Nous nous sommes décidés avec mes deux jeunes amis Victor et Kévin pour aller quand même tremper nos mouches sur le Doubs vendredi dernier et ainsi profiter d'une ouverture précoce. Le niveau du Doubs était parfait. Le ciel était d'un bleu pétant et il était accompagné d'un soleil bien présent une fois qu'il avait basculé dans la vallée. La bise n'était pas invitée mais elle a fait malgré tout son apparition.

Le trajet pour rejoindre Goumois se fait dans la bonne humeur et sans vraiment s'en rendre compte, nous voici au bord de la rivière. Aucun pêcheur à notre arrivée en milieu de matinée au Bourassin. Quoi de mieux pour débuter la saison. La berge est encore à l'ombre et les changements de nymphes gèlent les doigts. Les anneaux se garnissent de glace. Bref, c'est l'ouverture !

Sur ces premiers lancers et autres tentatives à leurrer les poissons présents, les truites nous mettent la pâtée et nous quittons le pré capot complet ! Nous choisissons de nous rendre en aval du Plain. Ici, il y avait quelques pêcheurs avec qui nous avons conversé quelques minutes avec plaisir. La pêche a repris avec une bise plus présente mais aussi avec les premiers rayons de soleil qui venaient réchauffer nos joues et nos cœurs ! C'est Kévin qui va "décapoter" en premier avec une truite "serpent" prise à la Kévin ! 

Nous profitons de cette fin de matinée pour nous installer au soleil afin de profiter du casse-croûte préparé par mes compagnons du jour. À noter la terrine de sanglier du papa de Victor, un régal ! On a vraiment pris le temps de profiter de cet instant. Que c'est bon ces moments-là !

Puis est venu le moment de la décision stratégique du retour à la pêche. Nous avons donc décidé de façon collégiale de retourner au Bourassin et d'y pêcher s'il n'y avait personne. Souhait exaucé ! Pas un pêcheur. Cette fois-ci, la rivière était baignée de soleil. Quelques mouches dérivaient mais presque sans gobage. Victor fera néanmoins une truite en sèche. La seule pour nous de la journée en surface. Par contre, les truites étaient de sortie et certaines nymphaient régulièrement. Nous avons tous pris du poisson sur cette séquence. Des truites même de très belles tailles. Vraiment une belle activité pour un 4 mars. Nous ne sommes pas prêt de voir cela sur notre rivière. C'était un peu le mois de mai avant l'heure durant une ou deux heures.

Ma première truite de l'année prise à vue avec une cuivre...

...Devant le tas de blocs le plus imposant sur la photo.

Nous terminons vers 16h30 à 7 poissons dont 3 truites autour des 45 centimètres. Nous étions vraiment contents car en plus de ça, on en a touché pas mal d'autres truites sans les ramener aux épuisettes. Une vraie belle ouverture entre amitié, beaux coups de ligne, jolis poissons, rivière somptueuse et météo au beau fixe. Seul ce maudit trajet de retour reste long, très long. Mais avec des amis, ça passe crème quand même !

La plus belle la journée pour ma part. Toujours avec une cuivre à distance sur le Bourassin avec l'aide visuelle de Victor.

La dernière de la journée en aval de la Verrerie prise au streamer à vue.

Bien content d'avoir croisé Vincent Lalu canne à mouche en main. Nous avons fait aussi d'autres belles rencontres. Une belle journée à bien des niveaux. Seule ombre au tableau, le nombre important et toujours croissant de harles bièvres vus dans la journée. Hallucinant ! Les petits ombres du Doubs doivent prendre très cher !