimoniale. Ainsi, l’alevinage ou les lâchers de poisson sont strictement interdit.

Nicolas : Une question pour les éventuels curieux, admirateurs. Sera-t-il possible de venir voir les pêcheurs sur les secteurs lors de la compétition sans les déranger ? J’imagine que pas mal de personnes profiteront de cet évènement pour venir observer les meilleurs compétiteurs mondiaux en action.

Sébastien : L’ensemble des secteurs sont relativement facile d’accès, y compris les lacs de montagne même s’il faut marcher pour s’y rendre. Bien entendu que les spectateurs sont les bienvenus. Le seul mot d’ordre, c’est de respecter les compétiteurs en gardant une distance pour ne pas les déranger ou faire fuir les poissons !

Nicolas : Autour de la compétition, y’aura-t-il d’autres choses à voir lors de cet évènement ?

Sébastien : Comme évoqué précédemment, le village officiel de l’évènement sera à Font-Romeu. Il y aura aussi 3 villages relais sur les secteurs de compétition plus éloigné, Tarascon/Ariège (sur le Vicdessos), Prades (sur la Têt) et Quillan (sur l’Aude). Ces villages auront pour vocation d’accueillir les spectateurs, curieux, touristes…Il y aura une multitude d’animations présentés par nos partenaires pour le grand public, comme des conférences sur l’environnement, des marchés gourmands, des visites de site remarquable, des animations autour de la pêche…Il y en aura pour tous les goûts, femme et enfants compris !

Ces villages relais seront aussi le lieu d’accueil des compétiteurs qui arriveront tous les jours de Font-Romeu en bus. Ils seront pris en charge par les arbitres pour aller sur leur parcours. Il y aura aussi une zone de désinfection obligatoire du matériel (chaussure de wading, wader, …) avant d’aller à la pêche. Les milieux aquatiques sont très fragiles, il faut les protéger !

A noter aussi que, en coordination avec la Fédération de Pêche de l’Aude et du Club Mouche Audois, nous allons mettre à l’honneur la pêche au féminin sur le secteur de l’Aude. Ainsi, outre les animations dédiées, nous souhaitons recruter des bénévoles féminines pour contrôler sur ce secteur.

Nicolas : Au-delà de l’organisation, il y a la compétition. Notre équipe de France est favorite à chaque championnat quel que soit le pays organisateur. Là, sur notre sol, elle n’échappera pas à cette étiquette. Il va falloir aussi gérer cela car chez nous, une deuxième place serait je pense, considéré comme un échec non ?

Sébastien : Effectivement, une seconde place serait synonyme d’échec. C’est toujours difficile d’être favori, et d’autant plus quand tu joues à domicile. Depuis des années, nous avons créé énormément d’admiration autour de cette équipe. Nous sentons un engouement incroyable pour de ce championnat, il y aura nos familles, et je pense plein de monde qui assisteront de très près à ce bel évènement.

Nicolas : Une fois encore, le titre devrait se jouer entre la France et l’Espagne qui sont les deux nations qui dominent ces dernières années. L’équipe de France n’avait pas pu battre les espagnols chez eux, le contraire est-il possible ?

Sébastien : Tout est possible, il y a des facteurs que l’on ne peut pas maitriser. Nous savons que les espagnols sont venus s’entrainer a de multiples reprises sur l’ensemble des sites. Mais rassurez-vous, l’équipe de France, comme d’habitude, fera le maximum pour garder le titre et confirmer son rang de numéro 1 mondial.

L'équipe de France en Espagne en 2022.

Nicolas : D’un point de vue individuel, je suppose que ta blessure cette année t’a apporté ton lot de frustration. J’imagine que tu es motivé comme jamais pour réintégrer cette équipe afin de participer à ce championnat…Chez toi !

Sébastien : Effectivement, ma saison 2023 a été écourtée suite à la rupture de mon ligament croisé au genou. Après avoir été opéré, je suis actuellement en rééducation avancée au Centre Européen de Rééducation du Sportif de Capbreton. J’y reviendrais probablement dans quelques mois pour la réathlétisation. C’est une longue blessure qui demande énormément de travail afin de récupérer la totalité de ses capacités physiques. Mon objectif est d’être à 200% pour la saison 2024 et être apte à répondre présent si je suis sélectionné. Le compte à rebours est lancé !

Sébastien avec son ami et capitaine de l'équipe de France, Sébastien Delcor.

Nicolas : Peux-tu donner à mes lecteurs les sites/pages Facebook à suivre pour rester informer au quotidien sur ces championnats du monde.

