Nicolas39 - Pêche à la mouche

La pêche à la mouche sur le blog de Nicolas Germain, un Jurassien amoureux de sa rivière, la Haute Rivière d'Ain.
Le poisson Voyageur, le rêve de pêche à votre mesure !

Accès au Fly Shop Signez le livre d'or Suivez-moi sur facebook Le Fly Shop sur facebook

Gestion piscicole

Les actions menées sur le terrain et infos diverses sur le monde complexe de la gestion halieutique

Fil des billets - Fil des commentaires

lundi 9 mai 2022

La Loue au plus mal depuis 2010.

Vous êtes très nombreux à me contacter pour connaitre la situation actuelle de la Loue. Les dernières nouvelles sont assez catastrophiques. D'après les témoignages, nous sommes proches de la situation de 2010 avec un stock de poissons sains très faible.

Romain, qui a parcouru la Loue ces derniers jours témoigne : Ca fait de la peine à voir. De ce que j'ai vu entre Vuillafans et Lods, je dirais qu'il y a environ entre la moitié et les 2/3 des poissons vus qui étaient soit morts soit avec de la mousse blanche. Et puisque j'ai envie de terminer sur une bonne note, j'ai vu pas mal de truites juvéniles entre 5 et 15 centimètres. voilà pour les infos.

Romain m'a fait passer quelques images également.

De son côté, Stéphane qui passe beaucoup de temps sur les berges de la Loue témoigne également : C’est très préoccupant. Les stocks de poissons sont au plus bas, c’est certainement encore pire que 2010. Pour exemple à Vuillafans là où nous avons perdu près de la moitié des poissons l’année passée cette année il n’en reste plus que 1/4 de l’année passée dont 1/4 de malade.

Pour illustrer tristement ses propos, Stéphane a réalisé une vidéo.

Pour terminer, à lire cet article d'une nouvelle atteinte à cette rivière mourrante => Nouvelle pollution sur la Loue.

Donc si votre séjour sur la Loue doit s'annuler, penser à prévoir par exemple un pourcentage financier même infime de cette annulation pour SOS Loue et rivières comtoises. Faites un don, merci.

jeudi 14 avril 2022

La Durance massacrée !

Une catastrophe annoncée malgré une autorisation par arrêté préfectoral. La Durance ainsi que la Cerveyrette ont été détruites par la vidange d'un barrage réalisée avec un niveau d'eau beaucoup trop bas. Je vous joins le communiqué de la fédération de pêche des Hautes-Alpes :

Pour cette opération 2022, notre inquiétude se portait sur la période de vidange, décidée pour le mois d’avril avec des conditions de débit de la Durance très peu favorables par rapport au mois de Mai avec des débits souvent 2 à 3 fois supérieurs. Seule une forte dilution des eaux chargées de la Cerveyrette par un débit important de la Durance permettrait d’atteindre des valeurs de MES plus raisonnables et compatibles avec les exigences écologiques de la Durance.
Malgré l’avis argumenté de notre Fédération, pour que cette opération de vidange du barrage de Pont-Baldy soit décalée au mois de Mai afin de profiter des forts débits de la Durance, en période de fonte de neige, la vidange a été validée pour un commencement le 1er Avril… et la catastrophe annoncée a eu lieu.
Notre inquiétude était d’autant plus grande que la Durance est soumise cette année à un étiage exceptionnel et que sa capacité de dilution du flux de sédiments du barrage serait sûrement insuffisante pour être compatible avec les exigences de suivi de la qualité des eaux et la nécessaire préservation des milieux aquatiques de la Durance.
Sollicités à nouveau par notre Fédération pour un report de la vidange à une période plus favorable, l’Administration et EDSB n’ont pas donné suite à notre demande.
Onze années de vase accumulées ont été soudainement évacuées en 6 jours seulement, provoquant une marée noire, sur la Durance et la mortalité d’innombrable alevins, truitelles et truites adultes autochtones (géniteurs).
Les lits de la Cerveyrette et de la Durance pulvérisés, il faudra maintenant 4 à 5 années pour reconstituer ce cheptel piscicole d’une qualité inestimable, véritable patrimoine naturel de notre région, ainsi que l’ensemble des populations d’invertébrés.
Ce scénario catastrophe était connu d’avance, il n’a pas été prêté aux pêcheurs une oreille attentive.
Nous aurons tout tenté pour que cette opération soit le moins préjudiciable pour la DURANCE, mais en vain.
Une véritable catastrophe écologique qui aurait pu être aisément évitée s’est produite.
 
Pour compléter ces informations, ci-dessous un reportage TV.

Je vous joins aussi l'article paru dans le Parisien => Catastrophe écologique sur la Durance.

Pour terminer, je vous invite à regarder le reportage sur la catastrophe écologique de la Durance suite à la vidange de Pont Baldy qui passera aujourd'hui sur TF1 au journal de 13heures.

jeudi 31 mars 2022

Résultat des élections départementales.

