Nicolas39 - Pêche à la mouche

La pêche à la mouche sur le blog de Nicolas Germain, un Jurassien amoureux de sa rivière, la Haute Rivière d'Ain.
Centre de pêche en Bosnie.

Accès au Fly Shop Signez le livre d'or Suivez-moi sur facebook Le Fly Shop sur facebook

dimanche 9 juin 2024

La STEP de Champagnole encore et toujours...

Déjà condamnée, moultes fois dénoncée, la Station d'épuration de Champagnole n'en fini pas de dysfonctionner.

Je crois que la condamnation date de 2016. De souvenir, en février 2022, il y avait déjà eu un évènement similaire à celui de la semaine dernière.

Février 2022. Sortie de la STEP de Champagnole dans la rivière d'Ain.

Nouveau témoignage en images d'un jeune pêcheur qui passait par-là. Le triste évènement date de quelques jours. Même sortie, même dysfonctionnement ou pas d'ailleurs...À voir en vidéo ici => https://youtube.com/shorts/hkgX09Odp50?si=9qTiytEWHbzSVdNH

J'ai fait suivre à l'OFB qui m'a dit aller voir. Je n'ai pas de nouvelle depuis. De qui que ce soit d'ailleurs. Encore une fois, ici on se rend compte de ce qu'il se passe car c'est signalé. Mais pour toutes les fois où ce genre de chose se passe sans témoin...

Depuis le temps que ça dure, c'est quand même dingue. Tous les élus de la communauté de communes qui a la compétence assainissement sont au courant, les élus de la ville de Champagnole ainsi que ceux de la pêche également. Mais force est de constater que rien ne change. On nous sort des études sur de multiples paramètres, on fait de la promotion, on fait toutes de sortes de choses, mais ça, la base de tout, avoir une eau de qualité. Ben rien. Les années passent et les évènements se répètent. Toujours les mêmes...Je n'invente rien. C'est la réalité. Les faits sont là.

D'ailleurs, si la pollution agricole est souvent mise en avant et à juste titre, n'oublions pas le dégât du rejet des eaux usées quand les systèmes d'assainissement sont dysfonctionnels ou qu'il y a de mauvaises manipulations. C'est le cas de la lagune végétale de notre village. Pareil, moultes fois dénoncé, elle n'a jamais vraiment fonctionné. C'est encore le cas aujourd'hui. Comme Champagnole, comme Montigny (pour aller encore plus loin), il y a eu plainte. Pour notre village, rien n'a changé. C'est toujours une catastrophe. Je vous mets une image du parcours quelques centaines de mètres en aval de la sortie de lagune dans la rivière d'Ain. Photo prise par mes soins le 28 mai de cette année. À cette date, il y avait de l'eau en quantité depuis 8 mois ! Aucune chaleur et un ensoleillement réduit de moitié par rapport à la normale. Et pourtant...

Colmaté avec une sacrée épaisseur !

Après la crue de ces derniers jours, ces algues ont été arrachées partiellement. Mais pas partout malheureusement. Des fonds colmatés sont encore présents alors que le soleil n'est pas encore apparu.

Après la crue.

Après on s'étonne que les populations de truites sauvages baissent régulièrement d'année en année. Mais quand on voit ça, il n'y a rien d'étonnant.

mercredi 5 juin 2024

Balade irlandaise

Ce billet pour vous partager la dernière vidéo de mon copain Frédéric Leray. Il est parti la semaine dernière en Irlande à la recherche du poisson roi.

Je vous laisse profiter. Bon visionnage.

dimanche 2 juin 2024

Retours clients en images !

Rarement un début de saison a été aussi compliqué pour trouver des créneaux de pêche à vue par chez moi. C'est tant mieux. Cela veut dire que pour une fois depuis longtemps, nous ne manquons pas d'eau. Pourvu que ça dure.

Néanmoins, à travers les nombreux retours de mes clients, je constate qu'il y a moyen de s'amuser malgré tout. Je vous partage quelques photos reçues ces dernières semaines ainsi qu'une ou deux de mon fils et moi. Belle balade en images et merci à mes clients pour leur confiance et leur partage photographique. C'est chouette !

On débute cette balade avec du très lourd ! Une truite incroyable capturée par Adrien en nymphe à vue. Ce pêcheur talentueux utilise les bas de ligne fabriqués de mes mains depuis de nombreuses années. Bravo Adrien pour ce poisson qui fait rêver.

Alban nous fait le plaisir de nous partager cette photo d'une magnifique truite qu'il a capturé à vue à l'aide d'une nymphe Aindispensable issue de mon atelier. Un poisson sauvage somptueux ! Bravo Alban.

Camille a découvert mes bas de ligne il y a quelques années. J'avoue l'avoir tenté un peu puisque suite à une très belle commande de nymphes, j'en ai glissé un en cadeau pour qu'il découvre. Depuis, il ne pêche plus sans ! Bravo pour cette truite bulgare cher ami !