Sébastien : Le site internet de l’évènement va très prochainement être mis en ligne. Vous pouvez le consulter sur www.wffcfrance2024.fish

Vous pouvez également suivre l’évènement sur les réseaux sociaux Facebook et Instagram en tapant WFFC France 2024.

Nicolas : Il me reste à te remercier pour avoir pris le temps de répondre à mes questions. Je te souhaite un très bon rétablissement niveau santé, une organisation aux petits oignons pour ce magnifique évènement et une réussite totale dans la compétition !

Sébastien : Merci beaucoup Nicolas ! Cette interview permet de mettre en avant ce WFFC France 2024, son organisation, la compétition en général et notre belle équipe de France.

En conclusion, et à la suite de la récente reconnaissance officielle de la Pêche à la Mouche comme discipline sportive de haut niveau, respectueuse des valeurs du sport olympique, et de notre volonté de promouvoir la pratique d’activités sportives de pleine nature dans le respect de l’environnement et des milieux naturels, sachez que nous nous sommes engagés auprès de la Direction Interministérielle des Grands Evènements Sportifs (DIGES), à respecter  la Charte des 15 engagements écoresponsables des organisateurs de grands événements sportifs, au même titre que les Jeux Olympiques. Nous souhaitons faire de cet évènement un exemple pour l’avenir !

mardi 26 septembre 2023

Championnat du Monde Juin 2024 en France.

En Juin 2024 nous pourrons assister en France aux championnats du Monde de Pêche à la Mouche. Cet évènement pas comme les autres aura lieu en Région Occitanie, plus précisément dans les Pyrénées (départements 09/11/66). Je vous invite à visionner la vidéo ci-dessous qui présente les sites de pêche qui ont été sélectionnés pour ce championnat. 

dimanche 17 septembre 2023

La France et Pierre Kuntz Champion du Monde de Pêche à la Mouche.

Mercredi a débuté le championnat du monde de pêche à la mouche en Slovaquie. Il s'est terminé aujourd'hui après 5 jours de compétition. Quelques chiffres. 28 nations présentes dont notre équipe de France. 4 secteurs sur 3 rivières différentes et un cinquième secteur sur un lac. Des rivières très poissonneuses puisque par exemple, le 1er jour, Grégoire Juglaret gagne sa manche avec 65 poissons ! Environ 2600 poissons pris lors du premier jour de compétition.

•Au premier jour de compétition, l’équipe de France prend la tête de suite avec trois de ses compétiteurs vainqueurs de leur manche. A chaque fois dans des groupes de 28 donc. Exceptionnel départ !

•Au deuxième jour de compétition la pluie s'est invitée. Elle a changé la donne. L'Espagne passe devant mais dans le même temps Pierre Kuntz confirme sa première place en individuel.

•Au troisième de compétition, l'équipe de France fait la manche presque parfaite tandis que l'Espagne marque le pas. Les français reprenne la tête ! De plus, Pierre Kuntz et Grégoire Juglaret occupent les deux premières places en individuel.

•Au quatrième jour de compétition, les positions par équipe et en individuel restent inchangées. Mieux, l'équipe de France augmente son avance.

•Au cinquième et dernier jour de compétition, la France remporte sans discussion aucune ce championnat du monde. Pierre Kuntz est même champion du monde en individuel en remportant une nouvelle fois cette manche ultime. Il a domnié son groupe durant les 5 jours. Extraordinaire. Grégoire Juglaret termine 3ème et donc médaille de bronze après un mondial incroyable. Un carton plein ! Exceptionnelle équipe ! Félicitations à tous !

De gauche à droite. Sébastien Delcor (capitaine), Julien Daguillanes, Grégoire Juglaret, Jérôme Poirier, Jean-Guillaume Mathieu, Pierre Kuntz et Thierry Lelièvre (manager).

Les résultats par équipe et en individuel.

Les podiums !

 

lundi 29 mai 2023

La France championne d'Europe !

L'équipe nationale de pêche à la mouche continue d'obtenir de très bons résultats. La preuve en est avec ce carton plein sur la dernière édition du championnat d'Europe qui s'est déroulé la semaine dernière au Portugal. La plus haute marche du podium en équipe et en individuel. Excusez du peu !

Les épreuves se dont déroulées sur cinq jours et sur cinq secteurs. Quatre en rivière et un en lac. La France était 1ère au soir de la 1ère journée et n'a jamais cédé sa place. Félicitation à toute l'équipe, vous êtes des champions !

La Team et Lionel Fournier au centre champion individuel.

Classement par équipe.

1ère partie de l'individuel avec les 5 français dans les 18 premiers !

- page 1 de 13