Ce billet pour vous informer des résultats des élections du bureau de la fédération de pêche du Jura. Celles-ci ont eu lieu samedi dernier en marge de l'assemblée générale. Elles font suite aux élections des AAPPMA de cet automne. Enfin, elles précèdent les élections régionales et nationales qui auront lieu prochainement.

Donc, ce samedi, 32 électeurs jurassiens étaient appelés à voter. De droit, tous les présidents d'AAPPMA et selon le nombre d'adhérents de chacune, des délégués supplémentaires. Notre AAPPMA a moins de 250 adhérents, donc seul le président vote. Pour compléter, il fallait en tout 15 administrateurs élus pour 21 candidats au départ. Voici le résultat du vote :

En jaune les élus.

Je souhaite simplement revenir sur ce vote pour féliciter chaleureusement notre vice-président d'AAPPMA en la personne de Bernard Pichon. Notre groupe de bénévoles, nos actions et notre discours ne peut être mieux représenté. 32 voix pour 32 votants, bravo Bernard et surtout un immense merci pour ton travail, ton dévouement et ta fidélité. Un petit mot cette fois-ci de déception pour Philippe Cador qui de part sa volonté de donner du temps à l'amélioration des milieux aquatiques méritait amplement sa place dans ce C.A.

Un remarque sur l'absence d’administrateur des deux AAPPMA gérant la pêche sur Vouglans. C'est assez catastrophique même si ce n'est pas surprenant pour ma part. Les candidats n'y sont pour rien je pense. Ils paient à mon avis le lourd historique de conflits entre ces deux AAPPMA et la Fédération. C'est en tous les cas bien dommage pour la pêche jurassienne.

Un dernier mot pour que vous compreniez pourquoi certains noms à 21 voix sont élus et pas d'autre. Il y avait 4 ex æquo pour les 3 dernières places. Ceux-ci ont été départagés au tirage au sort. Il y a donc eu un malheureux.

Pour faire suite à cette élection, les nouveaux administrateurs se sont retrouvés lundi soir dernier dans les locaux de la fédération pour élire le tout nouveau bureau. Il se compose ainsi :

•Président : Roland Brunet

•Vice-président : Thierry Buatois

•Vice-président : Didier Lamy-Rousseau

•Trésorier : Delbosc Romain

•Secrétaire : Pascal Grenier.

Ce bureau est élu pour 5 ans sauf erreur de ma part. Félicitations à tous. Que votre travail porte ses fruits sur le terrain.

Pour ma part, j'ai un souhait en tant que président d'AAPPMA élu depuis bientôt 25 ans et parfois fatigué des longueurs de certains dossiers. Je précise que c'est un point de vue personnel qui n'engage que moi.

Que le concret soit prioritaire et qu'il se fasse sentir au plus vite. Les différentes sources de pollutions sont pour la plupart identifiées mais toujours actives. La pression des oiseaux piscivores (cormorans ET Harles) est de plus en plus forte. Si rien n'est fait au plus vite, on peut ranger les cannes au râtelier. Pour les rivières de première catégorie, il va falloir encadrer au plus vite le tourisme estival. On est sur des accès gratuits et les agressions sont multiples avec une population de baigneurs/consommateurs toujours plus importantes.

Bref, du concret sur des sujets sur lesquels ont peut avoir une influence. Bon courage pour votre mandat.

lundi 28 mars 2022

Les mortalités s'accentuent sur la Loue.

Ce week-end, j'ai eu de nouveaux retours de la Loue. Cette fois-ci par le biais de deux pêcheurs. Je me fais le relai de ces deux sentinelles. merci messieurs.

Sur le secteur de Chenecey où un pêcheur a vu 100% des poissons (ceux qu'il a croisé bien entendu) à plus de 35 centimètres touchés comme sur la photo ci-dessous. Seuls les juvéniles avaient l'air d'être épargnés. La bonne nouvelle (s'il en reste), c'est que le nombre de petits poissons vus étaient assez important.

Beaucoup plus en amont sur la Loue, un autre pêcheur habitué du secteur nous partage ces images filmées ces derniers jours. De plus en plus de poissons malades d'après ses observations. Sur le même linéaire où il comptait 5 à 6 poisson touchés il y a 15 jours, aujourd’hui il en compte jusqu'à 15 différents.

À cela vous ajouter une pollution aux hydrocarbure sur Ornans de 7000 litres et une explosion de la population de Harles bièvres et on devrait pas être loin du mur...À moins que l'on y soit déjà !

jeudi 24 mars 2022

Retour de terrain sur la prédation du Cormoran.

Pour les pêcheurs qui continuent de passer leur temps au bord des rivières en hiver, cela n'est pas une surprise. Pour les autres, peut-être. Voici une vidéo que je trouve très bien réalisée nous venant de l'Allier. Les scènes filmées sont très parlantes et que dire des photos de contenus stomacaux en fin de vidéo !

Comme je ne vois jamais nos fédérations départementales ou nationales s'offusquer de cet état de fait, je m'en fait le relai. Encore une fois, je sais moi aussi ce que j'ai vu cet hiver sur la rivière d'Ain !

- page 2 de 68 -