Petite exception dans cette liste car cette truite magnifique a été prise par mon ami Victor avec une cuivre. La bestiole ne venait pas du shop car Victor fabrique ses nymphes. Bravo et merci pour le partage de ce poisson !

Une nouvelle fois un poisson extraordinaire. Celui-ci a été pris à vue par Guillaume qui me fait faire des bas de ligne en passant par le service à la carte. Il ainsi pu tester diverses formules pour trouver celle qui lui convenait le mieux. Bravo Guillaume !

Voilà un retour qui m'a fait très plaisir. Suite à la commande de Kévin, jeune débutant à la mouche, j'ai glissé deux sedges passe-partout en cadeau. Il a pris sa première belle truite en sèche avec une de ces deux mouches ! Bravo Kévin et bonne continuation dans ton apprentissage.

Voilà un pêcheur tout sourire et il y a de quoi ! Bravo à Lucas pour ce superbe poisson capturé dans le Sud-Ouest. Lucas a été bien aidé par son bas de ligne qu'il avait acheté à l'Aigle Pêcheur 64. Merci à ce magasin pour sa confiance en me faisant travailler depuis des années.

Il m'arrive de prendre un poisson de temps en temps. Bas de ligne référence BDLP-4-5 et nymphe cuivre référence 12TC-16. Mon combo gagnant de ce début de saison.

Truite bien en forme capturée par Nicolas qui utilise lui aussi mes bas de ligne depuis quelques années. Bravo et merci pour cette photo.

JFD-12 et bas de ligne rouge jurassien pour mon fils. Cette truite de 60 centimètres tout rond n'a pas résisté. Thibaut pêche peu mais pas trop mal encore !

Magnifique photo et poisson pour Pierre. Ombre pris à vue avec un des gammares JFD couleur sable que Pierre m'avait commandé spécialement. Superbe poisson ! Bravo.

Truite belge prise à vue par Sébastien avec un gammare JFD classique en taille 18 ! Bravo et merci Sébastien.

Sylvère a fait fort lors d'une sortie printanière. Son bas de ligne rouge a été mis à rude épreuve. Bravo pour cette belle truite et merci pour la photo.

Thibaut cette fois-ci avec une cuivre. Il manque 1 centimètre pour les 60. Cette nymphe reste la plus régulière de toute.

Truite suisse pour Zacchari en sèche. Poisson pris avec une passe-partout brune du Shop. Très bonne mouche de ces dernières semaines ! Bravo et merci pour la photo.

Bas de ligne rouge jurassien bien mis en valeur par le plus célèbre des pêcheurs de l'Albarine. Merci Tony pour ta confiance depuis toutes ces années et laisse des truites pour les autres !

Pour passer commande comme mon client ci-dessous, l'adresse n'a pas changé => http://www.nicolas39-peche-mouche.com/mouches-nymphes-bas-de-ligne/

dimanche 26 mai 2024

Une histoire de référentiel.

S'il reste ici où là quelques poissons sauvages dans nos rivières jurassiennes et plus particulièrement sur la haute rivière que je connais mieux que les autres, il est important de rappeler que les rencontres macabres sont toujours d'actualité malheureusement. Pas de grosses mortalités sur des épisodes plus ou moins courts comme les autres rivières du département mais les pêcheurs trouvent régulièrement des poissons morts.

À travers certains métiers ou autres missions d’associations, la plupart des communications sont positives sur les réseaux sociaux. C'est compréhensif. Rien à redire pour cela. Il faut bien embellir le tableau afin de faire venir les touristes.

De mon côté, et même si j'ai une activité commerciale liée à la pêche, j'ai toujours mis la priorité sur ma fonction de président d'AAPPMA en étant transparent sur la réalité de terrain. Les effectifs en truites et en ombres, dans le meilleur des cas (avec une protection totale), baissent légèrement. Le plus souvent ils baissent rapidement. Sur la plupart des parcours de la haute rivière d'Ain aujourd'hui, les pêcheurs débutants ou moyens seront totalement perdus. La densité de poissons ne permettant plus de s'en sortir pour eux. Sur les parcours avals, seuls les très bons pêcheurs arrivent à tirer leur épingle du jeu avec un poisson de temps en temps pour plusieurs sorties. Pour pratiquer depuis bientôt 40 ans la même rivière sur les mêmes linéaires, il faut, malgré une expérience toujours plus grande et un savoir-faire correct, toujours plus d'heures de pêche pour prendre un poisson. C'est ça la réalité aujourd’hui. Alors oui, les têtes de bassin offrent encore des densités intéressantes pour des pêcheurs débutants ou moyens mais en rien comparables à celles d'il y a à peine 10 ans. Cette baisse d'effectifs est continue depuis des années. Je trouve même qu’elle s’accélère ces dernières années. C'est d'autant plus vrai sur les parcours non protégés...Et il en reste beaucoup trop à mon goût puisque finalement, nous sommes toujours la seule AAPPMA qui protége 100% des poissons sauvages. Certains ne se cachent pas pour me dire que j’exagère, que je noircis le tableau volontairement. C'est totalement faux. Cela m'énerve même qu'on pense cela. Je suis simplement réaliste. Nos divergences sont souvent liées au référentiel qui est totalement différent selon le vécu de chacun ou alors au fait de ne pas vouloir voir les choses en face, mais là c’est un autre débat.

