Comme promis lorsque je vous ai présenté cette canne, je me propose de vous faire aujourd'hui un retour d'utilisation sur la JMC Pure avec laquelle j'ai pêché ce printemps ainsi que la soie Attack.

J'ai fait le choix de prendre cette canne en 9 pieds soie de 6. Une puissance supérieure à mes cannes habituelles qui sont pour la plupart en soie de 5. Autre particularité, c'est une 4 brins alors que je possède en majorité des 2 brins.

Pourquoi une soie de 6 ? Je voulais depuis longtemps essayer une canne avec ce type de puissance pour le début de saison où l'on rencontre régulièrement des beaux poissons avec une énergie phénoménale lors des combats. De plus, il y a de nombreuses possibilités de pêche en sèche avec parfois des niveaux d'eau conséquents en cette période ce qui oblige à faire soit de longs lancers, soit des coups de ligne avec un nombre de faux lancers plus que limités. La présence du vent lors des débuts de saison étant aussi un facteur déterminant pour ce choix. Je souhaitais donc une très bonne lanceuse sachant faire face à toutes les conditions avec une tenue du poisson autoritaire sans me provoquer des décrochés à répétition malgré tout.

Truite prise en sèche à grande distance.

RIMG0274.JPG

 

La Pure présente tout d'abord très bien niveau aspect. C'est un montage sobre comme je les aime. A noter un liège de très bonne qualité pour une canne "industrielle" ce qui rend la prise en main fort agréable. Le porte-moulinet est à mon goût très joli. Ligatures noires, blank noir mat.

L'impression qui domine lors des premiers lancers avec cette canne, c'est une grande facilité à dérouler de la soie. Evidemment, avec une puissance 6, cela aide. Mais franchement, quelle facilité. Le nombre de faux lancers est automatiquement réduit au minimum. Poser sa mouche entre 10 et 15 mètres se fait très très rapidement avec une grande précision. Même les jours où le vent se fait sentir plus que de raison, la Pure permet d'envoyer sa mouche où on le souhaite sans forcer. J'ai pris du plaisir à pêcher en sèche sans me demander si j'allais pouvoir poser ma mouche le long de la rive d'en face en ayant de l'eau à ras le waders ! J'ai encore le souvenir d'une truite prise sur la Bienne l'an passé où à trois pêcheurs, on avait galéré plus d'une heure à atteindre le gobage à cause d'un vent de travers et des cannes trop légères (soie de 5). Il est clair que je suis aujourd'hui bien mieux outillé pour ce genre de situation.

Truite prise à vue depuis la bordure.

RIMG0364.JPG

Ma grande interrogation était le comportement de la canne lors du combat avec le poisson. Ca reste le point le plus important pour moi car par le passé, je suis tombé sur des cannes qui me faisaient décrocher poisson sur poisson. Je n'ai rien de négatif à apporter sur ce point avec la Pure, elle fait le job comme on dit. Le premier tiers de la canne accompagne bien les coups de gueule du poisson et aide le pêcheur lors de ces instants délicats, en particulier avec de belles truites. Elle permet néanmoins des bridages autoritaires qui sont monnaies courantes en début de saison avec des fils de gros diamètres.

Un peu comme avec mes cannes habituelles, j'ai fait le choix de coupler la Pure avec une soie en taille 5. J'aime sous-charger mes cannes. Cela m'a permis je pense de garder un maximum de discrétion au poser ce dont j'ai besoin pour bien me sentir sur certain coup de ligne. Cela n'a pas handicapé outre mesure la canne sur les longs lancers. 

Pour la soie, j'ai essayé la nouvelle gamme de chez JMC, la soie Attack. Deux couleurs disponibles, j'ai pris pour ma part la couleur ambre qui me plaisait bien. Cette soie à la particularité d'avoir un profil quasiment identique à la célèbre TT de Lee Wulf. Effectivement, j'ai trouvé très peu de changement en pêchant avec cette soie. Habitué des TT, j'ai eu les mêmes sensations. Avec notamment une glisse de meilleure qualité.

En conclusion, j'ai eu un très bon ressenti avec la Pure. Une canne qui m'a permis de prendre quelques belles truites en sèche et à vue. Je la reprendrai sans hésitation à l'ouverture l'an prochain, là, je suis repassé avec une canne de puissance inférieure avec les eaux basses.

Je vais à mon avis la reprendre cet été pour un périple en lacs de montagne. Vu ses qualités de lanceuses, elle devrait faire l'affaire haut la main. 

Si vous avez des questions, merci de passer par le biais des commentaires.