Le fameux référentiel. Le mien sur la haute rivière d’Ain compte plusieurs décennies. Je comprends qu’un jeune pêcheur qui possède trois ou quatre saisons de pêche derrière lui sur la rivière soit enthousiaste après avoir vu quatre truites dans son après-midi dont une belle de plus de cinquante centimètres. Il n’a jamais rien connu d’autre, ça reste parfait pour lui. Les personnes avec un référentiel très court parlent aujourd’hui de la haute rivière d’Ain comme d’un paradis. Mon Dieu…J’ai toujours une boule au ventre quand j’entends ça. Lorsque j’avais leur âge à ces jeunes pêcheurs, je faisais des saisons à plusieurs centaines de truites zébrées et d'ombres tout en tuant une grande partie de mes captures. Souvent huit poissons par jour étaient prélevés. Depuis quelques années, c’est tout juste quelques dizaines par saison en remettant tout à l’eau. Du coup, quand j’entends que la rivière va bien, qu’il y a encore pas mal de poissons, que si, que ça, je préfère ne plus répondre. Je laisse ces personnes dans leur vérité. J’ai la mienne. Elle est bien différente. A croire qu'ils ont déjà oublié (c'est un petit exemple de rien du tout) que la pêche de l'ombre est fermée depuis 27 ans ! Les fonds devraient être bleus tant ce poisson se multiplie facilement. Ben non en fait, ils sont d'une autre couleur. J'y viens...

Ce fameux référentiel peut aussi se porter sur l’état de la rivière en elle-même. Car oui, il y a aussi à dire sur ce sujet. J’ai repris le boulot cette semaine après presque deux semaines de vacances. Treize jours plus exactement. J’ai eu trois jours sans pêche pour cause de débits trop élevés mais sinon, j'ai profité chaque journée. Des sorties de deux à six heures avec parfois plusieurs sorties par jour pour "chopper" les horaires d'activité. J'aurais pu sur cet article ou un autre vous partager des photos de poissons tout en profitant de faire de la pub pour les produits de mon Shop. J’ai plutôt souhaité vous partager quelques images de la haute rivière d'Ain. Photo prise fin de semaine dernière et aujourd’hui. Personne n'en parle, alors je m'y colle. Il faut bien un vilain petit canard pour ternir le beau tableau. Depuis huit mois, la pluie tombe sur le Jura sans discontinuer. En excédent lors du dernier trimestre 2023 et selon les normales sur les cinq premiers mois de 2024. À ce jour, aucun pic de chaleur. L'ensoleillement est réduit de moitié en ce mois de Mai. Là aussi, que de demander de mieux pour la rivière.

Haute rivière d'Ain après 8 mois de pluie !

Pourtant, voilà à quoi ressemble le fond de la haute rivière d'Ain aujourd'hui. Colmaté sur sa largeur, verte, marron avec une couche algale déjà bien épaisse qui tapisse les gravières. Je vous parle de cela puisqu’encore aujourd’hui j’ai croisé un touriste pêcheur qui m’a dit que la rivière était superbe lors de notre conversation. Il était heureux de la voir bien en eau. Toujours une histoire de référentiel. Les gens s’habituent à la médiocrité. A force de voir toujours les rivières comme ça, c’est devenu invisible. Et la rivière est belle…

Photo que vous ne verrez pas sur les dépliants pêche ou touristique.

Sacrée épaisseur !

 Vivement le soleil et la chaleur, pour le coup, la haute rivière d’Ain devrait être vraiment chouette !!!

samedi 25 mai 2024

L'équipe de France féminine vice-championne du monde !

Les championnats du monde de pêche à la mouche féminin viennent de se dérouler en république Tchèque. Les filles ont formidablement performé avec une deuxième place par équipe derrière les intouchables Tchèques qui pêchaient à domicile. À noter également la magnifique deuxième en individuel de Julie Quillard qui se glisse entre deux compétitrices Tchèques. Bravo les filles !

Le podium final avec nos françaises à gauche.

Classement final par équipe.

Partie haute du classement individuel.

Julie Quillard en action lors d'une manche rivière !

- page 1 de 380